Brèves 

Racing : un léger agrandissement du stade de la Meinau pour la Ligue 1 à l’étude

Le Racing Club de Strasbourg est aux portes de la Ligue 1. Le club, avec le soutien des collectivités publiques, planche sur un agrandissement du stade de la Meinau. Il compte ajouter 1 000 à 4 000 places, mais surtout plus de loges pour générer des revenus supplémentaires.

Quelques informations avaient filtré en fin de semaine dernière, le Racing club de Strasbourg cherche à rénover et agrandir son stade. Ce besoin est d’autant plus pressant que le club de football pourrait remonter en Ligue 1, après 9 ans d’absence dès vendredi, dernier match de la saison.

C’est en sens que le club a lancé une étude, confié à Cat-Events, dont les conclusions sont attendues fin juin.

Retransmission au Zénith du dernier match

Pour les supporters qui n’ont pas trouvé de place pour le dernier match, décisif, de la saison face à Bourg-en-Bresse, le Zénith propose une retransmission sur écran géant. Le classement est très serré et seule une victoire assure la qualification en Ligue 1. En cas de match nul ou de défaite, il faudra compter sur des faux pas des concurrents directs

Les inscriptions, gratuites, ouvrent mercredi à 12h. Le Zénith peut accueillir environ 10 000 spectateurs.

Les collectivités vont participer à son financement (162 000 euros au total), à hauteur de deux tiers du montant, soit 36 000 euros pour la Ville de Strasbourg et autant pour l’Eurométropole et la Région Grand Est. « Nous sommes partenaires, mais pas porteur du projet », précise le maire de Strasbourg, Roland Ries (PS).

En prenant exemple sur le projet d’Arena de la SIG, il souhaite avec ses adjoints que les clubs professionnels soient davantage impliqués dans le financement et la conception de leurs infrastructures. Même si pour le Racing, il n’exclue pas une participation de la Ville.

30 à 33 000 places

Concernant l’extension elle-même, le club compte passer de 29 064 places (dont 23 064 assises, notons que le kop où le public regarde tout le match debout est comptabilisé comme section assise) à une jauge de 30 000 à 33 000 places, toutes assises. Parmi elles, 3 000 personnes seraient installées dans des loges et des salons (contre 368 aujourd’hui), qui génèrent le plus de revenus pour un club.

Les hypothèses de travail seraient notamment de rajouter des sièges à la place des tribunes populaires, debout, et des loges par-dessus la tribune sud (derrière les bancs, à droite sur la photo). D’autres améliorations, notamment en terme de connectivité ou d’aménagement des abords du stade sont envisagées.

Si la structure est en bon état, ce qui plaide pour une rénovation plutôt qu’une reconstruction, « ce stade est dépassé pour un certain nombre de points », estime Roland Ries.

Bientôt quelques places en plus à la Meinau ? (photo JFG / Rue89 Strasbourg)

Un agrandissement peu ambitieux ?

Des débats sur le futur nombre de places sont à prévoir. Dans l’opposition, Jean-Philippe Vetter (LR) « se réjouit » du projet, mais garde néanmoins des « interrogations sur la taille. » Se basant sur « les retours de supporters qui n’ont pas trouvé pas de place pour vendredi », il pense que nombre d’affiches de Ligue 1 pourraient drainer plus de spectateurs que 30 000, compte tenu de l’engouement actuel autour des bleus et blancs.

Dans la majorité, on tempère les ardeurs, d’une part en expliquant que c’est le club qui décide et que lors des dernières saisons en Ligue 1 ou en hiver cette année, le stade était loin d’être plein. L’objectif est d’éviter « un effet stade vide » certains soirs.

Le sujet sera en débat au conseil municipal du lundi 29 mai. Quoiqu’il en soit, Ligue 1 ou Ligue 2, le Racing jouera dans un stade identique en début de saison prochaine.

L'AUTEUR
Jean-François Gérard
Jean-François Gérard
A rejoint la rédaction de Rue89 Strasbourg à l'été 2014. En charge notamment de la politique locale.
En BREF

La gare de Strasbourg se réveille sous les eaux

par Louise Gerber et Quentin Tenaud. 3 144 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Contre un coup de main, la brasserie La Mercière offre un dernier coup à boire avant déménagement samedi

par Jean-François Gérard. 2 180 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Le gouvernement n’exclut pas un retour de l’écotaxe en Alsace

par Jean-François Gérard. 2 745 visites. Aucun commentaire pour l'instant.