Politique 

Au conseil municipal, l’avenir du zoo de l’Orangerie revient sur la table

actualisé le 26/05/2017 à 15h11

Flux vidéo fourni par la Ville de Strasbourg. Commentaires par Rue89 Strasbourg

Pour ce dernier conseil municipal de Strasbourg avant l’élection présidentielle, suivez la séance agrémentée des commentaires de Rue89 Strasbourg. Il y sera notamment question du zoo de l’Orangerie et du Wacken. À suivre en direct à partir de 15 heures.

Posez vos questions à notre journaliste sur le tchat.

Suivez le conseil municipal avec nos commentaires en direct

Grande première sur Rue89 Strasbourg avec ce conseil municipal ! Nous vous proposons de suivre les échanges, sûrement animés, du conseil municipal avec nos commentaires en direct. À la manière d’Accropolis, qui commente les séances des questions au gouvernement à l’Assemblée Nationale. Vous pouvez en outre poser vos questions et vos remarques sur le tchat YouTube ci-dessus. Nos commentaires visent à expliquer le fonctionnement de la séance et décrypter les sous-entendus des élus. N’hésitez pas à nous questionner là-dessus.

La subvention annuelle à l’association « Les amis du zoo » est de retour sur les bancs de l’hémicycle strasbourgeois ce lundi 27 mars. Il est question de voter 270 000 euros pour le fonction de leurs activités autour des petites cages à l’Orangerie. En 2016, le président du groupe majoritaire des élus socialistes à Strasbourg, Philippe Bies, mettait en garde les adjoints :

« Il n’est pas envisageable, de notre point de vue, que nous nous retrouvions dans un an à redélibérer pour soutenir un modèle qui est totalement dépassé, qu’on ne rencontre dans quasiment plus aucune ville en France. »

Les assos reviennent à la table de discussions

Depuis ? Les participants aux discussions sont revenus autour de la table. D’un côté les Amis du zoo, de l’autre des associations de défense de la condition animale. Au milieu, les élus strasbourgeois, en particulier l’adjointe à la nature en ville, Christel Kohler (sans étiquette, membre de « En Marche »).

Comme le lynx ou les bouquetins, les singes vivent sur du macadam (photo JFG / Rue89 Strasbourg)

À ce stade, les certitudes sont que le zoo de l’orangerie restera un parc animalier, mais davantage à visée pédagogique, avec des espèces européennes, plutôt qu’exotiques. En clair, le lynx Sibérie, les loups ou les singes n’ont plus leur place dans les cages étriquées, encore plus sur des sols en béton, bien loin de leur habitat naturel.

Le cabinet d’Expertise zoologique et zootechnique Fox Consulting a produit 29 fiches sur les espèces que l’on pourrait retrouver dans un zoo requinqué. Les tortues de Floride, désormais bien acclimatées à Strasbourg pourraient être de la partie, tout comme des grands hamsters d’Alsace, des chats forestier, des visons, amphibiens ou porc-épic.

Les animaux appartiennent à l’association des amis du Zoo et les cages à la Ville (JFG / Rue89 Strasbourg)

Consultation publique ?

Les associations doivent maintenant encore s’entendre sur différents scénarios de développement. Ensuite la consultation sera publique, éventuellement sur Internet comme pour la rénovation des quais, lors de la deuxième partie de l’année. Est-ce que ce sera suffisant pour le groupe socialiste ? Leur vote au conseil municipal de lundi est attendu car pour 2017, il s’agit néanmoins de reconduire le même modèle.

Les élus écologistes ont souvent été critiques de leurs alliés socialistes sur ce point. L’an dernier, ils étaient redescendus d’un ton, histoire de permettre la transition. Mais il n’est pas certain que les lentes évolutions proposées leur conviennent aujourd’hui.

(Dessin Guillaume Decaux)

Combien de temps encore dans les cages étroites pour les animaux du zoo de l’Orangerie ? (Dessin Guillaume Decaux)

Petit tour de chauffe avant les présidentielles

Parmi les 35 points à l’ordre du jour de ce conseil municipal, un concerne le quartier d’affaires du Wacken, enfin sur l’Archipel (son nouveau nom), devrait soulever des débats entre les différents groupes politiques. D’autres points plus consensuels, sur les Maisons de Santé ou le classement de l’œuvre Notre-Dame au patrimoine immatériel de l’Unesco peuvent aussi susciter des débats de fond.

Ce dernier conseil municipal avant l’élection présidentielle devrait générer des échanges très politiques, un peu hors-sujets mais savoureux, afin de profiter de cette tribune pour mettre en avant les candidats en lice.

Mais des deux côtés, les candidatures François Fillon (LR) et de Benoît Hamon (PS) n’ont pas suscité un enthousiasme délirant de la plupart des élus strasbourgeois, parfois situés « en retrait » des campagnes. Une apathie qui pourrait permettre au Front national de s’insérer dans les débats, pour mettre en avant sa candidate.

Néanmoins, tous les candidats strasbourgeois aux élections législatives qui suivront, en juin, ont leur voix au chapitre parmi les interpellations en fin de conseil, sur divers sujets locaux (bornes biométriques pour la carte d’identité, vente de l’hôtel des Postes, une future prison, les espaces verts).

Aller plus loin

Sur Strasbourg.eu : l’ordre du jour du lundi 27 mars (PDF)

Sur Rue89 Strasbourg : tous nos articles sur les conseils municipaux de Strasbourg

L'AUTEUR
Jean-François Gérard
Jean-François Gérard
A rejoint la rédaction de Rue89 Strasbourg à l'été 2014. En charge notamment de la politique locale.
En BREF

Rythmes scolaires : pas de changement à la rentrée

par Morgane Carlier. 297 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Roland Ries quitte le groupe socialiste du conseil municipal

par Jean-François Gérard. 3 173 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Pollution : le plan ozone reconduit à Strasbourg

par Justine Monfefoul. 842 visites. 3 commentaires.