Brèves 

Une pétition de médecins appelle la Ville à agir contre la pollution de l’air à Strasbourg

actualisé le 15/04/2015 à 09h29

La pollution de l'air génère des cancers du poumon de façon directe et certaine, selon l'OMS (Photo Chris Keating / FlickR / cc)

La pollution de l’air génère des cancers du poumon de façon directe et certaine, selon l’OMS (Photo Chris Keating / FlickR / cc)

Dans une pétition adressée à la Ville, une soixantaine de médecins demandent des mesures concrètes contre la pollution de l’air, phénomène endémique à Strasbourg.

Dans un texte publié ce mardi (voir ci-dessous), plus de soixante médecins de Strasbourg en appellent aux pouvoirs publics pour agir « concrètement » contre la pollution atmosphérique à Strasbourg. La qualité de l’air dans la capitale alsacienne, située dans une cuvette, est l’une des pires d’Europe. Du 16 au 22 mars, l’agglomération a de nouveau suffoqué sous un pic de pollution, contraignant les enfants à rester à l’intérieur.

À Paris, un collectif de médecins a débuté la mobilisation contre les effets néfastes de la pollution de l’air, les particules fines étant désormais reconnues comme des éléments cancérogènes certains.

Le texte de la pétition

« Inquiets des niveaux de pollution de l’air, plus de 65 médecins strasbourgeois alertent les élus et responsables publics. De nombreuses études placent Strasbourg et Paris à un même niveau de pollution. Strasbourg était même la ville la plus polluée de France ce jeudi 19 mars, selon la société Plume Labs.

Le Centre international de recherches sur le cancer de l’OMS de Lyon a classé les particules fines comme cancérogènes certains. Les études scientifiques, désormais nombreuses, sont alarmantes et démontrent, outre les effets cancérigènes, une forte augmentation des pathologies cardiovasculaires, d’accidents vasculaires cérébraux, d’asthme et d’allergies en lien avec la pollution de l’air.

Habiter à proximité du trafic routier pourrait être responsable d’environ 15 à 30% des nouveaux cas d’asthme (et allergies) chez l’enfant et, dans des proportions similaires, voire plus élevées, de pathologies chroniques respiratoires et cardiovasculaires chez l’adulte.

Les médecins refusent l’indifférence face à ce problème de santé publique et souhaitent sensibiliser, mais surtout alerter les pouvoirs publics sur la situation et demandent que la santé des patients soit reconnue comme une priorité dans les décisions relatives à la pollution de l’air.

Nous demandons à l’État, à la Ville de Strasbourg et à l’ensemble des collectivités d’agir efficacement pour améliorer la qualité de l’air et nous appelons à une réglementation plus protectrice de la santé de la population, en accord avec les données scientifiques actuelles et les normes européennes. Strasbourg en tant qu’Eurométropole devrait être à la pointe de ce combat ».

Des études d’impact mal connues

À l’initiative de cette pétition, le Dr Thomas Bourdrel, radiologue à Strasbourg :

« J’ai repris les termes de l’appel des médecins parisiens. Et je suis allé voir les médecins, certains plusieurs fois, car les effets de la pollution de l’air sont méconnus, y compris dans le corps médical. Les études qui sont citées dans notre texte sont très importantes et validées au niveau international et pourtant, de nombreux médecins en ignoraient l’existence. Cette pétition est le point de départ d’une prise de conscience des effets néfastes de la pollution de l’air sur notre santé. »

