Brèves 

Une vidéo montre la police municipale réveiller les SDF en voiture

Une vidéo publiée sur Facebook montre des policiers municipaux, en voiture dans un passage interdit aux véhicules, réveiller des personnes sans domicile, tôt le matin à Strasbourg. Les images choquent de nombreuses personnes, la Ville invoque les nécessités de l’entretien des rues.

La vidéo montre les policiers municipaux engagés dans un passage réservé aux piétons (vidéo Thomas Fritz / Facebook)

La vidéo ne dure que 35 secondes. Mais elle est embarrassante pour la Ville de Strasbourg. D’abord, parce qu’elle montre que des policiers municipaux s’affranchissent des règles du code de la route, en empruntant en voiture le passage de la Pomme de Pin, entre la place Kléber et la place des Étudiants.

Ensuite, elle révèle que les policiers municipaux sont employés à réveiller des personnes sans domicile fixe (SDF) tous les matins. En cette période de grand froid, le maire de Strasbourg Roland Ries a mobilisé certains gymnases pour accueillir les personnes SDF laissées dehors malgré les moyens supplémentaires dédiés à l’hébergement d’urgence. Mais certaines personnes, pour diverses raisons liées à leur historique, leur situation, leur propre regard sur eux-mêmes, ne se rendent pas dans les centres d’accueil ni dans les gymnases.

Un réveil tous les matins à 6 heures

Le réveil forcé de ces personnes, après une nuit éprouvante en raison des températures négatives, choque depuis quelques semaines des militants oeuvrant en faveur des personnes à la rue, comme le Collectif SDF Alsace ou le collectif Sans Dents Mais Pas Sans Droits. Thomas Fritz, autre militant et participant régulièrement à des maraudes, a choisi de prendre sa caméra pour aller constater ces réveils :

« On avait eu des échos de patrouilles de police qui dérangeaient les SDF au petit matin. Je voulais voir si c’était vrai et effectivement. Les policiers réveillent les SDF et leur demandent de quitter les lieux depuis leur voiture. »

Du côté de la Ville de Strasbourg, on reconnaît la situation, une vingtaine d’emplacements sont ainsi visités par la police municipale tous les matins. Pour la Ville, il s’agit d’une nécessité dû à l’entretien de la chaussée :

« Les policiers sont formés à gérer les situations que posent ces personnes particulières et ça se passe très bien, dans une ambiance cordiale. Les SDF ne sont pas chassés. Mais il faut aussi comprendre les commerçants, qui ouvrent leurs magasins dans l’heure qui suit, ils ne peuvent pas trouver tous les matins des gens encore endormis devant leur porte. Quant à la voiture dans un passage réservé aux piétons, on est en train de voir… »

Sur la vidéo, on voit les policiers reculer rapidement avec leur véhicule en direction de Thomas Fritz, qui avoue avoir eu un peu peur à ce moment là. Puis, les policiers lui demandent d’arrêter de filmer et d’effacer sa vidéo. Rappelons que filmer l’action de la police sur la voie publique est autorisé et que les policiers ne peuvent saisir un appareil que s’il y a eu un délit de commis. En l’espèce, Thomas Fritz a accepté de supprimer sa vidéo… après l’avoir publiée en direct sur Facebook.

L'AUTEUR
Pierre France
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.
En BREF

Jean Rottner élu à la tête du Grand Est, huit voix manquantes

par Rue89 Strasbourg. 609 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Dimanche, nouvelle mobilisation des opposants au centre de primatologie

par Manon Weibel. 505 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Rénovée, la salle alternative du Molodoï repart pour 20 piges

par Jean-François Gérard. 2 950 visites. Aucun commentaire pour l'instant.