Concert en appartement de The Wooden Wolf, ce loup qui chante dans la nuit
Culture 

Concert en appartement de The Wooden Wolf, ce loup qui chante dans la nuit

The Wooden Wolf

Alex Keiling, alias The Wooden Wolf, en concert le 14 décembre (Doc. remis)

Alex Keiling est de retour, et c’est un événement ! Un an après la sortie de son premier album, le songwriter alsacien que l’on avait découvert sous l’alias The Wooden Wolf livre de nouvelles pépites folk superbement hantées et torturées sur un second disque qui confirme tout le bien que l’on pensait de lui. En concert le 14 décembre à Strasbourg dans un appartement ouvert au public.

Marquez bien ce jour d’une pierre blanche, annotez votre agenda, surlignez la date et ajoutez-y une croix rouge bien visible ! Car samedi 14 décembre, c’est la « release party » de The Wooden Wolf, et il serait vraiment dommage de passer à côté de ce concert synonyme de nouvelles chansons interprétées en live pour marquer la sortie d’un nouvel album – Nocturnes & Other songs Op. 2, publié sur le label strasbourgeois Press Eject And Give Me Tape –, qui plus est dans un loft (dans le quartier de la Porte blanche à Strasbourg) !

Bref, ambiance garantie pour passer une excellente soirée loin du tumulte touristique du Marché de Noël, loin aussi des lieux classiques de concert. Un peu de fantaisie que diable ! D’autant que cette configuration plus intimiste permettra de toucher au plus près la sensibilité de l’artiste qui, parmi les douze pépites de son nouveau disque, propose par exemple ce premier extrait, diamant brut mélancolico-folk qui n’a besoin d’aucun autre artifice que son intensité pour briller :

Avec Nocturnes & Other songs Op. 2, The Wooden Wolf revient avec de nouvelles compositions tout aussi passionnées et émouvantes que celles offertes en fin d’année dernière sur son premier opus 14 Ballads Op.1 (Rue89 Strasbourg en avait d’ailleurs déjà parlé). Pas de doute : notre loup solitaire – qui a été retenu, avec quatre autres groupes alsaciens, pour les auditions régionales Alsace du prochain Printemps de Bourges, le 25 janvier 2014 au Noumatrouff de Mulhouse – n’a rien perdu de son inspiration. Celle de ces grands folkeux contemporains qui puisent leurs ressources dans les bas fonds d’une Amérique rurale désillusionnée ou d’une Angleterre au romantisme désenchanté.

Oui, The Wooden Wolf nous apparaît encore et toujours brisé, prêt à se décomposer ou bien à recoller les morceaux d’une personne qui ne peut être un personnage. Car pour offrir tant d’aspérités qui évoquent bien plus la mort de l’amour que la naissance d’une idylle, il faut en avoir essuyé des désillusions et encaissé des ruptures. Il semble impossible d’en sortir indemne et la rédemption paraît devoir passer par cet entêtant déchirement venu des tripes. Mais quelle beauté, quelle pureté dans l’expression de ces sentiments profonds qu’Alex Keiling refuse d’enfouir. Fort égoïstement, intimons lui alors cet ordre : ne guéris point de tes peines, hurle encore et encore à la mort pour nous laisser jouir des rais irradiants de ton crépuscule éblouissant.

L'AUTEUR
Charly Ouate
Charly Ouate
Une mission : vous souffler des plans de concerts électrisants qui pulsent, à la mesure de mon pseudonyme.

En BREF

Lidl a oublié de payer plus de la moitié de la prime Covid de ses salariés étudiants

par Guillaume Krempp. 4 340 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Samedi et dimanche, le pic d’ozone entraîne une baisse du prix des transports en commun et de la vitesse sur les routes

par Manuel Avenel. 1 521 visites. 1 commentaire.

Académie de Strasbourg : privés de diplôme, des étudiants de BTS dénoncent une injustice

par Alice Ferber. 4 034 visites. 1 commentaire.