Fin de cavale pour le jeune homme suspecté d’avoir frappé deux filles au plan d’eau du Baggersee
L'actu 

Fin de cavale pour le jeune homme suspecté d’avoir frappé deux filles au plan d’eau du Baggersee

actualisé le 30/09/2020 à 16h24

Un adolescent soupçonné d’avoir frappé violemment deux jeunes femmes qui avaient refusé ses avances fin août a été appréhendé par la police dimanche.

Un jeune homme, âgé de 16 ans, soupçonné d’avoir agressé le 26 août deux jeunes femmes au plan d’eau du Baggersee à Illkirch-Graffenstaden, a été interpellé dimanche 27 septembre au domicile de sa petite amie, à Betschdorf.

Dans un communiqué, confirmant une information des Dernières Nouvelles d’Alsace, la police nationale du Bas-Rhin indique qu’il a été « déféré devant la justice le 28 septembre, à l’issue de sa garde à vue. »

En se rendant au plan d’eau du Baggersee mercredi 26 août, deux jeunes femmes de 18 ans, Luane et Claire, ont croisé un adolescent sur un scooter, qui les a accostées pour obtenir leur numéro de téléphone.

Le 26 août, Luane a été agressée après avoir refusé les avances d’un jeune homme. (doc remis / Balance ton post)

Une fracture pour une gifle

Malgré le refus des jeunes filles et une mise en garde, il a continué ses demandes. Luane a alors giflé le jeune homme qui a répliqué par trois coups de poings au visage avant de la frapper au sol. L’agresseur s’en est pris ensuite à Claire, puis s’est enfui avec un deuxième individu. Dans leur fuite, ils ont également tenté de voler le sac des victimes, selon le communiqué de la police nationale.

Suite à l’agression, Luane a été opérée d’une fracture du plancher orbital. Une blessure qui lui a occasionné quatre jours d’incapacité totale de travail (ITT). Les deux victimes ont déposé une plainte pour agression dès le lendemain.

Interpellé dans la famille de sa petite amie

L’agresseur présumé a été retrouvé grâce à son complice majeur, selon la police. Interpellé le 9 septembre, il a été placé en garde à vue puis remis en liberté. Durant son audition, il avait reconnu les faits mais nié avoir participé aux violences.

La brigade anti-criminalité de Strasbourg a arrêté le principal suspect dimanche 27 septembre à Betschdorf, où il se cachait dans la famille de sa petite amie. Pour les faits de violences ayant entraîné une ITT inférieure à huit jours et tentative de vol, le jeune homme est passible de 1 500 euros d’amende (3 000 euros en cas de récidive) et de cinq ans d’emprisonnement accompagné de 75 000 euros d’amende.

L'AUTEUR
Félix Paulet
Félix Paulet
Etudiant en journalisme. En stage à Rue89 Strasbourg.

En BREF

La Poste à pourvoir

par piet. 1 446 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Nouveau suicide d’un technicien aux Dernières Nouvelles d’Alsace

par Jean-François Gérard. 11 474 visites. 3 commentaires.

Marche aux flambeaux des Gilets jaunes mardi

par Pierre France. 1 357 visites. Aucun commentaire pour l'instant.