Papier, crayon, ciseaux
À l'école, on gagne un coup sur trois, on apprend le reste du temps.
blogs  Papier, crayon, ciseaux 

Dernier été avant le CP ? Faites ensemble la chasse aux logos !

actualisé le 14/08/2017 à 11h57

La rentrée se profile à l’horizon. Celle-ci est d’importance. Que faire pour guider l’enfant vers le CP, année où il apprendra la lecture, la base de tous les apprentissages ? La chasse aux logos, symboles et autres graphismes peuvent vous aider à lui faire comprendre le sens derrière le signe. C’est plutôt amusant et cela lui sera utile.

Une fois les fournitures scolaires de la liste achetées, étiquetées et rangées dans le cartable neuf, la rentrée matérielle est préparée. Votre enfant a appris à l’école maternelle à reconnaître son prénom, puis à l’écrire en lettres capitales. Peut-être a-t-il découvert aussi quelques mots porteurs de sens : « Papa », « Maman » ou… « Chat » à l’occasion d’une histoire mettant en scène cet animal. À la rentrée, il franchira la porte de la classe du cours préparatoire, le fameux CP.

La première rentrée, mettre en projet l’apprentissage de la lecture

Lorsque j’ai enseigné en maternelle, en classe de grande section, j’ai constaté combien les parents aimaient transmettre « les lettres » à leur enfant, comme on transmet une caisse à outils. « Il connaît toutes ses lettres ! », me disaient-ils fréquemment. Un questionnement technique revenait souvent :

« Faut-il lui apprendre le nom de la lettre « L » (prononcé [el]) ou le son phonétique (ici [le]) produit par cette même lettre ? »

L’écriture « en miroir » du prénom, c’est-à-dire à l’envers, les inquiétait beaucoup. Les pédagogues qui mènent des recherches sur l’apprentissage de la lecture s’accordent souvent sur le fait que pour débuter avec intérêt l’apprentissage de la lecture, un enfant doit avoir compris le principe alphabétique. C’est-à-dire qu’il ait compris que pour un mot comme « Lapin » on utilise des lettres, qui une fois assemblées produisent des sons et que ce tracé n’a rien à voir avec la représentation ou la forme de l’animal.

Les cahiers de vacances sont-ils une idée judicieuse ?

Les cahiers de vacances fleurissent dès le mois de juin dans les supermarchés à proximité dans caisses ou sur les lieux de vacances du côté de la presse. Ils donnent bonne conscience aux parents qui voient leur enfant calmement attablé découvrant les premières pages.

D’un graphisme coloré et attrayant, ils enrichissent…surtout leurs éditeurs. Ils sont au final d’une utilité toute relative. Soit l’enfant sait déjà, connaît la notion présentée et ce n’est pas un apprentissage soit il ne sait pas et aura tendance à s’en désintéresser. Au fil des pages cela peut tourner à la « corvée » après de laborieuses négociations.

Chasseur de signes, une activité enrichissante

C’est l’été ! Et si on regardait autour de soi les signes, les logos et les graphismes que l’on va rencontrer aujourd’hui ? Tiens là, un oiseau de papier plié comme un origami ? C’est La Poste qui « fait voyager » des milliers de lettres chaque jour. Et là, sur l’autoroute, une pancarte avec une fourchette et un couteau ? Elle nous indique un lieu de restauration autoroutière. Le sapin, lui, nous informe de la proximité d’une aire de repos.

Il y a fort à parier que votre enfant retiendra que le grand « M » jaune en façade  indique la présence d’une célèbre chaîne de fabricants de hamburgers. L’écureuil est un animal prudent qui fait des provisions en automne en prévision de l’hiver. C’est pourquoi, il est depuis plus de 100 ans le logo d’une banque française, même s’il est plus stylisé que par le passé. Le lion, lui, fièrement dressé sur ses pattes arrières est le logo d’une marque de voitures françaises. Le petit bonhomme se retrouve sur les feux destinés aux piétons ou pour… indiquer les chemin des toilettes.

Les pictogrammes ont un sens, les enfants peuvent se familiariser avec pour mieux apprendre à lire. (Photo Maciej Brencz / Flickr / cc)

Pourquoi cette chasse aux signes ? Parce qu’avant l’apprentissage formel de la lecture (5-6 ans) l’enfant passe par une procédure de reconnaissance globale que l’on appelle procédure logographique. Et plus on s’entraîne, et plus on reconnaît vite et plus on devient bon. Une collègue m’a raconté que cela faisait partie de leurs occupations pendant les longs trajets à travers la France lorsqu’elle ne conduisait pas. Combien de panneaux annonçant une station service ? Qui va gagner ?

Rassemblés autour d’un livre, le bon exemple en attendant l’école

Quoi qu’il en soit, continuez à lui lire une histoire ou un chapitre le soir, comme pendant les années passées à l’école maternelle. Outre le plaisir partagé, il est essentiel que l’enfant voit lire les adultes qui comptent pour lui . C’est le meilleur exemple pour lui donner envie d’apprendre à son tour malgré les difficultés qu’il peut y avoir sur ce long chemin.

Voir tous les articles de ce blog
L'AUTEUR
Maîtresse Charlotte
Maîtresse Charlotte
Professeur des écoles, j'adore les enfants en fait. Mais si, vraiment.
En BREF

Jean Rottner élu à la tête du Grand Est, huit voix manquantes

par Rue89 Strasbourg. 610 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Dimanche, nouvelle mobilisation des opposants au centre de primatologie

par Manon Weibel. 505 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Rénovée, la salle alternative du Molodoï repart pour 20 piges

par Jean-François Gérard. 2 952 visites. Aucun commentaire pour l'instant.