Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Boulevard de l’Europe : ces 100 lampadaires pour pas un chat
Environnement 

Boulevard de l’Europe : ces 100 lampadaires pour pas un chat

par Thomas Mangin.
Publié le 7 février 2014.
Imprimé le 29 novembre 2022 à 16:02
6 030 visites. 69 commentaires.
Le boulevard de l'Europe de nuit, désert et éclairé (Document remis)

Boulevard de l’Europe, la centaine de lampadaires tourne à plein régime… pour pas grand monde. (Document remis)

En pleine zone industrielle, boulevard de l’Europe à Schiltigheim, une centaine de lampadaires accompagnent la nouvelle ligne BHNS. Mais ceux-ci fonctionnent à plein régime toute la nuit, malgré l’absence de passage. Une dépense énergétique importante qui émeut les habitants, la mairie promet du changement. 

Info signalée par un internauteUne piste d’atterrissage. C’est l’impression que donne le boulevard de l’Europe à Schiltigheim de nuit. Des lampadaires qui viennent longer la nouvelle ligne de Bus à Haut Niveau de Service (BHNS) placés proches les uns des autres éclairent toute la nuit cette artère comme si c’était les Champs Élysées. Seul problème, il n’y a personne dans cette zone d’activités à ces heures là. Des entreprises et des sièges sociaux bordent le boulevard et sont donc vides passées les heures de bureaux. Quelques riverains ont fait part de leur impression de gaspillage énergétique.

Malika, employée d’une entreprise de nettoyage dont l’un des clients est dans le secteur raconte :

« Ils sont allumés toute la nuit, ça ne sert à rien, il y en a trop. Les rues adjacentes, elles, sont dans le noir total… Je commence à 6h le matin, il aurait mieux valu en mettre un peu moins à cet endroit et un peu plus sur les côtés, ça aurait été plus rassurant et plus logique. »

Boulevard de l'Europe, les lampadaires restent allumés toute la nuit...et même une partie de la journée parfois. (TM - Rue89 Strasbourg)

L’éclairage fonctionne jusque tôt le matin, mais les choses vont changer assure-t’on à la mairie. (TM – Rue89 Strasbourg)

Fabrice, qui lui travaille dans une des grandes entreprises qui se trouvent dans les rues adjacentes témoigne pour sa part :

« Je travaille ici, mais je n’y vis pas. Et c’est vrai qu’une fois 19h ou 20h, il n’y a plus personne. Je comprends que ça puisse gêner les riverains ou les habitants de la commune, qui doivent clairement avoir l’impression que leur argent est jeté par les fenêtres. »

Une incompréhension partagée par bon nombre de citoyens qui pointent également un éclairage disproportionné par rapport aux besoins réels.

La mairie demande un temps d’adaptation

Dans une agglomération comme celle de Strasbourg, qui se veut à la pointe en matière d’écologie, l’idée de gaspillage énergétique froisse. Du côté de la mairie de Schiltigheim, on explique que si « les gens ont raison de se poser ces questions, ils ne doivent pas s’inquiéter pour autant ». Un agent des services techniques de la Ville de Schiltigheim explique :

« Pour ce qui est du nombre de lampadaires, il est prévu de planter 2 à 3 rangées d’arbres le long du boulevard qui vont amener de l’obscurité et ainsi cacher les feux. Donc nous étions contraints de choisir un éclairage très puissant. Ensuite, ces lampes sont conçues pour qu’il y ait un abaissement de 20% de leur intensité au bout de la millième heure d’utilisation. Enfin, bien que ce dispositif ne soit pas encore installé, il est prévu que l’éclairage s’adapte selon la fréquentation de nuit. S’il n’y a personne, l’intensité de l’éclairage baissera de 50%. »

Les riverains agacés par tout cet éclairage inutile attendent donc vivement ce fameux équipement… La Ville de Schiltigheim refuse de préciser une date de déploiement et rappelle que « tout cet aménagement autour du BHNS est encore relativement récent et qu’il nécessite un temps d’adaptation ». En attendant, gardez vos lunettes de soleil à portée si vous passez du côté du boulevard de l’Europe entre 2 et 3h du matin…

Article actualisé le 28/03/2016 à 21h37
L'AUTEUR
Thomas Mangin
Thomas Mangin
Etudiant en troisième année de journalisme à l'université de Lorraine, je suis stagiaire à la rédaction de Rue89 Strasbourg pour une durée de six semaines.

En BREF

Lancement d’une association pour l’égalité de genre dans la culture samedi

par Pierre France. 497 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Une marche contre les violences sexistes et sexuelles samedi

par Maud de Carpentier. 319 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Manifestation spontanée mercredi contre une conférence anti-avortement au Parlement européen

par Maud de Carpentier. 1 080 visites. 1 commentaire.
×