Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
« Bunker » des Halles : le réaménagement, c’est dans 7 ans
Politique 

« Bunker » des Halles : le réaménagement, c’est dans 7 ans

par Marie Marty.
Publié le 21 janvier 2013.
Imprimé le 03 juillet 2022 à 08:19
8 622 visites. 1 commentaire.

En débat depuis mi-2011, le réaménagement de la place des Halles et de la gare routière ainsi que l’agrandissement du centre commercial devraient être le point chaud du conseil municipal de Strasbourg ce lundi. Autres sujets susceptibles d’être discutés : le projet urbain de la Porte des Romains à Kœnigshoffen, le GCO ou l’affaire Benamran. Le conseil municipal est à suivre en direct sur Rue89 Strasbourg dès 15 heures et à commenter avec le hashtag #CMstras.

Le gros dossier de ce conseil municipal sera le « point d’étape » sur le réaménagement du quartier des Halles, cette vérue seventies à deux pas du centre-ville. Les élus de Strasbourg sont appelés ce lundi à valider les « orientations de l’atelier de projet » dont nous avions suivi la présentation des conclusions au public en juillet 2012, « le lancement des études pré-opérationnelles » – 800 000€ sur 7 ans, payés par la CUS – et la « signature d’un protocole d’accord avec le groupe Hammerson », principal copropriétaire du centre commercial. Groupe Hammerson qui, on s’en souvient, avait vu son projet d’Eurostadium retoqué en 2009 par la même municipalité. Sept ans d’études et 10 ans de travaux à prévoir donc, comme l’annonçait Robert Herrmann, 1er adjoint au maire, en juillet…

Livret blanc sur le réaménagement des Halles

Ce centre des Halles, que certains appellent « le rocher » ou « le bunker », devrait donc changer de visage d’ici 2020, bien au-delà des améliorations apportées en 2012. Le centre commercial sera agrandi côté quai, des ouvertures faites sur la rue du Marais-Vert, des terrasses végétalisées et ouvertes sur les hauteurs de la dalle et surtout, la gare routière déplacée de la place des Halles à l’emplacement de l’actuel parking P3, situé à l’arrière du centre commercial. Ce dernier sera démoli et reconstruit pour installer les bus 67 en rez-de-chaussée et dans le même temps, la place des Halles devrait reprendre des couleurs et des espaces de jardins créés dans la continuité du petit square actuel.

Quid des transports dans le quartier des Halles ?

La lenteur du processus, si elle s’explique selon la mairie par la complexité du dossier qui mixe transports, aménagements paysagers, calendrier commercial géré par le privé, etc., agace néanmoins l’opposition municipale, qui attrape la balle au bond. Dans une tribune envoyée aux médias, Fabienne Keller, ex-maire UMP de Strasbourg, pointe quant à elle un problème de méthode. Elle écrit :

« Aucune des hypothèses de tracé du futur transport en commun en site propre (projet de tram sur pneu), aucune des hypothèses de tracé du BHNS (bus à haut niveau de service), aucun plan de circulation et d’entrée dans la gare routière des bus interurbains, aucun plan de circulation et d’arrêt des bus CTS, aucun plan de circulation des voitures, des camions de livraison et d’accès aux parkings ne sont intégrés à la réflexion et aux schémas.

Ainsi, la plupart des espaces verts et arborés présentés comme des jardins ou des lieux de vie entièrement dédiés aux habitants seront en réalité demain traversés par des véhicules ou des transports en commun. En n’attendant pas la fin des études et les validations de tracés des différents projets de transports en communs prévus dans le secteur, on trompe les habitants.

En effet, la seule démarche protectrice de l’intérêt général aurait été de valider un schéma de circulation global et les tracés des différents transports en commun puis de dessiner et valider des espaces publics cohérents, agréables à vivre et correspondants aux besoins des habitants à partir de ceux-ci et seulement après ces deux étapes de valider des possibilités d’extension pour le Groupe Hammerson en fonction de l’espace encore disponible… »

Quid effectivement des transports dans ce secteur où les usagers – piétons, cyclistes, voitures, bus – se marchent voire se roulent souvent les uns sur les autres ? Alors qu’une seconde période de consultation démarre au printemps, il apparait probable qu’aucune décision tranchée n’interviendra sur ce dossier d’ici la fin du mandat.

Diaporama photos – Place des Halles samedi 19 janvier 2012

Et revoilà l’affaire Benamran

Autres sujets qui feront un peu causer en fin de conseil, le GCO – encore – et les « marchands de sommeil ». Entendre l’affaire Benamran (lire tous nos articles sur le sujet). Cette dernière interpellation, déposée par le conseiller municipal UMP Jean-Emmanuel Robert, rappelle qu’une « évaluation de la situation » devait être menée par trois agents de la collectivité, sous l’égide de l’adjoint Olivier Bitz. Neuf mois après, il souhaite avoir de nouvelles informations sur cette affaire.

