Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
« Binouze biker » mercredi : des équipes, des vélos, des énigmes… et une bière
L'actu 

« Binouze biker » mercredi : des équipes, des vélos, des énigmes… et une bière

par Louis Pillot.
Publié le 12 avril 2017.
Imprimé le 19 mai 2022 à 06:43
2 401 visites. 1 commentaire.

La première édition de « Binouze biker » a lieu mercredi 12 avril à Strasbourg. Cette course d’orientation par équipes mêle vélo et énigmes. L’objectif ? Collecter des indices pour trouver le plus rapidement possible l’adresse d’un bar et gagner… une bière.

Une course d’orientation qui mélange vélo, énigmes et bière ? Peu osaient sans doute en rêver, mais « Binouze biker » l’a tout de même fait. Un collectif de Strasbourgeois passionnés de vélo s’est inspiré d’évènements similaires à Lille. Le départ de la première édition strasbourgeoise sera donné le mercredi 12 avril à 19h, place d’Austerlitz.

Les participants, organisés par équipe, devront pédaler pour résoudre des énigmes et collecter des indices. Ceux-ci les mèneront à un bar où ils pourront retrouver, selon les organisateurs, « du gros son et des copains. » La première équipe arrivée aura l’honneur de se voir offrir une pinte de bière.

Le premier prix : une pinte de bière. (Doc Binouze Biker / Facebook)

Simon Burgun, membre de l’équipe d’organisation, détaille :

« C’est une chasse au trésor dans Strasbourg, qui comporte 5 ou 6 étapes. Les équipes seront constituées de deux cyclistes minimum. Ils devront répondre à des énigmes sur l’histoire de Strasbourg et les curiosités de la ville. La dernière étape se fera dans le café, avec une grosse fête ! »

Près de 150 inscrits

Les organisateurs avaient prévu la participation d’une quarantaine de personnes. Mais à ce jour, ils sont près de 150 inscrits sur Facebook pour la première édition. L’inscription, désormais close, était gratuite : le collectif précise qu’une participation « à prix libre » sera proposée aux cyclistes en quête de boisson.

Ce succès fulgurant a posé quelques problèmes d’organisation, comme l’explique Simon Burgun :

« Nous avons été un peu dépassés par l’ampleur de l’évènement. On a pris du retard sur les demandes d’autorisation, notamment auprès de la police… Mais l’on s’organise pour rameuter des copains, et être une vingtaine pour garantir la sécurité de l’évènement ».

Ces problèmes n’empêchent pas les organisateurs de réfléchir à renouveler l’évènement. Selon Simon Burgun, cela dépendra « de l’envie », et « du bon déroulement de la première édition ». Il assure malgré tout que le collectif sera bien mieux préparé.

L'AUTEUR
Louis Pillot
Stagiaire à la rédaction de Rue89 Strasbourg. Éditeur pour le projet CrossCheck.

En BREF

Délai supplémentaire pour le squat Bourgogne, qui accueille une centaine de sans-abris

par Thibault Vetter. 1 127 visites. 4 commentaires.

Ateliers Ouverts : dans toute l’Alsace, des artistes dévoilent leur travail les week-ends du 14 et du 21 mai

par Alizée Chebboub-Courtin. 1 025 visites. 2 commentaires.

Le déontologue pointe un manque de transparence de la municipalité

par Pierre France. 1 317 visites. 2 commentaires.
×