Concerts : Jazz chaud et coloré au Cheval Blanc
Culture 

Concerts : Jazz chaud et coloré au Cheval Blanc

actualisé le 14/10/2012 à 07h35

John McLaughlin and The 4th Dimension

John McLaughlin and The 4th Dimension (Document remis)

L’automne naissant s’accompagne bien souvent de l’envie de se caler confortablement dans un fauteuil club pour s’ouvrir – pourquoi pas – aux sonorités enveloppantes d’un jazz capitonné. Pour braver le froid perçant et humide des temps à venir, voici une sélection bien réjouissante de soirées exceptionnelles placées sous le sceau de la note bleue en l’écrin chaleureux du Cheval Blanc de Schiltigheim.

Après la frénésie de certains concerts à tendance électronique marquant la toute fin d’un été indien à la strasbourgeoise, lors des récentes Nuits électroniques de l’Ososphère par exemple, place désormais à un peu plus d’apaisement moral et physique dans le cadre du vieux Schilick. Cette sélection jazzistique du Cheval Blanc mettra à coup sûr en appétit avant la programmation orgiaque du festival Jazzdor qui rythme traditionnellement les frimas des mois de novembre strasbourgeois.

Shai Maestro Trio

Shai Maestro Trio

Shai Maestro Trio (Document remis)

Si vous êtes un inconditionnel de l’extraterrestre israélien Avishai Cohen, vous connaissez assurément son acolyte et compatriote Shai Maestro. Le pianiste s’est désormais affranchi du contrebassiste pour devenir le leader de sa propre formation. Le poulain de Tel Aviv Shai Maestro sortait il y a quelques mois son tout premier album Shai Maestro Trio après de nombreuses années de collaboration avec la star de Jérusalem. Et puisque l’un comme l’autre choisirent très tôt New York comme base artistique, on retrouve chez le jeune Shai le dynamisme explosif qui lui a été transmis par son mentor ainsi que le lyrisme éthéré et les joliesses mélodiques que lui inspirent les vents new-yorkais.

Shai Maestro Trio avec Shai Maestro au piano, Jorge Roeder à la contrebasse et Ziv Ravitz à la batterie. C’est ce lundi 15 octobre.

Kouyaté / Neerman

Kouyaté / Neerman

Lansiné Kouyaté et David Neerman (Document remis)

Kouyaté sans Neerman, c’est Lansiné Kouyaté. Griot de Paris, virtuose du balafon originaire de la région de Kangaba au Mali, enfant de la balle (fils de l’immense chanteuse Siramory Diabaté, que son mari accompagnait au balafon), musicien précoce et prodige, qui a fait ses classes dans l’Orchestre National du Mali avant d’accompagner des stars des musiques du monde (Salif Keita, Mory Kanté, Omar Sosa, Cheick Tidiane Seck…).

Neerman sans Kouyaté, c’est David Neerman. Musicien français qui a fait fructifier son cursus (études de percussions classiques et de piano) en choisissant cet instrument à la fois clavier et percussions, le vibraphone, trimballé dans les projets les plus divers (jazz, world, electro, noise, aux côtés de Youn Sun Nah, Anthony Joseph, Alice Lewis, Krystle Warren…), pourvu qu’ils aient un parfum d’aventure.

Kouyaté-Neerman, c’est donc bien plus que la juxtaposition de deux hommes, deux cultures, deux pratiques musicales. Leur dialogue instrumental ouvre une voie qui dépasse le croisement de deux chemins et Skyscrapers & Deities, leur deuxième album enregistré il y a un an dans un studio analogique de la banlieue parisienne, est le fruit de cette évolution et de ce partage.

Kouyaté / Neerman, c’est un quartette composé de Lansiné Kouyaté au balafon, David Neerman au vibraphone, Antoine Simoni à la double basse et David Aknin à la batterie. A voir ce mardi 16 octobre. Concert complet mais quelques places seront peut-être encore disponibles en caisse du soir en cas de désistements.

Mike Mainieri et Northern Lights

Mike Mainieri

Mike Mainieri (Document remis)

Mike Mainieri fait partie de ces légendes vivantes humbles et discrètes mais ô combien virtuoses. A 74 ans, le vibraphoniste américain tient encore et toujours à la scène, lui l’ex-compagnon de route de Billie Holiday, Dizzy Gillespie ou Wes Montgomery et surtout pilier du gang de jazz fusion Steps avec Michael Brecker notamment. Les années 70 et 80 marquent pour lui l’époque de l’invention subtile et ludique, de l’expérimentation sans carcan des sonorités infinies de l’envoûtant vibraphone. Aux côtés de Mike Mainieri, le Northern Lights de Bugge Wesseltoft, figure majeure de la scène électro-jazz norvégienne, propose une musique vibrante, dans une combinaison de sonorités sans limites.

Mike Mainieri au vibraphone avec Northern Lights (Bugge Wesseltoft aux claviers, Bendik Hofseth au saxophone, Arild Andersen à la contrebasse, Audun Kleive à la batterie). Le lundi 22 octobre.

John McLaughlin and the 4th Dimension

John McLaughlin

John McLaughlin & The 4th Dimension (Document remis)

Autre monument présent en ce début de saison dans la programmation du Cheval Blanc, le guitariste britannique John McLaughlin. Sa carrière, sans interruption depuis le début des années 60, le conduit, pêle-mêle, à côtoyer David Bowie, les Rolling Stones, Jimi Hendrix, Miles Davis, Wayne Shorter, Santana, Zakir Hussain, Jaco Pastorius, Paco de Lucia, Al Di Meola, Jeff Beck, etc. John McLaughlin a inspiré des générations de guitaristes, mariant les genres, bluesrock, free jazz, be bop, musique indienne, flamenco, sans jamais les dénaturer et toujours avec cette double volonté d’assimilation et de progrès. John McLaughlin joue depuis 2004 avec son quatuor The 4th Dimension et revisite toujours un peu plus et avec grand brio son répertoire pour un concert véritablement immanquable.

John McLaughlin à la guitare et The 4th Dimension avec Gary Husband aux claviers et à la batterie, Etienne Mbappé à la contrebasse et Mark Mondésir à la batterie. Le mercredi 31 octobre.

Y aller

Shai Maestro Trio le lundi 15 octobre.
Kouyaté / Neerman le mardi 16 octobre.
Mike Mainieri et Northern Lights le lundi 22 octobre.
John McLaughlin and The 4th Dimension le mercredi 31 octobre.
Au Cheval Blanc, 25 rue Principale à Schiltigheim.

L'AUTEUR
Charly Ouate
Charly Ouate
Une mission : vous souffler des plans de concerts électrisants qui pulsent, à la mesure de mon pseudonyme.

En BREF

Manifestation en soutien des Kurdes de Syrie samedi

par Pierre France. 1 578 visites. 19 commentaires.

Exclue en 2018, l’association Alis-Unli remporte sa première victoire à une élection de représentants de locataires

par Jean-François Gérard. 1 570 visites. 2 commentaires.

Municipales : Mathieu Cahn chargé de conduire la liste socialiste à Strasbourg

par Rue89 Strasbourg. 1 647 visites. 3 commentaires.