Épuisés, des agents de la Région Grand Est en « manifestation distancielle » jeudi
L'actu 

Épuisés, des agents de la Région Grand Est en « manifestation distancielle » jeudi

actualisé le 16/11/2020 à 17h03

Alors que se tient une séance plénière du Conseil régional du Grand Est jeudi matin, plusieurs syndicats appellent à un mouvement inédit, numérique, au même moment pour protester contre des suppressions de postes et le recours aux vacataires dans les lycées.

« Les agents sont à bout. De toutes mes années de syndicalisme, je n’ai jamais vu ça. » Jacques Castelli, secrétaire général du syndicat Force Ouvrière à la Région Grand Est est catégorique.

Avec ses collègues de la CGT et de la FSU, il appelle à une « mobilisation distancielle, » jeudi 12 novembre de 9h à 11h. Les syndicats appellent les agents à débrayer et à se rendre sur YouTube pour dénoncer les suppressions de postes qui ont affecté tous les lycées du Grand Est depuis plusieurs années.

Jacques Castelli avoue la difficulté de son travail de veille :

« Selon nos comptages, entre 300 et 600 postes ont disparu dans les lycées du Grand Est parmi les agents d’entretien et de soutien technique. Il s’agit d’une estimation car la direction ne nous répond pas et ne nous communique pas les documents sur lesquels nous devons voter. »

Le lycée Marc Bloch (Photo PF / Rue89 Strasbourg / cc)
Le lycée Marc Bloch (Photo PF / Rue89 Strasbourg / cc)

Les agents d’entretien mis à rude épreuve par la crise sanitaire

Selon Pascal Koehler, secrétaire général de la CGT à la Région Grand Est, les conséquences de ces réductions se font particulièrement sentir dans les lycées depuis cette rentrée :

« Ce sous-effectif constant met les agents à rude épreuve. S’en suit un absentéisme important et de nombreux maladies ou blessures liées au travail. Mais en plus, avec la pandémie, de nombreuses tâches d’entretien se sont rajoutées… sans moyens supplémentaires. La situation est extrêmement tendue. »

Selon les syndicats, la Région Grand Est a prévu un renfort ponctuel dans les lycées, mais en faisant appel à des vacataires. Ce recours scandalise les syndicats de la Région, comme l’explique Marie-Josée Jeanront, secrétaire générale de la FSU :

« Ces personnes sont embauchées avec des contrats précaires, pour que la Région puisse s’en séparer aisément sitôt la fin de la crise sanitaire. En outre, elles ne sont pas bien formées et sont souvent plus mal équipées que les agents. On demande que la Région utilise au moins des CDD. »

Des agents seraient en dépression, d’autres en burn-out… D’autres encore ont été perdus de vue depuis le passage aux « lycées 4.0 », cette vaste numérisation des outils de travail des lycéens, et qui s’est accompagnée de nouveaux besoins techniques.

Y aller

La « manifestation distancielle » de l’intersyndicale de la Région Grand Est.

L'AUTEUR
Pierre France
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.

En BREF

La Poste à pourvoir

par piet. 1 518 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Nouveau suicide d’un technicien aux Dernières Nouvelles d’Alsace

par Jean-François Gérard. 11 632 visites. 3 commentaires.

Marche aux flambeaux des Gilets jaunes mardi

par Pierre France. 1 389 visites. Aucun commentaire pour l'instant.