Le premier bar à chats de Strasbourg ouvre ses portes
Société 

Le premier bar à chats de Strasbourg ouvre ses portes

actualisé le 16/06/2016 à 17h54

Trois étudiantes ouvrent le premier bar à chats strasbourgeois ce vendredi 20 mai. Cat & Cake accueillera le public 24 rue Thomann, derrière le Printemps du mercredi au dimanche.

Le public n’arrivera qu’à partir du vendredi 20 mai, mais les chats, eux, sont déjà sur place. Eva Da Rosa Santos, 20 ans, Amandine Douvier, 27 ans et Mélodie Collignon, 23 ans, trois étudiantes en BTS Communication à l’IESA (Institut d’enseignement supérieur par alternance) de Strasbourg seront les gérantes du premier bar à chats de la ville, Cat & Cake. Le salon de thé sera ouvert du mercredi au dimanche, de 11h à 19h.

Le concept est importé du Japon où les « nekocafés » (neko signifinant chat en japonais) sont très répandus, en raison de la difficulté de posséder des animaux domestiques.

Boire son café aux côtés d’une dizaine de matous

Le concept est innovant et porteur. L’idée est simple, déguster une pâtisserie accompagnée d’une boisson, entouré d’une dizaine de chats. Les trois jeunes femmes croient très fort aux bienfaits de la “ronronthérapie” :

« La “ronronthérapie” a de nombreux effets bénéfiques sur la santé. Différentes études démontrent que côtoyer des chats permet de baisser sa tension et de diminuer son rythme cardiaque. »

Leur passion commune pour les animaux, et plus particulièrement pour les chats, leur a donné l’envie de monter cette affaire. C’est en partie grâce à un appel au don en février 2016 sur KissKissBankBank, un site de financement participatif, que leur projet a pu voir le jour. En une semaine, l’objectif des 7 000 euros réservés à l’aménagement du café est atteint.

L'inauguration du bar à chats Cat & Cake (Photo JD / Rue89 Strasbourg)

La soirée d’inauguration du bar à chats Cat & Cake (Photo JD / Rue89 Strasbourg)

Si vous souhaitez repartir avec un chat, c’est possible

Les neuf chats proviennent tous de refuges (notamment Lianes et Ethique & Respect Animal) où ils sont récupérés auprès de particuliers qui, ne pouvant plus les assumer, avaient choisi l’euthanasie des animaux. Mais tous ne resteront pas au bar pour toujours explique Amandine Douvier :

« Si nos clients ont un réel coup de cœur pour un chat, ils ont la possibilité de l’adopter. Dans ce cas, nous demandons une participation aux frais vétérinaires. Nous souhaitons absolument éviter les adoptions sur un coup de tête. »

Heureusement, l’établissement ne sert pas d’alcool et ferme à 19h, ce qui évitera le genre de décision en fin de soirée que l’on regrette le lendemain.

Les chats trouvent leur place au milieu des clients (Photo JD / Rue89 Strasbourg)

Les chats prennent place au milieu des clients (Photo JD / Rue89 Strasbourg)

Éco-responsabilité, protection animale et promotion des artisans

« Éco-responsabilité, protection animale et promotion des artisans locaux », ce sont les trois valeurs de Cat & Cake. Les trois jeunes femmes ont tout aménagé par elles-mêmes. Amandine Douvier poursuit :

« Nous tenons particulièrement à l’éco-responsabilité. Ici, nous avons réalisé la déco’ grâce à des palettes recyclées. La protection animale est un autre point très important, et nous sommes très contentes de pouvoir offrir aux chats un nouveau confort de vie, un endroit où ils se sentent bien. Notre troisième valeur, c’est la promotion des artisans locaux. Nous proposons par exemple des boissons venues d’une petite boutique de thé strasbourgeoise, Esprit du Thé. »

Si les chats sont lassés du contact avec le public, une petite salle dans l’arrière-boutique leur est réservée. Le choix du lieu a également été déterminant :

« Nous souhaitions un endroit dans l’hyper-centre afin de toucher touristes et jeunes actifs mais il fallait que ce soit calme pour ne pas stresser les chats, nous avons donc été très exigeantes. Finalement, la rue Thomann répondait à tous nos critères grâce à son emplacement idéal, son calme et sa proximité avec l’hôtel Mercure. »

Une alternance dans son propre bar

Les trois jeunes entrepreneuses se connaissent depuis moins d’un an, mais ont confiance en la réussite de leur bar à chats :

« Nous avons appris à nous connaître dans le cadre de travaux effectués en classe qui ont très bien fonctionné. C’est par la suite que nous sommes devenues amies. »

Elles se consacrent donc à leurs cours les lundi et mardi. S’occuper de leur bar à chats le reste de la semaine constitue les heures de travail en entreprise exigées dans le cadre d’une formation en alternance.

Par ailleurs, Eva, Amandine et Mélodie comptent sur leurs expériences passées dans le domaine de la vente, du management ou de la gestion de stocks pour pérenniser leur société.

De g. à dr. : Eva Da Rosa Santos, Amandine

De g. à dr. : Eva Da Rosa Santos, Amandine Douvier et Mélodie Collignon lors de l’inauguration (Photo JD / Rue89 Strasbourg)

Y aller

Cat & Cake, 24 rue Thomann à Strasbourg. Ouvert du mercredi au dimanche, de 11h à 19h

L'AUTEUR
Judith Durepaire
Judith Durepaire
En formation pour 8 semaines à Rue89 Strasbourg

En BREF

Venu de l’Ouest, Actu.fr se lance à Strasbourg

par Jean-François Gérard. 1 435 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Trois syndicalistes de France Bleu assignés en justice par leur direction

par Pierre France. 3 476 visites. 5 commentaires.

À Kolbsheim, 10 jours pour envisager l’après-GCO

par Rue89 Strasbourg. 1 368 visites. Aucun commentaire pour l'instant.