Société 

Le tram vers Kehl, pas « utile » avant 10 ans ?

Réprésentation schématique du tracé du tramway vers Kehl (document CUS)

Représentation schématique du tracé du tramway vers Kehl (Document CUS)

« Tram politique » pour une ville de Strasbourg « à 360° », l’extension du tramway vers l’Allemagne pourrait encore se faire attendre. Car l’indispensable déclaration d’utilité publique du projet n’est pas acquise. L’enquête publique conclut que des documents d’urbanisme doivent contraindre la CUS à urbaniser le Port-du-Rhin, faute de quoi cet investissement de plus de 100 millions d’euros ne serait pas justifiable.

L’enquête publique sur l’extension du tramway vers Kehl a été bouclée fin septembre. La communauté urbaine de Strasbourg (CUS) est restée discrète sur cette publication, ayant pourtant trait à un chantier majeur de la municipalité, car il y a un os. Les trois commissaires enquêteurs, des personnalités indépendantes nommées par le tribunal administratif, ont émis un avis favorable à la création d’une ligne de tram enjambant le Rhin à partir de l’arrêt Aristide-Briand et desservant le quartier du Port-du-Rhin. Mais ils ont assorti leur avis d’une réserve de taille : que « l’urbanisation des quartiers à dominante d’habitation soit inscrite dans le Plan local d’urbanisme (PLU) ou dans le Plan d’occupation des sols (POS) ».

Autrement dit, pas question de faire un tramway à 120 millions d’euros pour le seul désenclavement des quelque 1 600 habitants du Port-du-Rhin.

Extraits du rapport d'enquête publique (doc Rue89 Strasbourg)

Extraits du rapport d’enquête publique (doc Rue89 Strasbourg)

Président de la commission d’enquête, Jean Annaheim détaille :

« Dans le dossier d’enquête, le projet d’extension du tramway est étroitement lié à l’urbanisation des quartiers traversés. Mais pour l’instant, toutes ces zones sont classées UX, c’est à dire à usage industriel. A ce jour, le tracé choisi n’a aucun sens, il n’y a personne. Il ne sera justifié qu’à partir du moment où il y aura une urbanisation et des populations à transporter. C’est pourquoi nous demandons à la CUS de s’engager à changer la destination de ces zones. »

Or, il y un problème : il est impossible de modifier le POS à partir de janvier 2014 et le PLU, encore en cours de rédaction, ne pourra pas être publié avant 2016, voire 2017. Voilà qui met dans l’embarras la municipalité, qui a fait de cette extension du tramway vers Kehl l’un des aménagements majeurs de son mandat. Un tel retard est inenvisageable.

L’extension du tram vers Kehl prévue par la CUS

Concours d’ingéniosité administrative

Du coup, la collectivité va devoir rivaliser d’ingéniosité pour lever cette réserve aux yeux du préfet du Bas-Rhin. C’est ce dernier qui doit prendre un arrêté de « déclaration d’utilité publique » (DUP), acte administratif dans lequel il doit répondre aux réserves. Il peut passer outre, mais dans ce cas, la DUP devient très fragile face aux recours éventuels contre les expropriations nécessaires aux emprises de la ligne de tramway. C’est ce type de recours qui avait empêché en 2004 la destruction du pont Churchill, entrainant un retard d’un an dans le planning de travaux d’extension du tram à Neudorf.

La CUS a refusé de répondre à nos questions. Cependant, elle a répondu au commissaire enquêteur et ses réponses sont jointes au rapport. La collectivité dispose d’au moins deux leviers d’action : dire que la Zone d’aménagement concertée (ZAC) des Deux-Rives est un projet d’urbanisation contraignant, et rappeler que l’extension du tramway vers Kehl est inscrite au Scoters (schéma de cohérence territoriale de la région de Strasbourg).

Elle ajoute aussi que la création de 972 logements près de la station Aristide-Briand (par exemple au Bruckhof) et de 393 au Port-du-Rhin (notamment la résidence du jardin des Deux-Rives) est déjà prévue au POS. La CUS cite même quelques passages du PLU où les quartiers Est sont mentionnés, mais très sommairement.

La programmation de la future ZAC "Deux Rives" (document CUS)

La programmation de la future ZAC « Deux Rives » (document CUS)

En chiffres

  • 2,7 km, dont 700 m en Allemagne,
  • Coût prévisionnel : 120M€,
  • Participations : État 10M€, Bade-Würtemberg 9M€, Bas-Rhin 2,4M€, Alsace 2,4M€, Europe 3,25 M€,
  • 2 nouveaux ponts, dont le viaduc Starlette,
  • 2 tranchées,
  • Av. du Rhin : 31 000 veh / jour,
  • Pont de l’Europe : 36 000 veh / jour,

Mais pour les commissaires enquêteurs, les projets d’urbanisation, s’ils procèdent d’une volonté politique, ne sont pas garantis :

« La suite de la procédure, notamment l’étude d’impact propre, ainsi que les concertations à réaliser peuvent infléchir profondément le projet, voire l’annuler. Dans ces conditions, la demande de reconnaissance d’utilité publique aurait dû accompagner ou succéder à l’établissement des documents d’urbanisme du secteur. »

Un tram dans des « quartiers déserts » pendant 10 ans ?

En outre, une bonne partie de ces projets d’urbanisation, au moins pour les quartiers Starlette et Coopérative, sont prévus à long terme, soit 2020-2030. En attendant que se créent les quelques 4 370 logements, le tramway risque bien de traverser des déserts urbains. Pour l’opposition municipale, on risque d’aller « un pont trop loin » avec cette ligne, comme l’explique Anne Schumann, conseillère municipale UDI :

« La municipalité socialiste a recréé un viaduc pour desservir des zones qui seront vides pendant encore au moins 10 ans ! Le tracé jouxtant l’actuelle RN4 n’a pas été sérieusement étudié. On va donc se retrouver avec un pont immense, cher, et un tramway qui va s’arrêter dans des quartiers déserts. Je me demande si la CTS dispose d’une bonne assise financière, car il lui faudra beaucoup de trésorerie pour supporter le coût d’exploitation d’une ligne qui sera déficitaire pendant des années. »

Une vue du quartier du Port-du-Rhin, en 2016 (doc CUS)

Une vue du quartier du Port-du-Rhin, en 2016 (doc CUS)

Aller plus loin

Sur Rue89 Strasbourg : le rapport complet de la commission d’enquête (PDF)

Sur Strasbourg2030.com : l’analyse de Micha Andreieff

Sur Strasbourg2028.com : augmenter le nombre de trains vers Kehl (suggestion)

L'AUTEUR
Pierre France
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.
En BREF

À Kolbsheim, des opposants au GCO empêchent des travaux préparatoires

par Jean-François Gérard et Pierre France. 990 visites. 2 commentaires.

Jeudi, nouvelle mobilisation contre la réforme du Code du travail

par Manon Weibel. 669 visites. 1 commentaire.

Des milliers d’enseignants à la retraite peuvent faire valoir leurs droits après l’arnaque du Cref

par Jean-François Gérard. 879 visites. Aucun commentaire pour l'instant.