Pour le réaménagement des quais, Strasbourg espère éviter les râleurs grâce au numérique
Politique 

Pour le réaménagement des quais, Strasbourg espère éviter les râleurs grâce au numérique

cartequais

Les strasbourgeois et internautes d’ailleurs ont désormais la possibilité d’exprimer leurs idées sur le réaménagement des quais avec cette carte mise en ligne. (Capture d’écran)

Strasbourg va réaménager les quais sud de l’Ill et expérimente à cette occasion une concertation publique numérique, avec une carte interactive pour exprimer des idées. La Ville espère ainsi que les râleurs ne squatteront pas le débat public.

Les Strasbourgeois ont jusqu’au jeudi 28 avril pour exprimer leurs idées sur le réaménagement des quais sud de la grande île sur une carte interactive sur Internet. Cette opération s’inscrit dans le cadre de la concertation publique, obligatoire pour un tel projet, et s’ajoute aux réunions publiques et à une péniche d’exposition amarrée quai Saint-Étienne.

Concrètement, l’application en ligne permet d’ « épingler » des idées dans un périmètre situé entre la caserne Finkwiller et le café Brant. Il est ensuite possible de voter pour ou contre des propositions et de les commenter. Un fonctionnement qui rappelle beaucoup l’application que Rue89 Strasbourg avait mise en ligne avant les élections municipales, Strasbourg 2028. Les propositions, au nombre de 124 lundi soir, sont publiées après une relecture par des agents de la Ville. Plus de 1 100 personnes ont répondu au questionnaire en ligne.

quais

2,8 millions d’euros ont été programmés pour le réaménagement des quais et les travaux devraient s’échelonner entre l’été 2017 et le printemps 2019. (Photo MCM / Rue89 Strasbourg / cc)

Les propositions des citoyens seront prises en compte fin mai par les élus municipaux pour organiser de nouvelles réunions et préparer les décisions finales. Plus de 2,8 millions d’euros ont été prévus pour ce vaste projet dont les travaux devraient s’échelonner entre l’été 2017 et le printemps 2019. Ce nouveau mode de concertation publique a coûté une dizaine de milliers d’euros à la Ville. Olivier Bitz, adjoint de quartier (PS) en charge du dossier explique :

« C’est un projet très important qui date de 2008. Le principe de cette démarche est d’innover en matière de dialogue public en s’adressant à des gens qui ne participent pas habituellement aux réunions publiques comme les jeunes, les actifs ou même les touristes qui ne sont pas forcément présents à Strasbourg. Les réunions classiques ne permettent de rassembler que 200 à 300 personnes contre des milliers avec cet outil ».

« Avoir une vision moins déformée de la réalité »

Paul Meyer, adjoint au maire (PS) en charge du numérique, détaille :

« On est parti d’un constat : les gens qui se déplacent en personne aux réunions sont plus souvent dans une position contestataire que ceux qui s’expriment sur Internet. Avec cette carte interactive, on est plus dans une logique de propositions. Ça nous permet d’avoir une vision moins déformée de la réalité ».

Voire. Car parmi les propositions disponibles, classées en trois catégories : cadre de vie, déplacement et patrimoine, beaucoup s’inscrivent dans l’urgence ou l’utilité, tandis que d’autres emmènent assez loin !

Capture d’écran 2016-04-01 à 10.15.12
Bien souvent, les participants aimeraient que les quais reçoivent plus de bancs, soient mieux accessibles aux piétons, disposent d’espaces ouverts pour la pétanque ou les SDF. Les Strasbourgeois ne manquent pas d’idées et proposent des squares pour les enfants, un échiquier, un pont pour le kayak, etc. Beaucoup d’idées concernent les loisirs. Certaines distractions oubliées, comme les joutes nautiques de Strasbourg ou les costumes alsaciens, refont surface.

Les quais de Strasbourg, une compilation de l’INA

Vidéo Strasbourg.eu

En 2013, Rue89 Strasbourg avait collaboré avec le cabinet Repérage Urbain et Éric Hamelin sur l’application Strasbourg 2028 pour imaginer la ville, en débattre et faire émerger des propositions citoyennes. Les Strasbourgeois ont de la suite dans les idées puisque certaines propositions d’alors se retrouvent dans l’outil de la Ville.

Quais

D’importants acteurs des quais, les commerçants et restaurateurs, ne semblent pas être informés de l’existence de la carte, ni de l’utilité de la péniche installée en face de leur rive. (Photo MCM / Rue89 Strasbourg / cc)

Des commerçants remontés contre la piétonnisation

Cette carte en ligne permet-elle vraiment d’améliorer la dialogue ? On peut en douter car peu d’observations sont commentées, au-delà des simples expressions « pour » ou « contre ». Il n’est pas aisé de trouver dans l’application quels sont les enjeux qui mobilisent ou qui divisent.

Et puis surtout, les Strasbourgeois expriment sur Internet en grande majorité des envies de quais apaisés, libérés de la voiture et ouverts. À l’opposé de ces revendications, une association d’une quarantaine de commerçants des quais s’est créée pour dénoncer la « piétonnisation » des quais et exiger que les voitures puissent toujours les emprunter. Cette association n’a pas fait connaître ses propositions sur l’application. En revanche, elle a bien l’intention de donner de la voix dans les réunions publiques et d’interpeller directement les élus.

D’autres commerçants rencontrés sur place se disent persuadés que « cet outil ne sert à rien » et que « la Ville a déjà fait ses choix ». Pour le patron de l’épicerie Marché et Gourmet Sirtaki, la concertation, en ligne ou pas, a des ratés :

« Une personne est venue à notre rencontre déposer des prospectus au sujet des quais mais sans plus d’explication. On nous met toujours devant le fait accompli et aucun représentant de la Ville n’est directement venu nous mettre au courant alors que ça se passe sous notre nez ».

De son côté, Olivier Bitz a déclaré que ce concept de participation en ligne restait encore à améliorer :

« En fonction des premiers résultats que nous tirerons de cette expérimentation, nous réfléchirons à sa possible amélioration et réutilisation sur d’autres lieux ou projets de la ville ».

péniche-quais

La péniche est amarrée Quai St-Etienne jusqu’au jeudi 28 avril. (Photo MCM / Rue89 Strasbourg /cc)

Y aller

La péniche amarrée quai Saint-Etienne à Strasbourg est ouverte jusqu’au jeudi 28 avril. Les visiteurs peuvent venir voir une exposition qui retrace l’histoire des quais, les aménagements actuels et déposer leurs propositions. Horaires : Lundi – Mardi – Mercredi de 13h à 17h, Jeudi de 13h à 19h.

Aller plus loin

Sur Strasbourg.eu : le site de la concertation publique interactive

L'AUTEUR
Marie-Charlotte Méoni
Stagiaire à Rue89 Strasbourg.

En BREF

Des riverains obtiennent la fermeture temporaire du Local, bar à concerts de la Krutenau

par Tristan Kopp. 4 543 visites. 12 commentaires.

Venu de l’Ouest, Actu.fr se lance à Strasbourg

par Jean-François Gérard. 1 463 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Trois syndicalistes de France Bleu assignés en justice par leur direction

par Pierre France. 3 496 visites. 5 commentaires.