Vie pratique 

TramFest fin avril : deux jours pour passer d’un côté à l’autre du Rhin et recommencer

actualisé le 01/05/2017 à 23h33 : Correction d'une erreur sur l'identité de la personnalité allemande.

Samedi 29 et dimanche 30 avril, le quartier du Port du Rhin à Strasbourg sera en fête, à l’occasion de l’ouverture au public de l’extension du tramway vers Kehl. La ville allemande sera aussi en fête et le tramway sera gratuit et circulera toute la nuit.

Alors que l’Europe fête les 60 ans du traité de Rome, texte fondateur de l’Union européenne, Strasbourg va participer aux festivités à sa manière avec un week-end festif et transfrontalier à l’occasion de l’ouverture au public de la ligne de tramway vers Kehl, du samedi 29 au dimanche 30 avril. Lundi lors d’une conférence de presse à Kehl, le maire de Strasbourg Roland Ries (PS) a voulu inscrire l’événement dans la grande Histoire :

« Il existait déjà un tramway entre Strasbourg et Kehl, cette ligne a été fermée en 1918, lorsque l’Alsace a été rendue à la France. Et aujourd’hui, près de 100 ans après, on rouvre cette ligne, le symbole est fort. Rappelons que dans d’autres endroits de la planète, et dans le débat public, certains veulent construire des murs. Nous, à l’inverse, nous bâtissons des ponts. »

C’est beau et c’est vrai que cette aventure transfrontalière, à contre-courant des replis identitaires, mériterait d’être saluée à un niveau national, international même. Malheureusement pour Strasbourg, aucun membre du gouvernement ne fera le déplacement, les ministres invoquent la « réserve électorale » qui limite les prises de parole en période d’élections, une interprétation pour le moins restrictive du code électoral…

Côté allemand, le tramway sera inauguré par Peter Altmaier, directeur de la chancellerie. Strasbourg aurait préféré Angela Merkel, l’idée était de réunir les deux chefs d’État sur le nouveau pont sur le Rhin, mais la chancelière a finalement décliné. Côté Europe en revanche, personne. Le président du Parlement européen, Antonio Tajani, a été invité, mais lui aussi a mieux à faire qu’inaugurer la première liaison intra-urbaine sur le Rhin.

Il reste encore quelques menus travaux côté Kehl... (Photo PF / Rue89 Strasbourg / cc)

Il reste encore quelques menus travaux côté Kehl… (Photo PF / Rue89 Strasbourg / cc)

Deux stations ouvertes exceptionnellement

Les tramways vont passer et repasser le nouveau pont sur le Rhin à des cadences de plus en plus élevées jusqu’au 29 avril, premier jour d’exploitation commerciale de ces 2,7 km d’extension de la ligne D. Pendant le week-end festif, deux stations seront ouvertes exceptionnellement, celles de Starcoop (môles Starlette et Coopérative) et Citadelle. Ces deux stations sont prévues dans le tracé mais comme elles traversent des zones occupées par des entreprises et des friches industrielles, elles ne seront pas desservies commercialement avant que des logements n’y soient construits.

Lundi, Robert Herrmann, président (PS) de l’Eurométropole, a rappelé les coûts de cette entreprise : 70 millions d’euros, côté français, 50 millions d’euros côté allemand. Les deux versants du chantier ont profité chacun de 3,7 millions d’euros en provenance de l’Union européenne. En outre, la CTS a acquis une dizaine de nouvelles rames Citadis, capables de voyager sur les rails allemands et français (qui sont différents), pour 28 millions d’euros.

Pendant le week-end d’inauguration, l’accès à la ligne D sera gratuit pour tous et le tramway continuera de faire l’aller-retour entre la France et l’Allemagne dans la nuit de samedi à dimanche.

La ligne D sera prolongée lors d'une phase ultérieure. Les stations Starcoop et Citadelle seront ouvertes dans un an ou deux (doc remis / CTS)

La ligne D sera prolongée lors d’une phase ultérieure. Les stations Starcoop et Citadelle seront ouvertes dans un an ou deux (doc remis / CTS)

Le programme touffu de TramFest

La Ville de Strasbourg a prévu un programme touffu de réjouissances, en lien avec la ville de Kehl, pour célébrer cette réunion transfrontalière. Et ce programme appelé « TramFest » s’ajoute à l’Ososphère, le festival des cultures électroniques et urbaines, qui démarre la veille avec ses deux Nuits électroniques et se poursuit jusqu’au dimanche 7 mai par une série de rencontres et d’expositions à la Coop. Toutes les animations sont gratuites.

Près de Citadelle, Batorama va proposer des découvertes en bateau de 40 minutes du bassin Vauban, des jeux ou encore des ateliers participatifs. Les inscriptions seront à faire sur place.