Les premiers signataires

Dr Claude Schmidt (médecine génerale), Dr Feger Jean-marie (cardiologue), Dr Burgun Genevieve (médecine Génerale), Dr Neff Rachel (médecine Génerale), Dr Sauer Arnaud (ophtalmologue), Dr Rougerie Fabien (médecine génerale), Dr Jung Catherine (médecine génerale), Dr Rabourdin Schneider Sophie (médecine génerale), Dr L’hote Katia (médecine génerale), Dr Delacourt Chloé (médecine génerale), Dr Ernst Myriam (médecine génerale), Dr Chambe Juliette (médecine génerale), Dr Sauer Frederic (cardiologue), Dr Gottenberg Diane (radiologue), Dr Gottenberg Jacques Eric ( Rhumatologue), Dr Hamza-baibou Nabila (médecine génerale), Dr David Axelos (médecine Interne, Kehl), Dr Ritter Pierre (médecine génerale), Dr Grappin Dominique (médecine génerale), Dr Carriere Thierry (cardiologue), Dr Trens Olivier (radiologue), Dr Kleinklaus Jean Philippe (radiologue), Dr Draghici Silviu (radiologue), Dr Drutel Alain (médecine génerale), Dr Lescoute Monique (médecine génerale), Dr His Claude (médecine génerale), Dr Heimburger Carmen (gynécologue), Dr Bourdrel Thomas (radiologue), Dr Goyault Gilles (radiologue), Dr Goyault Julie (radiologue), Dr Herzog Florent (médecine génerale), Dr Burgmeier Charlotte (médecine génerale), Dr Brandt Amandine (médecine génerale), Dr Blanc Fréderic (neurologue), Dr Madelrieu Aurélie (médecine génerale), Dr Francois Nicolas (médecine génerale), Dr Schmoll Laurent (ORL), Dr Barthel Laurent (cardiologue), Dr Schaudel Jean Sébastien (médecine génerale), Dr Eberle François (ORL), Dr Reeb Françoise (angiologue), Dr Metz Anne (médecine génerale), Dr Collin Delphine (médecine génerale), Dr Reeb Thierry (cardiologue), Dr Ruth-caroline Schweitzer (pédiatre), Dr Vasilescu Cornelia (radiologue), Dr Vasilescu Mircea (chirurgien thoracique), Dr Wenner Julie (médecine génerale), Dr Wiedemann Daniel (médecine génerale), Dr Hassaneyn Simine (chirurgien dentiste), Dr Armelle Schuller (pneumologue allergologue), Dr Andre Valérie (médecine génerale), Dr Eberle Véronique (chirurgien dentiste), Dr Deiss Luc (médecine génerale), Dr Hartmann Bernard (médecine génerale), Dr Villeval Jeremy (radiologue), Dr Wilhelm Claire (médecine générale), Dr Bousseksou Farid (urgentiste), Dr Orlandini-Bérard Florence (radiologue), Dr Charles Pascal (pneumologue), Dr Duplay Camille (médecine génerale), Dr Wim Skibba (anesthésiste réanimateur), Dr Willmouth Agnès (médecine génerale), Dr Eberle Paul (angiologue), Dr Campos- Gazeau France (onco-hématologue), Dr Nardi Annelyse (pneumologue), Dr Rigaut Philippe (médecine génerale).

Le Dr Thomas Bourdrel avait déjà publié dans nos colonnes une tribune, listant une dizaine de mesures que les pouvoirs publics pourraient prendre et qui pourraient diminuer la pollution atmosphérique à Strasbourg, allant de la suppression des véhicules utilitaires pour la desserte en centre-ville à l’augmentation du nombre de tramways disponibles en cas de dépassement du seuil d’alerte.

Le Dr Bourdrel est membre du collectif « Strasbourg Respire », qui vise à augmenter la pression citoyenne sur cette question encore largement sous-estimée par les pouvoirs publics alors que selon une note du ministère de l’Écologie, elle est la deuxième préoccupation environnementale des Français après le réchauffement climatique. Selon l’Aspa (Agence pour la surveillance de la pollution atmosphérique en Alsace), citée par l’AFP, « le seuil d’information pour la pollution aux particules a déjà été dépassé à 25 reprises depuis le début janvier, alors que selon les normes européennes on ne doit pas dépasser 35 fois sur toute une année ».

Nombre de jours au dessus du seuil d’information au 12 mars 2015

 

L'AUTEUR
Pierre France
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.
En BREF

Autoroute perturbée et rues bloquées pour l’hommage à Helmut Kohl ce samedi 1er juillet

par Jean-François Gérard. 6 089 visites. 2 commentaires.

Rythmes scolaires : pas de changement à la rentrée

par Morgane Carlier. 767 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Roland Ries quitte le groupe socialiste du conseil municipal

par Jean-François Gérard. 4 014 visites. Aucun commentaire pour l'instant.