Société 

À l’Elsau, un Carrefour City en octobre, c’est promis par Éric Elkouby

Un Carrefour City devrait ouvrir ses portes en octobre. (Photo : OG/Rue89 Strasbourg)

Un Carrefour City devrait ouvrir ses portes en octobre. (Photo OG / Rue89 Strasbourg)

Fermé en avril, le supermarché de l’Elsau devait rouvrir en mai sous l’enseigne Carrefour City. Sauf que cinq mois plus tard, rien n’a bougé et après la fermeture d’un autre Leclerc Express fin août, la pilule passe mal auprès des habitants. Éric Elkouby, l’élu de quartier assure qu’un Carrefour City ouvrira bien ses portes… en octobre.

En avril, le Leclerc Express de l’Elsau baissait définitivement le rideau laissant un goût amer aux riverains : il venait s’ajouter à la longue liste des banques, coiffeurs et autres commerces qui avaient déjà déserté le secteur. Un Carrefour City devait le remplacer en mai, sauf que depuis cinq mois plus tard, le « magasin [est toujours] fermé pour transformations », comme l’indique la pancarte accrochée à l’entrée.

Que s’est-il passé ? Dans un premier temps, Carrefour s’était montré intéressé par la reprise du site puis s’était désengagé, considérant le loyer des 700 m² du supermarché trop élevé et le pouvoir d’achat du quartier, trop bas. En attendant, les habitants doivent sortir de l’Elsau pour s’approvisionner, un trajet pas toujours évident quand on n’a pas de voiture.

Nouveau rebondissement en juin : Leclerc décide de renégocier la vente du commerce à hauteur d’un million d’euros. Éric Elkouby, élu du quartier en charge du dossier, raconte :

« Au départ Carrefour ne voulait plus. Puis, c’est Leclerc qui s’est retiré de la signature. Ça a été extrêmement difficile de trouver un autre acquéreur qui soit intéressé par une reprise à ce prix-là. Il a fallu que je renégocie absolument tout. Certains ne donnaient pas cher du lieu. Ça a été embêtant pour la population. La politique de Leclerc est de fermer [les magasins] du jour au lendemain sans prévenir personne, c’est inadmissible. C’est choquant. »

La fermeture du Leclerc Express rue du Faubourg National, dans le quartier gare, fin août, a surpris tout le monde. C’est d’autant plus dommageable pour les habitants de l’Elsau qu’il s’agissait de leur supermarché de repli.

« Les gens sont en attente »

Sur place, les habitants racontent qu’ils ont « entendu parler d’une réouverture » mais sans en être sûrs. Devant l’association Cojep, dont le local jouxte le magasin, un homme s’emporte :

« On est même pas tenu au courant. Moi encore, j’ai une voiture et je peux aller faire mes courses ailleurs, mais les personnes âgées, elles vont où ? »

Depuis la fermeture du Leclerc, il ne reste que deux épiceries et le marché, avec trois stands, où l’offre de produits est réduite. Pierrette Schmidt, présidente du centre socio-culturel (CSC) raconte :

« Les gens sont en attente, tout le monde guette une ouverture proche. Certes, il reste deux épiceries, mais la grande surface reste pratique pour tout le monde, sans que les habitants aient à prendre le tram. Même nous, association de quartier, il a fallu qu’on anticipe pour les achats lorsqu’on a des manifestations. »

L’entrée en jeu d’un promoteur privé

L’élu avoue qu’il a du un peu « outrepasser ses fonctions » pour trouver une solution pérenne pour le quartier et a même cherché parmi ses connaissances personnelles pour trouver un promoteur intéressé par le rachat des murs. Il a également négocié pour que Carrefour revienne dans les discussions. Contacté par Rue89 Strasbourg, le groupe de grande distribution n’a pas souhaité répondre à nos questions avançant que le « dossier était toujours en cours ».

Mais il semblerait que le premier avis de Carrefour sur l’Elsau ait changé puisque le quartier aurait finalement du « potentiel ».

En juillet, le compromis de vente a finalement été signé entre Leclerc, Carrefour et le promoteur privé et devrait définitivement être acté courant septembre. Éric Elkouby assure qu’un Carrefour City doit ouvrir ses portes en octobre, avec une boulangerie et le retour d’un distributeur automatique.

L'AUTEUR
Ophélie Gobinet
Ophélie Gobinet
Journaliste indépendante. Parle #politique, #société #inégalités, #discrimination, mais aussi... #hiphop.
En BREF

L’Université ferme ses portes à une conférence sur le Levothyrox

par Guillaume Krempp. 2 035 visites. 3 commentaires.

Le Pass Culture sera testé dans le Bas-Rhin mi-mars

par Guillaume Krempp. 1 158 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

L’usine Blue Paper en lice pour doubler ses capacités

par Pierre France. 438 visites. Aucun commentaire pour l'instant.