Après Folsom Prison Blues, voici Ensisheim Blues au Molodoï
Culture 

Après Folsom Prison Blues, voici Ensisheim Blues au Molodoï

Molodoi Prison Blues 2015

A l’affiche du Molodoï Prison Blues, le 9 mai 2015 (Doc. remis)

Dans le cadre du Printemps des prisons organisé par l’association Genepi, l’université de Strasbourg et le Molodoï proposent entre le lundi 4 et le samedi 9 mai expositions, concerts et projections de films documentaires pour sensibiliser le grand public à la réalité du monde carcéral.

Le printemps des prisons est une campagne nationale annuelle de sensibilisation à l’univers carcéral, organisée dans différentes villes et régions françaises à l’initiative du Genepi, le groupement étudiant national d’enseignement aux personnes incarcérées, ensuite relayée par les antennes locales et régionales de l’association. Cette structure militante (association de loi 1901) existe depuis 1976 et place au cœur de ses engagements « le décloisonnement des institutions carcérales par la circulation des savoirs entre les personnes enfermées, ses bénévoles et la société civile » (lire le détail des actions de l’association ainsi que l’historique du Genepi). Chaque groupe local du Genepi jouit de toute latitude pour investir sa ville et ainsi informer sur les prisons.

Concert entre les murs et concert hors les murs

L’Alsace appartient à la délégation Est et comprend pour le moment une antenne du Genepi à Strasbourg dont la trentaine de bénévoles intervient auprès des détenus de la centrale d’Ensisheim et de la maison d’arrêt de l’Elsau à Strasbourg. Au menu : une dizaine d’ateliers variés proposés chaque semaine dans ces deux lieux de privation de liberté, animés par des membres de l’association (ateliers scolaires autour de l’écriture, de l’histoire, de la littérature, de la maîtrise des langues, du droit, mais aussi des activités culturelles comme le cinéma, des revues de presse, des jeux de société, etc).

En janvier 2014, un atelier Musique a vu le jour avec les détenus : c’est ainsi qu’est née l’idée d’organiser un concert de blues, à l’image du Folsom Prison Blues de Johnny Cash donné dans les murs de la prison d’État de Folsom en Californie en 1968 (un événement réédité en 1969, toujours en Californie, mais cette fois-ci dans la prison de San Quentin) :

La première édition du Molodoï Prison Blues s’est déroulée l’an dernier en deux temps. Tout d’abord via un concert du tandem strasbourgeois Bad Juice et de Thomas Schoeffler Jr au sein de la bibliothèque de la centrale d’Ensisheim le 21 mars 2014, puis lors de la restitution publique de cette affiche (à laquelle s’était ajouté Nathan Symes du groupe Chapel Hill) sur la scène du Molodoï le 12 avril 2014 (lire ici le compte-rendu de la soirée).

Cette année, pour la seconde édition du Molodoï Prison Blues, le dispositif est identique. Le groupe Dirty Deep a joué le 27 mars dernier à Ensisheim et un second concert, public, se déroulera le samedi 9 mai au Molodoï avec une affiche rassemblant, autour de Dirty Deep, Bad Juice, Thomas Schoeffler Jr et Petseleh.

Des courts-métrages et un documentaire

Le 9 mai, le Molodoï proposera aussi une exposition de photographies « Prisons ouvertes / Prisons fermées », une lecture de textes écrits par un détenu et la reconstitution d’une cellule de 9 m². Le Genepi projettera également quatre courts-métrages en ouverture de soirée, à partir de 19h15 : « Je/Deux Mains », un film d’atelier à l’initiative de l’éducateur Adil Essolh du service territorial éducatif de milieu ouvert de Strasbourg, « Platon, la République : Livre 7 » (réalisé au quartier des mineurs de la maison d’arrêt de Mulhouse) et « A une condition », un film d’animation créé dans le cadre d’un projet de médiation culturelle mené au centre de détention de Roanne entre septembre 2013 et mars 2014 afin de mettre en place un dialogue créatif entre les détenus et des œuvres et pratiques artistiques.

Par ailleurs, le mercredi 6 mai, à 19h30, le Genepi et l’association Coexister, mouvement interreligieux des jeunes croyants et non-croyants, proposent la projection de « J’étais en prison, vous m’avez visité » à l’amphi A1 de l’institut Le Bel, sur le campus de l’université à l’Esplanade. Ce film de Jacqueline Gozland, réalisé en 2011, s’intéresse à la place de la foi en prison. Un débat suivra la projection et plusieurs intervenants seront présents pour nourrir les échanges.

L'AUTEUR
Charly Ouate
Charly Ouate
Une mission : vous souffler des plans de concerts électrisants qui pulsent, à la mesure de mon pseudonyme.

En BREF

La Grenze ouvre enfin, victime de la difficulté d’installer des lieux éphémères en France

par Maxime Nauche. 1 510 visites. 8 commentaires.

François Bouchard quitte la direction générale de la CCI Grand Est

par Pierre France. 1 256 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

À Strasbourg, 31 emplois menacés par un plan de licenciement après un rachat

par Hélène Janovec. 3 540 visites. 5 commentaires.