Les candidatures et accords aux élections législatives sont aussi une histoire de gros sous
Édition abonnés  Politique 

Les candidatures et accords aux élections législatives sont aussi une histoire de gros sous

actualisé le 12/05/2017 à 11h08

La démocratie n'a pas de prix, mais elle a un coût. Et le financement public des partis politiques en France se joue quasi-uniquement lors des élections législatives, tous les cinq ans.
Qui veut gagner 68,7 millions ?
Concrètement, en 2017, les partis auront 68,7 millions d'euros à se répartir selon leurs scores aux élections législatives les 11 et 18 juin. C'est moins qu'en 2012 (72 millions), mais ce montant . . .

Ce contenu est réservé aux abonnés

L'AUTEUR
Jean-François Gérard
Jean-François Gérard
A rejoint la rédaction de Rue89 Strasbourg à l'été 2014. En charge notamment de la politique locale.

En BREF

Manifestation en soutien des Kurdes de Syrie samedi

par Pierre France. 1 706 visites. 19 commentaires.

Exclue en 2018, l’association Alis-Unli remporte sa première victoire à une élection de représentants de locataires

par Jean-François Gérard. 1 700 visites. 3 commentaires.

Municipales : Mathieu Cahn chargé de conduire la liste socialiste à Strasbourg

par Rue89 Strasbourg. 1 775 visites. 3 commentaires.