A la gare, on composte
L'actu 

A la gare, on composte

Les bacs à compost du square Saint Jean (photo AM)

Depuis un an,  il est possible de composter ses déchets végétaux au sein même du quartier gare. Pour tout savoir sur le compost, deux solutions: la permanence du samedi ou un pique nique anniversaire dimanche 13 mai.

Depuis une petite année, trois bacs à compost ont été installés dans le square Saint Jean. Les habitants du quartier ont rapidement adhéré au recyclage de leurs déchets végétaux. C’est ainsi une cinquantaine de foyers qui viennent régulièrement déverser dans le composteur épluchures de fruits et légumes, coquilles d’œufs, sachets de thé… mais surtout pas d’épluchures d’oignons, de peaux d’agrumes.

Il existe, en effet, des règles pour faire un bon compost. Celles-ci vous sont expliquées lors des permanences tous les samedis de 11 heures à midi. Les permanences du samedi sont aussi l’occasion de rencontres conviviales entre les habitants du quartier (voire d’apéro improvisé autour des bacs à compost).

Quand le compost devient du terreau, il vient fertiliser les jardinières des habitants mais également enrichir la terre du jardin partagé de l’association Zeugme, rue du Ban de la roche.

Pour fêter le premier anniversaire du compost, un Déjeuner sur l’herbe est organisé le dimanche 13 mai à partir de midi dans le square Saint Jean. On y apporte son panier garni et on partage…

Y aller

Permanences compost, tous les samedis de 11h à midi, square Saint-Jean près de l’entrée rue Kageneck. Pour toute question:  charles.levillain (at) gmail.com

Déjeuner sur l’herbe, le dimanche 13 mai à midi, square Saint-Jean à Strasbourg. Contact: ahqg (at) free.fr.

Tags
L'AUTEUR
Anna Matteoli
Anna Matteoli
Habitante du quartier gare et membre de l'Association des Habitants du Quartier Gare

En BREF

La Grenze ouvre enfin, victime de la difficulté d’installer des lieux éphémères en France

par Maxime Nauche. 1 435 visites. 8 commentaires.

François Bouchard quitte la direction générale de la CCI Grand Est

par Pierre France. 1 180 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

À Strasbourg, 31 emplois menacés par un plan de licenciement après un rachat

par Hélène Janovec. 3 483 visites. 5 commentaires.