Bientôt un lieu dédié aux alternatives et aux transitions à Strasbourg, l’EurOasis
L'actu 

Bientôt un lieu dédié aux alternatives et aux transitions à Strasbourg, l’EurOasis

Au nord de Strasbourg, au début de la Robertsau, l’EurOasis accueillera une école, une crèche, un centre de coworking, un restaurant, un jardin et des lieux de formation avec comme fil rouge de réfléchir et de se préparer « aux transitions ».

La Ville de Strasbourg vient d’attribuer les trois maisons et les deux hectares de terrain qu’elle détenait au début de la Robertsau, près du parc de l’Orangerie, à l’association EurOasis qui porte un projet de lieu interdisciplinaire, dédié « aux transitions » : c’est à dire se préparer aux changements globaux, comme la modification du climat ou les effets du numérique, mais aussi réfléchir sur les évolutions personnelles avec la formation, le coaching, les rencontres et les nouvelles formes d’organisation et de coopération…

L’EurOasis dispose d’un emplacement exceptionnel, juste à côté du parc de l’Orangerie et dans un écrin de verdure.

La Ville de Strasbourg avait fait un appel à projets en 2017 pour ce lot de deux hectares de terrain et de trois bâtiments, d’une surface habitable totale de 750 m², qu’elle détenait au titre de son patrimoine privé. Plus d’un an et demi plus tard, la Ville a donc choisi l’EurOasis pour ce lot, qu’elle cède « en l’état » pour 412 500€.

Vidéo de présentation du projet, réalisée en juillet 2017 (vidéo EurOasis)

3,5 millions d’euros à trouver

Un collectif de plus de 100 personnes s’est formé préparer ce projet de lieu dédié aux transitions, qui doit comprendre dans sa version finale une crèche, une école alternative Novagora, un lieu de coworking, des salles de formation, un restaurant, un jardin en permaculture… Membre du collectif, Gilles Schacherer détaille les étapes à venir :

« Maintenant, nous allons réunir l’argent grâce aux apports de nos premiers membres, et grâce à une opération de financement participatif pour acheter les premières parts sociales de la coopérative foncière, qui sera dotée du terrain et des bâtiments. Une autre société, coopérative elle-aussi, sera chargée de l’exploitation. Les banques seront aussi sollicitées, nous sommes déjà accompagnés par La Nef. Puis viendra le temps de la rénovation, écologique et faisant appel à des entreprises d’insertion, et là, il faudra réunir environ 3,5 millions d’euros. »

Les bâtiments sont superbes mais à rénover entièrement (doc remis)

Les bâtiments sont superbes mais à rénover entièrement (doc remis)

Le montant des fonds à réunir pour mener à bien ce projet n’inquiète pas Gilles Schacherer, qui rappelle les solides fondements du projet :

« Nous nous sommes inspirés des oasis du mouvement des Colibris… Nous avons de nombreux parrains de renom qui vont nous aider, dont Pierre Rabhi, Cyrille Dion (le réalisateur de « Demain »), Mathieu Ricard, Isabelle Delannoy… Et notre projet est unique par sa taille et ses ambitions, donc nous allons nous présenter à plusieurs concours nationaux, auprès du gouvernement ou des fondations, du mécénat… »

Ainsi, il y aura une banque solidaire parmi les futures activités de l’EurOasis et Gilles Schacherer indique que d’ores et déjà 120 000€ ont été promis par des particuliers pour doter ce fonds d’investissements. « C’est pas mal pour quelque chose qui n’existe pas encore ! », dit-il. Les souscriptions sont ouvertes pour intégrer la première coopérative foncière, chaque part coûte 500€.

Aller plus loin

Sur Google Docs : le « brief » du projet

Sur WordPress : le blog de l’EurOasis

Sur Facebook : la page de l’EurOasis

L'AUTEUR
Pierre France
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.

En BREF

Une marche dimanche contre le centre de primatologie

par Rue89 Strasbourg. 734 visites. 1 commentaire.

Ce week-end, le Selbst Gemacht à la Semencerie sera bien le dernier

par Pauline Ruhlmann. 1 309 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Mercredi, image rare d’une Justice accessible

par Pierre France. 1 115 visites. 3 commentaires.