Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Attentats à Paris : le point sur la situation en Alsace et à Strasbourg
Société 

Attentats à Paris : le point sur la situation en Alsace et à Strasbourg

par Jean-François Gérard.
Publié le 14 novembre 2015.
Imprimé le 24 janvier 2022 à 21:28
20 947 visites. 7 commentaires.
La frontière entre la France et l'Allemagne est contrôlée (Photo GG / Taranis News)

La frontière entre la France et l’Allemagne est contrôlée (Photo GG / Taranis News)

Les attentats à Paris du vendredi 13 novembre ont nécessité des mesures nationales. Certaines se déclinent en Alsace et à Strasbourg. Deux accidents tragiques près de Strasbourg aussi ont émaillé la journée. On récapitule.

Le second concert de Johnny Hallyday a été maintenu ce samedi soir au Zénith de Strasbourg avec des mesures de sécurité renforcées.

Une minute de silence est prévue dans toute la France lundi à 12h. Les drapeaux sont en berne à Strasbourg.

Les contrôles de police aux frontières franco-allemandes sont renforcés.

Les effectifs de police sont  accrus, entre 300 à 400 gendarmes dans le département, particulièrement à Strasbourg. Certains congés ont été décalés. Une trentaine de patrouilles de police (composées de 2 ou 3 hommes) sont déployées dans la métropole strasbourgeoise. Celles de trois personnes ont parfois été doublées. Des équipes étaient stationnées aujourd’hui à la gare et à l’aéroport de Strasbourg.

Toujours selon la préfecture, les services de police ont identifiés 300 à 400 personnes potentiellement « radicalisées » en Alsace.

Appel à la prudence

Il n’y a aucune mesure d’interdiction de manifestation publique prévue mais un appel à la prudence. Aucun rassemblement n’a cependant été organisé ce week-end pour ne pas donner plus de travail aux forces de l’ordre. À 19h, seule une cinquantaine de personnes s’est retrouvée place Kléber à Strasbourg. Dans d’autres villes alsaciennes, comme à Colmar, des rassemblements se sont tenus dans la journée.

Certains établissements pourront décider d’annuler les représentations au cas par cas. Le match de basket entre Strasbourg et Cholet dimanche 15 novembre a été annulé tout comme celui de hockey du samedi 14 novembre. Les matches de football ont été maintenus.

Suspense sur le marché de Noël

La question de la tenue du marché de Noël, dont l’ouverture est prévue le vendredi 27 novembre doit être discutée en milieu de semaine prochaine. Sur le plateau de France 3 Alsace, le maire de Strasbourg Roland Ries (PS) s’est dit « favorable » au maintien de l’événement, mais qu’il faudrait des effectifs supplémentaires, comme l’an dernier après la venue du Pape. Mais cette année, la tenue de la conférence des nations unies sur le climat (COP21) à Paris pourrait compliquer cette demande.

La campagne des élections régionales est suspendue indéfiniment. Les premiers et deuxième tours, prévus les 6 et 13 décembre sont pour le moment maintenus.

Roland Ries proposera lundi au conseil municipal de ne débattre que de l’actualité (mesures de sécurité, marché de Noël et accident de TGV). Si les différents groupes politiques acceptent, les autres thèmes seraient remis à une date ultérieure.

Un TGV d’essai a déraillé à Eckwersheim sur la future ligne LGV dans l’après-midi, ce qui a provoqué 10 morts et des dizaines de blessés. La thèse de l’accident, suite à une vitesse trop élevée, est privilégiée. La situation a néanmoins exigé un plan Orsan (dit plan blanc) pour les hôpitaux de Strasbourg et « plan rouge » pour les secours. La grève des médecins est annulée.

Un ULM expérimental s’est crashé près de l’aéroport de Strasbourg provoquant la mort du pilote. Cet accident n’a aucun lien avec les attaques terroristes.

Vidéo – Contrôles à la frontière

(vidéo Taranis News / Gaspard Glanz)

Photos de l’accident de TGV à Eckwersheim

Les débris de la rame TGV (photo @Salemener / Twitter)

Les débris de la rame TGV (photo @Salemener / Twitter)

Photo prise juste après le déraillement, au club d'équitation d'Eckwersheim (photo @Salemener / Twitter)

Photo prise juste après le déraillement, au club d’équitation d’Eckwersheim (photo @Salemener / Twitter)

Avec Marion Roussey, Gaspard Glanz

Aller plus loin

Sur Rue89 : le point sur le déroulé des attentats de vendredi soir

Article actualisé le 28/03/2016 à 18h58
L'AUTEUR
Jean-François Gérard
Jean-François Gérard
A rejoint la rédaction de Rue89 Strasbourg à l'été 2014. En charge notamment de la politique locale.

En BREF

Des Décrocheurs mazoutent des portraits d’Emmanuel Macron pour dénoncer son inaction climatique

par Anne Mellier. 706 visites. 9 commentaires.

À la Meinau, une centaine de sans-abris squattent un bâtiment en instance de démolition

par Thibault Vetter. 5 934 visites. 10 commentaires.

Un immeuble insalubre de Joseph Benamran devant la justice administrative

par David Weichert. 4 030 visites. 3 commentaires.
×