Enquêtes et actualité à Strasbourg et Eurométropole

En Alsace, des députés macronistes prêts à s’entendre avec le NFP

Au lendemain du second tour des élections législatives, le dimanche 7 juillet, les neuf députés d’Ensemble en Alsace se retrouvent en minorité dans la nouvelle Assemblée nationale. Face au Nouveau Front populaire, la plupart défendent des alliances de circonstance.

Édition abonnés
En Alsace, des députés macronistes prêts à s’entendre avec le NFP
Vincent Thiébaut, député Horizons alsacien, se montre ouvert à la discussion avec les députés NFP, y compris « certains insoumis », en rupture de ban avec le parti.

« J’arrive devant le registre de l’Assemblée, je dois vous laisser ! » Qu’ils soient en voiture, dans le train ou déjà dans le métro, une bonne partie des nouveaux députés convergent déjà vers le Palais Bourbon, ce lundi 8 juillet. Au lendemain des élections législatives, l’Alsace envoie une majorité de députés Ensemble dans la nouvelle Assemblée nationale – 9 sur 15 circonscriptions. Tous ont répondu à Rue89 Strasbourg sur l’attitude qu’ils auront à l’égard du Nouveau Front populaire et de son programme.

Cet article fait partie de l’édition abonnés. | Déjà abonné ? Connectez-vous

Abonnez-vous maintenant pour poursuivre votre lecture

Abonnez-vous
Abonnez-vous maintenant pour suivre l’actualité locale.

Déjà abonné ?

Connectez-vous

L’investigation locale à portée de main.

Abonnez-vous et profitez d’un accès illimité à Rue89 Strasbourg. Annulez quand vous voulez.

Déjà abonné ? Connectez-vous

Choisissez votre formule :

#politique

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles
Plus d'options