Vie pratique 

À partir d’avril, la TNT allemande inaccessible aux télévisions des Alsaciens

À partir du 29 mars, la diffusion numérique des chaînes de télévision allemandes utilisera une nouvelle norme, compatible avec la définition ultra HD. Problème : elle est incompatible avec la plupart des téléviseurs vendus en France.

Alors que les chaînes allemandes sont encore très populaires chez les Alsaciens, le 29 mars l’émetteur des chaînes de télévisions allemandes de Baden-Baden va les diffuser sur le réseau numérique hertzien via la norme HEVC (High Efficiency Video Coding), aussi appelée DVB-T2 compatible H265 pour les spécialistes.

Mais derrière ce vocable technique se cache un problème pour les Alsaciens. La France est passée à la Télévision Numérique Terrestre HD en 2016, en utilisant la norme Mpeg-4. Il ne sera donc plus possible à partir du 1er avril 2017 de capter les ZDF ou ARD via l’antenne extérieure.

A partir du 29 mars 2017, pourrez-vous encore regarder « Heute » sur votre télé en France ? (capture d’écran)

Un raté du dialogue franco-allemand

C’est pourtant en 2015 que l’Allemagne a choisi la norme de Ultra HD, et à l’époque on savait déjà qu’elle serait incompatible avec les téléviseurs TNT vendus en France (voir cet article de France Bleu Lorraine : l’est de la France privée des chaînes publiques allemandes en 2017).

Dans une lettre, le président du Conseil départemental du Haut-Rhin et député Éric Straumann (LR) avait alerté le gouvernement en avril 2015 :

« Les téléspectateurs français seraient dès lors contraints d’acquérir un décodeur spécifique pour visionner les chaines allemandes. Mme la ministre peut-elle confirmer cette information ? Des solutions techniques sont-elles envisagées pour permettre la réception des chaînes allemandes en France malgré ce changement de standard de réception ? »

Hélas, il n’a pas été possible d’accorder les fréquences et les normes entre les deux rives du Rhin. Résultat : les Alsaciens qui captent les chaînes allemandes via la TNT hertzienne devront s’équiper d’un boitier spécifique s’ils veulent continuer à regarder « Immer wieder sonntags » les dimanches.

Consultant spécialiste de l’audiovisuel, Emmanuel Heyd explique au micro de France Bleu Alsace qu’il a appris l’allemand en suivant les chaînes d’outre-Rhin pendant son enfance :

Les écrans haut de gamme parfois compatibles

Pour Claude Sandrin , spécialiste du matériel audio-visuel à la Robertsau, les grands écrans récents peuvent parfois intégrer la norme utilisée en Allemagne :

Les explications de Claude Sandrin sur la capacité de réception des téléviseurs (vidéo Blog Robertsau)

Autres solutions : passer par le câble ou le satellite

Trois solutions s’offrent aux téléspectateurs qui souhaitent continuer à regarder les chaînes allemandes après le 29 mars 2017 :

  • Via la box de l’opérateur Internet (Free, Orange, SFR…). C’est à l’opérateur d’assurer la continuité du service mais les chaînes allemandes sont souvent proposées dans des bouquets optionnels payants et pas toujours complets. De 6,99€ par mois chez Free à 9€ chez Orange par exemple.
  • Via le satellite. En se branchant via une parabole sur le satellite ASTRA ou EutelSat, certains abonnements permettent de capter les chaînes allemandes. Si vous disposez déjà d’un système satellite qui les diffuse, il n’y a aucun changement à prévoir.
  • Acheter un décodeur à la norme DVBT2. Attention à bien vérifier qu’il est à la bonne norme (Ultra HD et compatible avec le codec H265), comme celui du fabricant alsacien CGV. Mais il faut envisager un budget entre 50 et 100€ en fonction des modèles et des fonctions.

    Un décodeur à la norme DVBT2

Les offres des opérateurs français

Les offres payantes des FAI Français

  • Chez Free : 9 chaînes pour 6,99€ / mois
  • Chez SFR : 10 chaînes pour 8,90€ / mois. C’est l’un des bouquets les plus complets, avec 10 chaînes dont SWR et ZDF.
  • Chez Orange : 10 chaines. D’abord 1€ les deux premiers mois puis 9€ par mois, sans engagement. Inclus ZDF et ARD.
  • Chez Bouygues Télécom : 4 chaines pour 8,90€ / mois.
L'AUTEUR
Emmanuel Jacob
Emmanuel Jacob
Animateur du Blog de la Robertsau depuis avril 2006. Observateur libre de la vie de son quartier.
En BREF

Gare au hand spinner, ce jouet à risques

par Morgane Carlier. 2 179 visites. 2 commentaires.

L’Université de Strasbourg parvient à éviter les tirages au sort

par Rue89 Strasbourg. 1 181 visites. 1 commentaire.

Le 14 Juillet à Strasbourg : où, quand, comment ?

par Louise Gerber. 6 207 visites. Aucun commentaire pour l'instant.