Politique 

Les 14 candidats, électeurs, dates… Le guide de survie de la législative partielle à Strasbourg

actualisé le 18/05/2016 à 11h07 : Pour indiquer les 14 candidatures officielles

Environ 65 000 Strasbourgeois sont à nouveau appelés aux urnes fin mai, pour choisir leur député. Qui vote, quand, comment et pourquoi ? Tout ce qu’il faut savoir sur l’élection législative partielle à Strasbourg est ici.

Pourquoi une élection maintenant ?

Le député Armand Jung (PS) a démissionné le 1er mars, pour raisons de santé. La loi exige qu’après une démission ou un décès, une élection intervient pour désigner un remplaçant (sauf si cela intervient moins d’un an avant la prochaine élection, auquel cas le suppléant reste en place). Elle doit intervenir sous trois mois. En revanche, lorsqu’un député est appelé au gouvernement, son suppléant siège jusqu’à son retour dans l’hémicycle.

Qui est candidat ?

Le dépôt de candidatures est clos. 14 personnes sont candidates. Par ordre alphabétique :

L’initiative d’une candidature issue par un mouvement citoyen hors des partis politiques traditionnels, portée par l’adjoint au maire Éric Schultz (ex-EELV) n’a pas aboutie sur une candidature.

Qui vote à Strasbourg ?

Les électeurs inscrits sur les listes de la première circonscription du Bas-Rhin. C’est la seule à ne pas sortir du périmètre de la ville de Strasbourg, qu’elle traverse d’est en ouest. Ses contours n’ont pas changé par rapport à 2012. Exactement 66 922 citoyens sont inscrits sur les listes électorales. Les quartiers autour de Contades et de l’Orangerie, et à degré moindre du centre, affichent régulièrement de forts taux de participation aux élections. A contrario, les quartiers ouest, notamment Hautepierre, ont été les plus abstentionnistes de Strasbourg (avec ceux du sud) lors des derniers scrutins.


Carte : Raphaël Da Silva

Quand ?

Les deux tours se dérouleront les dimanches 22 et 29 mai 2016.

Quels sont les enjeux ?

Au niveau national, ils sont faibles. À un siège près, le parti socialiste (PS) a perdu sa majorité absolue début 2015, mais bénéficie d’autres soutiens comme le parti radical de gauche (PRG). La majorité est par ailleurs elle-même embourbée dans des divisions entre les députés frondeurs et ceux solidaires du gouvernement.

En mars, Rue89 Strasbourg vous expliquait les dessous locaux de cette élection. Depuis 1997, Armand Jung (PS), très implanté sur le terrain et peu visible à l’Assemblée Nationale, a toujours remporté les élections législatives sur sa circonscription.

Les enjeux de la législative partielle de Strasbourg sont davantage locaux que nationaux. (Photo phgaillard2001 / Flickr /cc)

Les enjeux de la législative partielle de Strasbourg sont davantage locaux que nationaux. (Photo phgaillard2001 / Flickr /cc)

Éric Elkouby, candidat du PS, fait figure d’héritier. Il était jusqu’ici son suppléant et attaché parlementaire. Éric Elkouby est aussi adjoint au maire de Strasbourg et conseiller départemental d’opposition. Sa page Facebook ouverte en janvier ne partage que des photos et articles attestant de sa présence à des événements locaux. Il n’y affiche aucune prise de position sur des sujets de politique nationale ou internationale.

Si Éric Elkouby devait s’incliner (le PS n’a remporté qu’une seule législative partielle pendant le quinquennat), cela pourrait diminuer son influence à l’ouest de Strasbourg, tissée grâce à Armand Jung au sein du PS bas-rhinois. À droite, il s’agit peut-être de la dernière chance du conseiller municipal Jean-Emmanuel Robert, délégué de la circonscription, mais qui a déjà perdu deux fois aux départementales et en 2012 en tant que suppléant. Les autres partis ont peu à perdre et espèrent créer une surprise.

Quel est le mode de scrutin ?

Comme lors des élections départementales de mars, les législatives sont un scrutin majoritaire à deux tours. En dehors des deux candidats arrivés en tête au premier tour, il faut rassembler les voix des 12,5% des inscrits pour se maintenir au second tour. Par exemple, si la participation est de 50%, il faut que trois candidats recueillent 25% des voix pour qu’il y ait une triangulaire. Les élections législatives sont souvent marquées par une forte abstention. Il est donc très probable d’avoir un deuxième tour avec seulement deux candidats.

Pour combien de temps ?

Le vainqueur de l’élection sera élu député à peine un an. En juin 2017, le siège de député sera remis en jeu lors des élection législatives générales, suite à l’élection présidentielle.

Cet article sera fréquemment mis à jour, notamment pour officialiser les candidatures et les dates de l’élection.

L'AUTEUR
Jean-François Gérard
Jean-François Gérard
A rejoint la rédaction de Rue89 Strasbourg à l'été 2014. En charge notamment de la politique locale.
En BREF

Rythmes scolaires : pas de changement à la rentrée

par Morgane Carlier. 731 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Roland Ries quitte le groupe socialiste du conseil municipal

par Jean-François Gérard. 3 956 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Pollution : le plan ozone reconduit à Strasbourg

par Justine Monfefoul. 928 visites. 4 commentaires.