Un camp pour la « justice climatique » en Alsace
L'actu 

Un camp pour la « justice climatique » en Alsace

La troisième édition du Camp Climat aura lieu en Alsace, à Kingersheim. Du 31 juillet au 11 août, plusieurs centaines de militants écologistes vont se former à des actions non-violentes en vue d’agir contre le dérèglement climatique.

Le nombre de participants au Camp Climat (co-organisé par les groupes Alternatiba, ANV-COP21 et Les amis de la Terre) augmente d’année en années. Ils étaient 600 en 2017 à Maury (Pyrénées orientales). Cette année, plus de 1 000 personnes se sont inscrites pour suivre les formations qui seront dispensées à Kingersheim, dans le Haut-Rhin, du 31 juillet au 11 août.

Des ateliers sont programmés pour favoriser l’échange d’expériences entre les militants (document remis)

La ville, en banlieue de Mulhouse, a été choisie par les organisateurs pour héberger cette troisième édition car elle a été l’une des premières en France à avoir déclaré « l’urgence climatique. » La municipalité est notamment engagée dans la démarche Cit’Ergie qui récompense les collectivités pour la mise en oeuvre d’une politique climat-air-énergie ambitieuse. Une ferme photovoltaïque devrait voir le jour à Kingersheim d’ici 2021.

Les participants s’entraînent à différentes techniques d’action non-violentes, notamment comment réagir face aux forces de l’ordre (document remis)

De 5 à 12€ par jour et par personne

Coordonner des actions non-violentes, mener des campagnes efficaces pour faire évoluer des entreprises et les décideurs politiques, développer un groupe local… Tout cela s’apprend… Le camp propose des tarifs de 5 à 12€ par jour et par personne mais toutes les formations sont complètes.

Pendant douze jours, les participants au Camp Climat suivront un programme divisé en plusieurs grands pôles : « action non violente », « stratégie », « communication », « logistique », « informatique » et « méthode et fonctionnement ».

Au camp climat de 2017 (document remis)

Les militants en formation pourront également expérimenter de nouvelles pratiques, telles que l’auto-gestion ou le compostage des déchets, et ce pendant toute la durée du camp.

Des rendez-vous tous publics

  • Vincent Mignerot (du comité Adrastia) et Malika Peyraut (d’Alternatiba et d’ANV-Cop21) mettront en perspective différents points de vue sur le « concept d’effondrement », encore largement méconnu du grand public.
  • Une soirée « spéciale lutte locale » va également être organisée. L’occasion, pour les participants, d’échanger avec les membres du collectif Destocamine, GCO non merci et du Collectif Eau 88.

En soirée, d’autres activités sont ouvertes et encore accessibles au public, comme des concerts et des tables-rondes (voir ci-contre et le programme complet).

Y aller

Camp Climat 3, salle principale, 3 rue Pierre-de-Coubertin à Kingersheim et alentours.

Aller plus loin

Sur Camp Climat.eu : la page d’inscription (obligatoire), les infos pratiques, le programme public complet.

L'AUTEUR
Hélène Janovec
Hélène Janovec
Journaliste stagiaire

En BREF

Enseignants et parents du collège Twinger déçus par la réponse de l’académie

par Pierre France. 1 894 visites. 3 commentaires.

Menacé d’une expulsion, le squat Bugatti mobilise ses soutiens mardi

par Pierre France. 1 224 visites. 6 commentaires.

La place des Halles évacuée pendant cinq heures mercredi

par Rue89 Strasbourg. 10 868 visites. 7 commentaires.