À l’automne 2016, les abonnés CTS pourront circuler entre les gares de l’Eurométropole
L'actu 

À l’automne 2016, les abonnés CTS pourront circuler entre les gares de l’Eurométropole

actualisé le 24/10/2015 à 02h12

Les abonnés CTS pourront circuler dans les 14 gares de l'Eurométropole (Photo JFG / Rue89 Strasbourg)

Les abonnés CTS pourront circuler dans les 14 gares de l’Eurométropole (Photo JFG / Rue89 Strasbourg)

Comme pressenti depuis le printemps, la Région Alsace et l’Eurométropole se sont mis d’accord pour unifier les abonnements des trains express régionaux (TER) et de la Compagnie des transports strasbourgeois (CTS).

Les 14 gares de l’Eurométropole

  • Gare de Bischheim
  • Gare d’Entzheim-Aéroport
  • Gare de Fegersheim – Lipsheim
  • Gare de Geispolsheim
  • Gare de Graffenstaden
  • Gare de Hœnheim-Tram
  • Gare de Holtzheim
  • Gare de Lingolsheim
  • Gare de Mundolsheim
  • Gare de Strasbourg
  • Gare de Strasbourg-Roethig
  • Gare de Strasbourg-Krimmeri
  • Gare de Vendenheim
  • Gare de La Wantzenau

Un abonnement unique dans les deux sens

À partir de l’automne 2016, les abonnés de la CTS pourront emprunter, pour le même tarif, le réseau de trains TER au sein des 14 gares des 28 communes de l’Eurométropole (voir encadré). Quant aux actuels abonnés TER qui habitent dans l’Eurométropole, ils auront alors intérêt à prendre un abonnement CTS, moins cher, et n’auront pas à payer un deuxième abonnement s’ils souhaitent prendre les transports en commun strasbourgeois.

La Région Alsace recevra une compensation financière pour les abonnements TER, dont elle gère le réseau, qui lui échapperont avec ce nouveau système. Les modalités pratiques (carte badgéo, contrôles) seront définies au cours de l’année 2016.

Une bonne nouvelle pour Philippe Richert

Une bonne nouvelle pour Philippe Richert (« Les Républicains »), président du régional d’Alsace et candidat à la grande région Alsace Lorraine Champagne Ardenne (ALCA) à la veille des élections régionales de décembre. En effet, il aurait pu souffrir de la comparaison dans ce domaine avec son homologue lorrain Jean-Pierre Masseret (PS), aussi candidat.

Un tel aménagement existe à Nancy depuis 1996, tandis que la carte Simplicités permet d’héberger son abonnement dans les TER lorrains comme de transports en commun dans plusieurs villes comme Metz, Thionville ou Epinal et sur les réseaux départementaux de Moselle et Meurthe et Moselle, avec une réduction en cas de cumul.

La proximité de la fusion des régions a permis d’accélérer la fin des discussions de ce projet, en réflexion depuis une dizaine d’années. En 2016, il aurait fallu relancer les négociations avec la nouvelle région ALCA, qui aura comme priorités d’établir un premier budget et d’harmoniser ses politiques.

Aller plus loin

Sur Rue89 Strasbourg : Vers un abonnement unique TER et CTS dans l’Eurométropole

L'AUTEUR
Jean-François Gérard
Jean-François Gérard
A rejoint la rédaction de Rue89 Strasbourg à l'été 2014. En charge notamment de la politique locale.

En BREF

À Koenigshoffen, un jeune homme en possession de cannabis frappé par des policiers

par Florian Schotter. 4 078 visites. 6 commentaires.

Fred Ficus, DJ producteur : « Dans six mois, trois fois plus d’albums publiés »

par Florian Schotter. 413 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

L’Épide mobilisé pour confiner les sans-abris malades

par Kévin Gasser. 1 601 visites. 1 commentaire.