Brèves 

La Zombie Walk à nouveau annulée

La Zombie Walk, qui était prévue samedi pour lancer le Festival européen du film fantastique de Strasbourg (FEFFS), est annulée. Les organisateurs ont reçu un avis défavorable de la direction de la sécurité publique du Bas-Rhin. Dans un communiqué, les films du Spectre détaillent :

« Après l’annulation de l’an passé, nous avions l’espoir de pouvoir réorganiser cette année une Zombie Walk. Malgré un travail important, mené en lien avec les services de la Ville, pour en assurer la sécurité, nous avons reçu un avis défavorable des services de l’Etat. Nous respectons leur avis et sommes donc au regret d’annuler la Zombie Walk ainsi que l’Apéro Zombie. »

Pas d’apéro zombie

L’an dernier, la Zombie Walk avait été transformée en « apéro zombie » place de l’Université. Mais cette année, le festival n’a pas souhaité reproduire ce repli comme l’explique Daniel Cohen, directeur du FEFFS :

« On aurait pu je pense négocier un événement en mode « fan zone », avec barrières et entrées sécurisées… Mais bon, franchement, c’est pas l’idée de la Zombie Walk, qui est un événement festif et où l’idée est de populariser le festival en déambulant dans les rues. Si on ne peut pas fouler le pavé, ça ne sert à rien. »

En 2015, la Zombie Walk avait réuni 4 à 5000 personnes (Photo Christophe Kaiser / FlickR / cc)

En 2015, la Zombie Walk avait réuni 4 à 5000 personnes (Photo Christophe Kaiser / FlickR / cc)

La Direction de la sécurité publique n’a pas communiqué de raisons pour justifier son avis défavorable. Mais le contexte international, le terrorisme et l’état d’urgence sont régulièrement évoqués pour justifier des mesures de sécurité supplémentaires pour toutes les manifestations qui rassemblent des milliers de personnes. Le Marché de Noël est retranché depuis 2015 dans l’enceinte de la Grande Île, la Grande Braderie également…

En septembre 2015, donc avant les attentats à Paris, la Zombie Walk avait réuni 4 à 5 000 personnes dans les rues de Strasbourg, grimées en zombies, morts vivants et autres créatures fantastiques. D’autres participants se déguisaient en soldats en arborant des armes en plastique. Dans le contexte d’anxiété actuel, cette manifestation est difficile à accepter pour les pouvoirs publics.

L'AUTEUR
Pierre France
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.
En BREF

Détonations entendues à Strasbourg : c’était des avions de chasse

par Pierre France. 2 233 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Vision Strasbourg, le site, le robot et l’asso pour que les bonnes idées sortent des chaumières

par Jean-François Gérard. 516 visites. 2 commentaires.

Le plan pour que le marché de Noël ne soit plus un enfer pour cyclistes

par Jean-François Gérard. 1 295 visites. 9 commentaires.