La dissolution du Bastion Social demandée à l’Assemblée nationale
Édition abonnés  Politique 

La dissolution du Bastion Social demandée à l’Assemblée nationale

Question du député de la majorité Thierry Michels sur l'action du gouvernement face au Bastion Social, un groupuscule d'extrême-droite installé à Strasbourg, Lyon, Marseille, Chambéry et Aix-en-Provence. Réponse de Jacqueline Gourault, ministre auprès du ministre de l'Intérieur Gérard Collomb. (Document Remis / Montage Slimani Salem / Rue89 Strasbourg )

Mardi 3 avril, le député Thierry Michels (LREM) a demandé au ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, s'il était envisageable de prononcer la dissolution du Bastion Social, suite à l'établissement de son local associatif à Strasbourg, L'Arcadia. Jacqueline Gourault, ministre auprès de Gérard Collomb, estime que les conditions ne sont pas encore réunies pour dissoudre l'association identitaire.
Le gouvernement pourrait-il envisager de dissoudre l'association identitaire du Bastion Social ? Thierry Michels, député (LREM) de la première circonscription du Bas-Rhin, a

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nouveau ici ?
Abonnez vous !
L'AUTEUR
Guillaume Krempp
Guillaume Krempp
Journaliste, en recherche d'enquêtes et d'impacts

En BREF

Fêter le 14 juillet à Strasbourg sans bal populaire ni feu d’artifice

par Alice Ferber. 16 001 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Disparition du poste d’assistant social dans les lycées : « Le gouvernement démolit l’école publique »

par Alice Ferber. 4 125 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

La municipalité abandonne les poursuites contre l’Hôtel de la Rue

par Jean-François Gérard. 2 255 visites. 5 commentaires.