Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Citiz France invite les particuliers à financer le développement de son réseau national
Economie 

Citiz France invite les particuliers à financer le développement de son réseau national

par Achraf El Barhrassi.
Publié le 2 juillet 2022.
Imprimé le 16 août 2022 à 14:21
654 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

La coopérative d’autopartage Citiz organise une levée de fonds citoyenne à destination des particuliers jusqu’au 15 juillet. L’objectif est de collecter au moins 25 000 euros pour développer le réseau dans de nouvelles communes.

Citiz France a lancé une levée de fonds avec le collectif « Les Licoornes« , avec comme objectif de lancer son service d’autopartage dans de nouvelles communes. Le réseau de coopératives d’autopartage, né à Strasbourg, espère obtenir au moins 25 000 euros de la part de particuliers avant mi-juillet.

Cette levée de fonds fonctionne comme une augmentation du capital social. Les personnes intéressées achètent des « parts sociales » de Citiz France, à 250€ la part, et peuvent dès lors participer aux grandes orientations de la coopérative en votant lors de l’assemblée générale. Une part équivaut à une voix. Si les parts sont gardées pendant cinq ans, elles ouvrent droit à une déduction fiscale de 25% de leur valeur. 

Pour Citiz France, cette levée de fonds citoyenne va permettre d’orienter les futurs développements de la coopérative. Selon Jean-Baptiste Schmider, directeur de Citiz France, « les nouveaux sociétaires pourront définir les territoires prioritaires où ils veulent que l’entreprise s’implante. » 

500 communes supplémentaires fin 2026 

Aujourd’hui, le réseau Citiz national propose plus de 1 700 voitures dans 170 communes. L’objectif est d’arriver à 5 000 véhicules dans 500 communes d’ici fin 2026. La coopérative d’origine strasbourgeoise souhaite s’établir dans toutes les collectivités de plus de 100 000 habitants, ainsi qu’en Île-de-France où elle absente. « Si une collectivité rurale veut proposer l’autopartage à ses habitants, nous pourrons répondre », affirme Jean-Baptiste Schmider.

Jean-Baptiste Schmider, le patron de l’entreprise strasbourgeoise d’autopartage Citiz.
(Photo : Achraf El Barhrassi / Rue89 Strasbourg / cc)

« Les professionnels et les collectivités viennent quand vraiment un projet très précis et très concret sur leurs territoires, sur une levée des fonds comme celle-ci, il est difficile de les intéresser. On va les approcher dans un deuxième temps »., déclare le patron de Citiz.

Vers le partage de vélos cargos 

La coopérative d’autopartage cherche à évoluer vers une solution globale aux besoins en mobilité. À Angers et Lyon, Citiz expérimente le partage de vélos cargos. Il reste à affiner le modèle économique et à sécuriser les véhicules sans rendre leur accès trop compliqué. Mais Jean-Baptiste Schmider l’annonce : « on pense que Strasbourg pourrait être une très belle ville pour développer le partage de vélos cargos ! »

Article actualisé le 03/07/2022 à 22h44
L'AUTEUR
Achraf El Barhrassi

En BREF

Retour de la Grande braderie ce samedi : transports gratuits et sécurité renforcée

par Lucie Lefebvre. 1 596 visites. 7 commentaires.

L’association Deaf Rock veut continuer d’accueillir des services civiques

par Pierre France. 842 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Pollution du Rhin après l’incendie d’un centre de tri de déchets industriels

par Nicolas Cossic. 3 451 visites. 2 commentaires.
×