Un labo de Strasbourg lance un auto-test de dépistage du Sida à 10€
Société 

Un labo de Strasbourg lance un auto-test de dépistage du Sida à 10€

actualisé le 05/07/2018 à 23h12 : Pour préciser la citation d'Oren Bitton et indiquer que le virus peut être "traité" et non "soigné" comme indiqué précédemment.

Le laboratoire alsacien Biosynex installé à Illkirch-Graffenstaden lance un test de détection du Sida à faire soi-même. Entièrement réalisé aux portes de Strasbourg, cet auto-test espère bousculer le marché avec son prix de 10 euros.

Faire son test de grossesse soi-même, la démarche est entrée dans les habitudes. Pour le Sida, syndrome d’immunodéficience acquise, c’est un peu moins commun. C’est pourtant le produit que lance ce jeudi 5 juillet le laboratoire alsacien Biosynex, sous sa marque Exacto, au prix de 10 euros.

C est cette boîte qui sera en pharmacie photo JFG / Rue89 Strasbourg

C’est cette boîte qui sera en pharmacie photo JFG / Rue89 Strasbourg

Créée en 2005, l’entreprise de 128 employés réalise également la recherche et le développement du produit, sa certification, sa production et sa distribution dans ses nouveaux locaux à Illkirch-Graffenstaden. Selon ses fondateurs, c’est notamment l’absence d’intermédiaire qui permet de baisser les prix par rapport à la concurrence, dont les produits sont commercialisés autour de 25 euros depuis leur autorisation 2015.

Toute la chaîne de production des produits Biosynex est basée à Illkirch-Graffenstaden (photo JFG / Rue89 Strasbourg)

Toute la chaîne de production des produits Biosynex est basée à Illkirch-Graffenstaden (photo JFG / Rue89 Strasbourg / cc)

Des milliers de transmissions chaque année

En France, 153 000 personnes sont infectées par le le virus l’immunodéficience humaine (VIH), dont 25 000 qui l’ignorent. Chaque année, environ 6 000 nouvelles contaminations sont transmises.

Oren Bitton, directeur commercial, explique que Biosynex espère changer les habitudes avec ce nouveau produit :

« Seuls une personne sur deux en France connaît l’existence des auto-tests et 75 000 sont vendus chaque année. Il faut que les gens soient au courant que ça existe afin de banaliser le geste. Si le virus est détecté assez tôt, il peut désormais être traité, ce qu’on a tendance à oublier. »

La période d’incubation est cependant très variable selon les personnes infectées. Pour certains, en fonction notamment de l’âge, les symptômes peuvent commencer à apparaître dès les premiers mois, pour d’autres, après plusieurs années.

Le laboratoire alsacien a prévu des boîtes contenant deux tests, à destination des couples. Ils sont disponibles en pharmacie. L’opération est à réaliser trois mois après le dernier rapport susceptible d’avoir engendré une contamination.

Tout le matériel est dans la boite (photo JFG / Rue89 Strasbourg)

Tout le matériel est dans la boite (photo JFG / Rue89 Strasbourg)

La prise en main est facile (Photo Biosynex)

Utilisation simple

La prise en main est simple. Pour effectuer le test, il suffit d’appliquer l’autopiqueur, sur le côté du doigt (où le sang afflue bien plus qu’au milieu), afin de créer une goutte de sang à prélever et à déposer dans un caisson.

Ensuite, il faut attendre 10 minutes pour le résultat. Mais au bout de quelques minutes, une bande, ou deux en cas de séropositivité, commence déjà à apparaître. Ça peut être long 10 minutes…

L’opération, que l’auteur de ces lignes a pu tester, n’est pas douloureuse. Une notice claire accompagne le matériel. Biosynex promet un taux de fiabilité de 99,9%. Si le test est positif, une contre-expertise en laboratoire est donc fortement conseillée.

Une pipette permet de prélever le sang (photo Bisoynex))

Une pipette permet de prélever le sang (photo Bisoynex)

L’enjeu africain

L’auto-test est pour l’instant commercialisé en France. Biosynex, présent dans 76 pays, compte progressivement se déployer en Europe, selon les permissions des législations respectives. À l’avenir, l’enjeu est d’être commercialisé en Afrique, continent particulièrement touché par le VIH (26 millions de personnes contaminées).

À ce sujet, le professeur camerounais François Xavier MBopi-Kéou, venu de Yaoundé (Cameroun) lors de l’inauguration officielle des nouveaux locaux en juin, a notamment déclaré :

« L’Afrique doit bénéficier des retombées des progrès de la recherche médicale. […] Il m’importe peu que les produits attendent d’obtenir des labels avant d’être proposés sur le continent. »

Il suffit de déposer la goutte de sang dans un caisson et la faire réagir avec deux gouttes de produit fourni (Photo Biosynex)

Il suffit de déposer la goutte de sang dans un caisson et la faire réagir avec deux gouttes de produit fourni (Photo Biosynex)

Lors de la conception, quatre études ont été diligentées sur plus de 1 000 personnes différentes.

Biosynex est installée depuis 2017 au Parc d’innovation d’Illkirch-Graffenstaden où elle a regroupé ses précédentes unités. Sur place, 128 collaborateurs travaillent, en plus des commerciaux répartis en France et en Europe. Un des prochains auto-tests qu’elle compte commercialiser concerne l’intolérance au gluten.

L'AUTEUR
Jean-François Gérard
Jean-François Gérard
A rejoint la rédaction de Rue89 Strasbourg à l'été 2014. En charge notamment de la politique locale.

En BREF

Revoir la présentation des mesures de sécurité pour le Marché de Noël

par Pierre France. 454 visites. 4 commentaires.

Une centaine de personnes à la rue dans deux nouveaux campements

par Claire Gandanger. 2 649 visites. 13 commentaires.

🎅 Revoir la présentation du Marché de Noël de Strasbourg en direct🎄

par Rue89 Strasbourg. 1 441 visites. 2 commentaires.