Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
18 migrants déplacés de Calais en Alsace
L'actu 

18 migrants déplacés de Calais en Alsace

par Pierre France.
Publié le 24 octobre 2016.
Imprimé le 02 août 2021 à 15:05
4 782 visites. 7 commentaires.

La préfecture a communiqué la répartition dans la région Grand Est des migrants qui étaient à Calais, après le démantèlement du camp. 18 personnes sont accueillies en Alsace dont 6 à Strasbourg.

Dans le cadre du démantèlement de la « jungle » de Calais, la préfecture de région Grand Est a détaillé dans un communiqué le nombre de migrants qui seront accueillis dans les départements. Lundi 24 octobre, 7 bus ont quitté Calais en direction de la région Grand Est.

271 personnes ont été accueillies parmi lesquelles 18 constituant des familles.

La répartition par département des personnes arrivées ce jour est la suivante :

  • l’Aube : 28 personnes ;
  • La Marne : 16 personnes ;
  • La Haute-Marne : 24 personnes ;
  • La Meuse : 77 personnes ;
  • La Meurthe et Moselle : 60 personnes ;
  • Le Bas-Rhin : 6 personnes ;
  • Le Haut-Rhin : 12 personnes ;
  • Les Vosges : 48 personnes
  • Les départements des Ardennes et de la Moselle seront concernés par des arrivées ultérieures au cours de cette semaine.

Un réfugié sur la jungle de Calais (Photo MalachyBrown / FlickR / cc)

Un réfugié sur la jungle de Calais (Photo MalachyBrown / FlickR / cc)


83% d’origine soudanaise

La grande majorité des migrants accueillis sont de nationalité soudanaise (83%). Ils seront accueillis et logés dans plusieurs structures d’accueil, comme le Centre d’accueil et d’orientation (CAO) géré par l’association Horizon Amitié à Strasbourg – Hautepierre. Ces CAO sont « intégralement financés par l’Etat » poursuit le communiqué et « leur gestion, ainsi que leur encadrement sont confiés à des associations expérimentées. Ce dispositif relève de la solidarité nationale. Il répond à un objectif humanitaire permettant de mettre à l’abri des personnes qui se trouvaient en situation de grande précarité à Calais. »

La préfecture précise que la « mise à l’abri dans le CAO est temporaire. Elle doit permettre aux acteurs associatifs d’aider les migrants à constituer un dossier de demande d’asile puisque la très grande majorité de ces personnes s’inscrit dans cette démarche. Il sera procédé ensuite à leur réorientation dans le dispositif d’hébergement déjà existant, dédié aux demandes d’asile (Centres d’accueil de demandeurs d’asile – CADA). »

L'AUTEUR
Pierre France
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.

En BREF

Samedi, septième manifestation contre le pass sanitaire à Strasbourg

par Lola Manecy. 4 777 visites. 4 commentaires.

Victime de racisme dans la police à Strasbourg, le brigadier Rezgui Raouaji obtient sa mutation

par Guillaume Krempp. 1 528 visites. 2 commentaires.

Jeudi, sixième rassemblement contre le pass sanitaire à Strasbourg

par Lola Manecy. 4 904 visites. 13 commentaires.
×