Brèves 

Lohr va tester le Cristal, une navette électrique à la demande, à Strasbourg

Le « Cristal » : c’est le nom classieux d’un nouveau véhicule totalement électrique et numérique, qui sera expérimenté à Strasbourg durant six mois à partir de septembre 2017. Il sera exploité en double usage : pour une utilisation individuelle et en mode navette, à la manière des transports en commun classiques. Les détails de son utilisation ont été présentés du 14 au 16 juin, au Salon Européen de la mobilité à Paris.

Développé par le groupe alsacien Lohr, le Cristal est un véhicule de transport bimodal et long comme une grosse voiture (3,90 mètres). Sa hauteur (2,50m) se rapproche toutefois plus de celle d’un bus. Il réunit d’ailleurs les deux types de transport : 7 stations seront installées dans Strasbourg pour permettre aux particuliers de louer le véhicule, à la manière des Autolib’ à Paris. Trois des stations seront équipées de bornes pour recharger les véhicules.

Trajet de la navette Cristal et points de recharge prévus (doc remis / Lohr)

Trajet de la navette Cristal et points de recharge prévus (doc remis / Lohr)

Une navette pour les étudiants

Pour le mode navette, c’est en réalité deux à quatre véhicules qui seront attelés, et pilotés par un chauffeur professionnel. De 16 à 20 personnes peuvent voyager debout ainsi. La boucle prévue pour le Cristal vise les étudiants, en desservant 9 stations du campus à l’hyper-centre de Strasbourg, en passant par la zone piétonne de la place de la Cathédrale.

Totalement électrique, le Cristal sera également numérique : une application dédiée devrait permettre de repérer les véhicules en temps réel et d’en réserver un. Un accès à Internet par WiFi sera également installé à bord de chaque véhicule.

Présentation du Cristal (vidéo Lohr)

L’accès à ces quatre véhicules prêtés par Lohr à Strasbourg sera gratuit. L’objectif pour le groupe industriel alsacien est de tester les usages, voir si les réservations fonctionnent correctement, si les comportements des utilisateurs correspondent à ceux prévus, etc. Pour Strasbourg, l’objectif est d’apporter une touche d’innovation dans les transports en commun et peut être de trouver une solution pour ces quartiers de l’hyper-centre où il est délicat de faire passer des bus.

L'AUTEUR
Benjamin Bruel
Journaliste en fin de formation à Grenoble. Passé par Le Monde, AFP, Arrêt sur Images avant de gribouiller sur Rue89 Strasbourg.
En BREF

Rythmes scolaires : pas de changement à la rentrée

par Morgane Carlier. 731 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Roland Ries quitte le groupe socialiste du conseil municipal

par Jean-François Gérard. 3 956 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Pollution : le plan ozone reconduit à Strasbourg

par Justine Monfefoul. 928 visites. 4 commentaires.