Plus de 8 000 jeunes attendus à Strasbourg pour rêver l’avenir de l’Europe
L'actu 

Plus de 8 000 jeunes attendus à Strasbourg pour rêver l’avenir de l’Europe

actualisé le 31/05/2018 à 10h37

L’European Youth Event (EYE) réunit plus de 8 000 jeunes de 50 nationalités à Strasbourg vendredi 1er et samedi 2 juin, pour un sommet sur « l’avenir de l’Europe. » Rien de moins.

Vendredi et samedi, des milliers de jeunes venus de toute l’Europe vont déferler dans les rues de Strasbourg. La ville accueille pour la troisième fois de suite l’European Youth Event (EYE), qui se tient tous les deux ans depuis 2014. La rencontre organisée par le Parlement européen souhaite donner la parole aux jeunes, pour échanger sur l’avenir du vieux continent. Les participants seront invités à débattre de cinq grands thèmes : la révolution numérique, le partage des richesses, la sécurité, la protection de la planète ou « une Europe plus forte ».

Plus de 400 activités à travers la ville

Le coup d’envoi des festivités sera donné le vendredi 1er juin à 10h. Le président du Parlement européen Antonio Tajani, (PPE, droite européenne), sera présent sans pour autant prendre la parole, accompagné du maire de Strasbourg Roland Ries. Se succéderont pendant les deux jours conférences, débats, mais aussi projections et performances artistiques. La plupart des activités seront traduites en français, allemand et anglais.

La manifestation est ouverte aux jeunes venant d’un pays d’Europe (même hors Union européenne), sur inscription préalable. En revanche, les événements se situant hors des murs du Parlement européen, notamment dans les chapiteaux sur le parvis, sont cependant ouverts à tous. Les participants sont majoritairement issus d’organisations de jeunesse comme le « Mouvement Européen » ou « Les jeunes européens ».

Pour sa première édition en 2014, l’European Youth Event avait rassemblé 5 000 jeunes. (Photo Michel Christen / Parlement européen)

Samedi de 17h à 19h, quelques propositions élaborées pendant ces deux jours doivent être restituées en cérémonie de clôture, en présence de l’un des vice-président, l’Espagnol Ramón Luis Valcarcel Siso (PPE). Au terme du rassemblement, l’European Youth Press, une association de jeunes journalistes européens partenaire de l’événement, rédigera un rapport contenant l’essentiel des recommandations.

Cet « EYE Report » préconisait en 2014 un système unique de vote dans toute l’Europe, un revenu de base européen ou un plan Marshall pour la jeunesse à hauteur de 2% du PIB de l’Union européenne. Des propositions qui sont loin d’avoir trouvé un écho auprès des parlementaires européens, bien au contraire. Les élections européennes de 2019 auront lieu une nouvelle fois sur des échelles nationales…

Le samedi soir est quant à lui plus festif, avec notamment une projection en plein air de « La La Land » au Jardin des Deux-Rives. Un grand succès américain pour conclure ce grand rendez-vous européen ! Il faut s’attendre à ce que beaucoup de jeunes fassent la fête dans les rues de Strasbourg vendredi et samedi soir.

Cap sur les européennes de 2019

Les organisateurs de la manifestation le savent bien, les élections européennes ont du mal à passionner les foules. Le constat est encore plus amer chez les jeunes : seulement 27% d’entre eux se sont déplacés aux urnes en 2014. L’événement marque le lancement officieux de la campagne des élections européennes 2019.

Pour tenter d’inverser la tendance, l’European Youth Event lancera une opération « En 2019, je vote ! » co-organisée avec la Ville de Strasbourg, autour de l’importance de l’Union européenne dans la vie quotidienne des jeunes.

Y aller

European Youth Event le 1 et 2 juin 2018, Parlement européen à Strasbourg. Les organisateurs ont prévu une retransmission en direct sur les réseaux sociaux et via l’application l’application mobile gratuite « EYE 2018 ».

L'AUTEUR
Simon Adolf
Simon Adolf

En BREF

Des riverains obtiennent la fermeture temporaire du Local, bar à concerts de la Krutenau

par Tristan Kopp. 5 098 visites. 15 commentaires.

Venu de l’Ouest, Actu.fr se lance à Strasbourg

par Jean-François Gérard. 1 518 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Trois syndicalistes de France Bleu assignés en justice par leur direction

par Pierre France. 3 539 visites. 5 commentaires.