À Starcoop, découverte de l’urbanisation des Deux-Rives, par des balades, de installations artistiques, des expositions, des maquettes sensibles et interactives, des espaces d’échanges, des conférences et même un jeu de piste… Il y aura également le début du parcours artistique de L’Ososphère, présenté ainsi par les organisateurs :

« Le parcours artistique de L’Ososphère explore les arts d’une époque signée par le numérique à l’aune des mutations de la ville autant que de ses persistances et de sa poétique. Sur les 4 étages de la Cave à Vin de la Coop, sur les façades et dans les interstices des architectures du site, ou encore au cœur d’un Pop Up District de conteneurs et de dômes, les visiteurs découvrent plus de 30 œuvres qui transcendent la technique pour offrir l’émotion et proposent une flânerie à la fois contemplative et interactive qui traverse le paysage, la brique et l’égrégore. »

Une fête foraine alternative est prévue près de la station Port du Rhin (Photo Fête à Toto / doc remis)

Une fête foraine alternative est prévue près de la station Port du Rhin (Photo Fête à Toto / doc remis)

À la station Port du Rhin – Cour des Douanes, ce sera le principal endroit des animations du week-end. Il y aura d’abord une « kermesse alternative » où « dans une ambiance familiale festive et décalée, toutes les générations sont invitées à flâner au cœur d’un espace éclectique. » Des visites guidées du quartier historique du Port du Rhin et de la Coop sont également proposées par le centre socioculturel avec le soutien d’Au-Delà des Ponts. Le public pourra aussi voir des « déambulations circassiennes » par les élèves de Graine de cirque, dont les chapiteaux sont bien connus des habitants du quartier.

Le quartier abritera également la « Fête à toto » par Sweat Lodge et Totoblack, une sorte de fête foraine, mais rock’n roll, dans la cour des Douanes. Dans cette fête un brin particulière, il y aura trois stands : « katapulta », un stand de tir au lance-pierres, la « mailloche », la machine à orgueil, et le « roller dancing » pour les amateurs de rollers et de sensations fortes.

Animations pour comprendre la vi(ll)e

Un peu plus bas, sur le site de l’ancien siège de Coop Alsace, une association d’artistes et d’habitants appelée « La basse-cour des miracles » propose « Fenêtre sur la vi(ll)e », un ensemble de quatre animations. D’abord l’atelier Pistacolle par l’Imprimerie La Nasa, un « bricolage d’accoutrements à partir de tissus imprimés pour des souvenirs inlavables », l’atelier Calligraffiti par Le Studiographe, une « réconciliation avec l’écriture à coups de pinceaux et de bombes de peinture », le studio photo autoporté Stu’Dos par Le Collectif Salle de shoot et l’exposition des ateliers participatifs menés par Daniel Depoutot.

De nombreuses autres manifestations, ateliers, animations, jeux et autres sont prévus. Les horaires et le détails seront précisés sur le site de la Ville, Strasbourg.eu, et dans l’événement Facebook.

Roller Dancing anyone ? (Photo La Fête à Toto / doc remis)

À la station Kehl – Bahnhof, une exposition de photos et d’affiches des ponts rhénans fera revivre l’histoire du franchissement du Rhin, à la gare routière de Kehl et une locomotive vapeur de 1898, qui a déjà traversé le pont sur le Rhin à son époque, sera installée pendant le week-end sur le parvis de la gare. L’endroit accueillera en outre une exposition sur l’histoire de la ligne de tram entre Kehl et Strasbourg.

Sur une scène samedi 29 avril, il y aura dès 11h des concerts, une fanfare et des petites représentations théâtrales de « Theater des 2 Ufer ». À 18h30, c’est le duo franco-allemand de hip-hop Zweierpasch / Double Deux qui est programmé, un groupe engagé pour une Europe pacifiste dont Rue89 Strasbourg vous avait déjà parlé. À 20h, c’est l’accordéoniste Jean-Pierre Albrecht qui sera sur les planches, pour de la variété alsacienne et rhénane.

Jean-Pierre Albrecht interprète Trois Garçons (vidéo Dany Fischer / YouTube)

Illuminations sur le pont samedi à partir de 21h30 (Photo Joachim Mell / doc remis)

Illuminations sur le pont samedi à partir de 21h30 (Photo Joachim Mell / doc remis)

À 21h30, le pont s’illuminera lors d’un spectacle alliant « feu, eau, et lumière », promet la Ville.

Le lendemain, rebelote dès 10h30 avec des danses folkloriques, de la musique traditionnelle, à nouveau « Theater der 2 Ufer » à 17h30 et Trinkmanns à 20h, avec leurs reprises des Red Hot Chili Peppers, David Bowie, ACDC et autres…

Aller plus loin

Sur Facebook : l’événement global

Y aller

Tramfest
Lieu : Strasbourg
Date(s) : Sa.29 et Di.30 de 10h à 20h
Voir l'événement sur jds.fr

L'AUTEUR
Pierre France
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.
En BREF

Autoroute perturbée et rues bloquées pour l’hommage à Helmut Kohl ce samedi 1er juillet

par Jean-François Gérard. 6 125 visites. 2 commentaires.

Rythmes scolaires : pas de changement à la rentrée

par Morgane Carlier. 767 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Roland Ries quitte le groupe socialiste du conseil municipal

par Jean-François Gérard. 4 014 visites. Aucun commentaire pour l'instant.