Samedi au Molodoï : fanfares en fête au Fanfar’o’doï
Culture 

Samedi au Molodoï : fanfares en fête au Fanfar’o’doï

Pink it Black

Pink it Black, à l’affiche de Fanfar’o’doï demain soir au Molodoï (Doc. remis)

C’est un rendez-vous annuel qu’a su pérenniser l’hyperactive association strasbourgeoise Pelpass : le Fanfar’o’doï, grand-messe festive des fanfares d’ici et d’ailleurs, ce samedi 15 février au Molodoï.

Fanfar’o’doï annonce (presque) le printemps et marque en tout cas la toute fin de l’hiver de par la chaleur de ces soirées annuelles. Voilà déjà huit ans que Pelpass a lancé ce concept simple et festif, s’évertuant à le perpétuer année après année, à force de motivation artisanale et d’huile de coude bénévole, au même titre que l’inénarrable Paye ton Noël ou le festival Ind’Hiphop. Voici de quoi vous allécher avec le détail de la soirée du 15 février.

En rose et noir avec Pink it black

Originaire de Grenoble, cette fanfare joyeuse et colorée, quasi-exclusivement féminine, propose un ska balkanique teinté de musette frénétique. Les chorégraphies irrésistibles de cette bande débridée mettront à rude épreuve yeux, tympans, muscles et zygomatiques. Un peu comme un coup de poing dans le ventre mais avec la douceur d’un baiser.

Place ensuite, en guise de courte transition, au Clownest Orchestra et ses accents slaves en provenance du Nord de la France. La troupe lilloise flirte aussi avec les sonorités orientales et andalouses pour amplifier l’esprit de partage propre à ces évasions musicales. Vient alors l’une des belles affiches de la soirée avec John & ses très sexy LadieStylées : un mélange éclectique, savoureux et sensuel de chansons pop et de morceaux électro endiablés mais aussi de reprises – forcément revisitées – de grands standards.

Duna Orkestar, les Balkans à Strasbourg

Après ces amazones des temps modernes animées d’une énergie à toute épreuve autour de leur seul mâle, c’est Duna Orkestar qui va affoler les sens.

Ce collectif fanfaronesque strasbourgeois puise principalement son répertoire en Macédoine, Bulgarie et Turquie. Duna Orkestar fait la part belle à l’exploration de chemins de traverse, via danses débridées et musique festive et acoustique à l’ancienne, qui s’arrête quand les bouteilles sont vides, les jambes fatiguées et les poumons en panne sèche. La soirée s’achèvera avec une Jam session des fanfares du soir avant un set assurément incendiaire de DJ Stanbul, présenté comme un « 2 many DJ’s version world » facteur d’ un mix énergique où transitions, effets, loopings et cuts s’enchaînent pour « éclater les dancefloors ».

Y aller

Fanfar’o’doï, le samedi 15 février, à partir de 20h30 (et jusqu’à 4h) au Molodoï, 19 rue du Ban de la Roche. Tarif : 6 euros en prévente et caisse du soir. Infos sur les sites internet de l’association Pelpass et du Molodoï.

L'AUTEUR
Charly Ouate
Charly Ouate
Une mission : vous souffler des plans de concerts électrisants qui pulsent, à la mesure de mon pseudonyme.

En BREF

La loi sur l’Alsace devant l’Assemblée nationale fin juin

par Cassandre Leray. 586 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Strasbourg se mobilise pour Notre-Dame de Paris

par Rue89 Strasbourg. 1 406 visites. 3 commentaires.

La cathédrale Notre-Dame de Paris en partie détruite par un incendie

par Rue89 Strasbourg. Aucun commentaire pour l'instant.