Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Le collectif Kim secoue la Maison Mimir avec trois concerts folk jeudi
Culture 

Le collectif Kim secoue la Maison Mimir avec trois concerts folk jeudi

par Charly Ouate.
Publié le 10 février 2014.
Imprimé le 24 octobre 2021 à 20:09
1 557 visites. 1 commentaire.
Adam and the Madams

Adam and the Madams, en concert à la Maison Mimir le 13 février avec Joy & Glory et The Walk (photo DR)

Aucun de ces groupes de la scène strasbourgeoise ne nous est inconnu puisque Rue89 Strasbourg vous en avait déjà parlé. Adam and the Madams, Joy & Glory et The Walk seront réunis sur scène le temps d’une soirée prometteuse à la Maison Mimir, le jeudi 13 février, à l’initiative du Collectif Kim.

That’s Folk ! Sous cette bannière plutôt fédératrice et grand public, le collectif Kim ratisse large et convoque tout ce que le genre folk peut rassembler. Mais regardons d’un peu plus près le détail de la soirée du 13 février autour de trois formations strasbourgeoises pour lesquelles l’esprit Do It Yourself aiguille le processus créatif.

Adam and the Madams

Fi de la catégorisation, laissons-nous simplement porter par les dix titres de cet emballant premier et tout nouvel album du trio né au printemps 2012, Death by a Million Splinters, dont voici le single éponyme :

Rien de bien nouveau sous le soleil mais de la belle ouvrage avec un mélange de genres plaisant et séduisant et ce qu’il faut de timbre un peu cassé, de distorsion, de guitare énervée, de batterie qui s’emballe et de sonorités qui n’hésitent pas à flirter avec la saturation sur un bon tapis de réverb’ qui colle donc avec ce que le groupe appelle du « wild garage pop noise ». Au-delà de ce sympathique cocktail d’influences entre Pixies et Queens of the Stone Age en passant pêle-mêle par Sonic Youth, les Dandy Warhols, The Cure, les Beastie Boys ou encore les Ramones et AC/DC, c’est surtout la dynamique positive et colorée que l’on retient dans la musique d’Adam Lanfrey (chant, guitare, basse), Cyprien Steck (claviers) et Arthur Vonfelt (batterie).

Et cela fait du bien de passer de la radicalité cradingue d’un titre comme Noises au tempo foutraque jazzy de July sans omettre la finesse pop d’un Golden Slavery ou le folk pastoral tendance exotique du très beau A pencil in the Water. Avant la scène de la Maison Mimir le 13 février, Adam and the Madams fait l’ouverture ce lundi soir de Babyshambles dans la grande salle de la Laiterie (concert complet) ; le groupe jouera aussi, entre autres, le 22 février au Mudd Club.

 Joy & Glory

Quelle douce caresse finement écrite, chantée, composée et produite ! Ces quatre minutes cristallines teintées d’une folk subtile et touchante invitent à la rêverie et la contemplation. A l’évasion, même, en paraphrasant le titre très sobre de ce morceau (Escape) qui annonce un mini-album prometteur à la sortie prévue le mois prochain. Audrey Braun – que l’on connaît aussi via le groupe strasbourgeois Secretive – sait créer une émotion simple et sincère, qui se suffit à elle-même, sans artifices ni effets de manche. Portée par une guitare intimiste pleine d’espérance et un joli trio violon-violoncelle-contrebasse qui imprime la gravité évanescente d’un monde en gris clair, la jeune femme touche à la beauté. A la pureté. A la grâce et à l’authenticité.

Elle accole à cet « Escape » l’expression « sad folk » mais sa musique ne recèle ni ne génère aucune tristesse si ce n’est celle de ne pouvoir s’immerger plus longuement dans cet univers propice à la sérénité et à l’imagination. A l’affiche de la soirée du 13 février à la Maison Mimir, Joy & Glory assurera la première partie de Yodelice le 21 mars sur la grande scène de la Laiterie. Voilà une double raison de bloquer immédiatement cette date marquant le premier week-end du printemps !

The Walk

The Walk est assurément l’un des immenses coups de cœur de Rue89 Strasbourg ! Et les six titres de ce très bel EP sobrement baptisé 1STEP, sorti à l’été 2013 sur la base de compositions mûries depuis la formation du groupe en 2011, dessinent toute la palette d’un univers brut propice au vagabondage créatif. Car là est toute la subtilité de The Walk : jouer sur la force du contraste entre puissance primale et raffinement, entre sonorités atmosphériques voire planantes et moments plus tapageurs et énervés. Comme Rue89 Strasbourg l’écrivait déjà en juin 2013, The Walk nous embarque dans une épopée dont on ne sortira pas indemne, sur des terres vierges, sauvages et inexplorées avec pour unique bagage musical du rock, du jazz, du classique, des musiques méditerranéennes entre France et Maghreb, Italie et Machrek, Espagne et Turquie (en attestent toutes les vidéos du groupe à voir ici).

Ces derniers mois, Hervé Andrione (guitare et chant), Nicolas Beck (tarhu), Claudio Dos Santos (basse) et Victor Binot (batterie) ont enregistré trois nouveaux titres qui sortiront courant 2014 dans un agenda déjà bien chargé avec la réalisation d’un nouveau clip en mars ainsi que plusieurs dates de concerts dont la finale nationale du tremplin rock inter-régions organisé par le Gibus qui se déroulera à Paris en septembre. Outre la date du 13 février à la Maison Mimir, The Walk sera aussi programmé le 15 février au Troc’afé à Strasbourg ainsi que le 7 mars au KIK à Offenburg.

L'AUTEUR
Charly Ouate
Charly Ouate
Une mission : vous souffler des plans de concerts électrisants qui pulsent, à la mesure de mon pseudonyme.

En BREF

Reprise de l’usine Aptis : l’offre de Punch rejetée par Alstom

par Maud de Carpentier. 521 visites. 2 commentaires.

Stocamine : la justice annule le stockage illimité des déchets toxiques

par Jean-François Gérard. 1 113 visites. 3 commentaires.

Manifestation des salariés d’Alstom-Aptis : « Il vaut mieux un bon plan social qu’une mauvaise reprise »

par Maël Baudé. 605 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×