Le conseil municipal en direct à partir de 15 heures


Flux vidéo fourni par la ville de Strasbourg

Commentaires de la rédaction en direct

Le #CMstras sur sa fin (encore une interpellation sur les marchands de sommeil de Jean-Emmanuel Robert - UMP). On va riper sur la venue de Jean-Pierre Raffarin à la salle Mozart, venu soutenir Fabienne Keller. Bonne soirée et merci de nous avoir suivis.
Interpellation de Jean-Charles Quintiliani sur le GCO. Tous nos articles sur le GCO. Roland Ries rappelle sa position historique, à savoir que le GCO est "une mauvaise solution à un vrai problème" et renvoie la balle dans le camp de l'Etat...
La motion Tibet évoquée par Eric Scultz et Robert Grossmann plus tôt à propos du partenariat Strasbourg-Nankin
Eric Schultz jette un pavé dans la mare - encore - en émettant des réserves sur le partenariat Strasbourg-Nankin. Il évoque une motion sur le Tibet votée en début de mandat. Proximité sur ce point avec Syamak Agha Babei et... Robert Grossmann qui ironise sur les relations PS-EELV. Et pour cause : Jean-Jacques Gsell, M. marché de Noël, sur une toute autre position, se pose au contraire en héraut des relations commercialo-touristiques et propose à son "collègue Vert" que chacun balaie devant sa porte. Grand écart idéologique au sein de l'équipe municipale...
Et le petit tacle de Pascal Mangin (UMP) sur la redistribution des responsabilités à la CUS de Philippe Bies (logement) qui ont été attribuées à trois socialistes, évitant soigneusement Alain Jund (EELV), pourtant en charge de l'urbanisme et collaborateur de Philippe Bies sur ces sujets depuis le début du mandat... Selon le PS, il n'y a pas de stratégie d'évitement des Verts puisqu'il n'y a pas d'accord de gouvernance à la CUS, mais uniquement à la ville. En coulisses, certains glissent : on donnera de nouvelles responsabilités "à une chèvre plutôt qu'à un écolo" #huhu #ambiance
Sur le logement participatif aka autopromotion, tous nos articles.
Quadrature du cercle (impossible) pour cette place des Halles : laisser de l'espace aux piétons, aux transports en commun, aux voitures... Ménager la chèvre et le choux, les parkings, les commerces, les espaces publics... #etlamarmote
Roppenheim, vilaine concurrence pour le commerce de centre-ville ? Ce n'est pas ce que pensent les Vitrines de Strasbourg...
Alain Jund salue "le travail de concertation engagé" sur le quartier des Halles. Une fois de plus, l'adjoint à l'urbanisme n'est pas sur la même ligne que son collègue Eric Schultz, chef de groupe au #CMstras des écolos, par ailleurs délégué à la démocratie locale, qui critique régulièrement les manques de l'équipe en place en la matière...
Oh, la campagne est déjà lancée... On parle bilan, et ce n'est que le début ! Notre papier d'il y a 15 jours à relire pour l'occasion.
Le BHNS (bus à haut niveau de service) sera le gros morceau du conseil de CUS de cette semaine. Il aura lieu jeudi 24 janvier et exceptionnellement pas un vendredi, à cause des vœux au monde économique fixés au lendemain de longue date...
Le bon vieil argument "pas de parkings, pas de commerces" de Martine Calderoli-Lotz sur le centre des Halles... Pour la droite, pas question de limiter l'élargissement du centre commercial géré par Hammerson. La critique porte donc sur la méthode et l'échéancier du projet. "Là où la ville dessine sur les plans des arbres et des jeux d'enfants, il y aura le tram et des voies de dépose de marchandises", glisse-t-on dans l'équipe Keller. "La ville fait tout à l'envers et ment aux habitants"...
Sept points retenus, plus que prévu. Au menu, les Halles donc, mais aussi la subvention à l'office de tourisme, la convention de partenariat avec Nanjing (Chine), le camping de la Montagne Verte ou les musées de Strasbourg. On entendra sur ces questions Fabienne Keller, Jean-Emmanuel Robert et Robert Grossmann (UMP) notamment. Ah, Paul Meyer a changé de place dans l'hémicycle... Pas sûr que les invectives entre Robert Grossmann et la jeune garde PS cessent pour autant. Autre changement de place : Chantal Augé, ex-adjointe aux marchés publics, a ripé chez les Verts et se retrouve à côté d'Eric Schultz.

Ordre du jour du conseil municipal du 21 janvier 2012

Article actualisé le 29/04/2019 à 09h00
L'AUTEUR
Marie Marty
Marie Marty
Journaliste indépendante, co-fondatrice de Rue89 Strasbourg. Membre de l'association des Journalistes - écrivains pour la nature et l'écologie.

En BREF

Au collège Jean Monnet, une manifestation contre deux fermetures de classe

par Jean-François Gérard. 908 visites. 3 commentaires.

Après un passage au quartier d’affaires de Strasbourg, Adidas quitte définitivement l’Alsace

par Achraf El Barhrassi avec Jean-François Gérard. 1 490 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Rassemblement vendredi des travailleurs sociaux devant la CEA pour une meilleure considération de leurs métiers

par Achraf El Barhrassi. 733 visites. 1 commentaire.
×