Vigies 

Rencontrez Pierre Pauma et son « œil aiguisé sur l’actualité »

actualisé le 09/05/2017 à 18h24

À LIRE SUR L’ALSACE.FR

Le journal L’Alsace consacre un long portrait à Pierre Pauma, alias Piet, dessinateur de presse pour Rue89 Strasbourg et 8e étage. On y apprend que le jeune Pierre, encore étudiant en sciences-politiques aux prises avec un mémoire interminable sur l’histoire des caricatures, a un objectif : fonder un journal satirique sur l’actualité européenne !

En attendant, Pierre n’a pas choisi, selon L’Alsace, entre le journalisme écrit et le dessin de presse. Il compte bien mener les deux, et dans des champs très divers. Actualités locales sur Rue89 Strasbourg, actualités internationales sur 8e étage ou Zélium , un magazine satirique issu de la fin de Siné Hebdo. Pierre utilise toute la liberté d’expression dont les caricaturistes disposent mais, avec des autocensures :

« Avec la communauté juive, je fais très gaffe, pour ne pas être accusé d’antisémitisme. C’est assez triste, car on ne peut pas débattre sereinement sur la religion en général. Je trouve normal de pouvoir porter un regard critique sur les institutions religieuses, car chacune d’entre elles se place dans l’espace public et a une visée politique. »

Né à Vichy, passé par Dijon puis Strasbourg pour ses études, Pierre s’installe doucement dans la capitale alsacienne où il navigue facilement entre l’Allemagne et la France au gré de ses envies et de ses collaborations.

Aller plus loin

Sur 8e étage : les dessins du lundi de Piet

Sur Rue89 Strasbourg : les Crocnotes du dimanche de Piet

Sur Facebook : la page de Piet

Tags
L'AUTEUR
Pierre France
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.
En BREF

Rythmes scolaires : pas de changement à la rentrée

par Morgane Carlier. 718 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Roland Ries quitte le groupe socialiste du conseil municipal

par Jean-François Gérard. 3 923 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Pollution : le plan ozone reconduit à Strasbourg

par Justine Monfefoul. 922 visites. 4 commentaires.