Les « mobilités innovantes » en congrès à Strasbourg, du 19 au 22 juin
L'actu 

Les « mobilités innovantes » en congrès à Strasbourg, du 19 au 22 juin

Strasbourg, auto-qualifiée pour l’occasion de « capitale de la mobilité innovante », accueillera du 19 au 22 juin le 12ème congrès européen des Systèmes de Transports Intelligents. L’ambition ? Faire se rencontrer les nouveaux acteurs du marché mais aussi ouvrir ces questionnements autour de la mobilité au grand public.

Après Lyon et Bordeaux, Strasbourg est la troisième ville française à accueillir le congrès européen des Systèmes de transport intelligents (ITS, en anglais) au Wacken du 19 au 22 juin. ERTICO-ITS Europe, le consortium européen des acteurs des nouveaux mode de transport, a décidé de placer son édition 2017 sous le thème « les ITS au-delà des frontières ». Jean-Baptiste Gernet (PS), adjoint au maire en charge des mobilités alternatives, précise que ce congrès ne sera pas qu’un rendez-vous entre professionnels mais que des temps seront aussi ouverts au grand public.

Au programme

Pour cette douzième édition, ERTICO-ITS Europe, en partenariat avec l’Eurométropole, a vu les choses en grand. Au Palais de la musique et des congrès de Strasbourg, 2 000 visiteurs et 1 500 congressistes de 50 pays  sont attendus dans un espace qui accueillera 112 exposants, une centaine de tables rondes, de démonstrations et de visites techniques. Les thèmes du congrès, définis par le Comité du Programme Européen, sont les suivants :

  • Les services de Mobilité : Du transport à la mobilité
  • Nouvelle génération de mode de livraison de marchandises
  • Evolution des infrastructures de transport
  • Transports connectés et automatisés
  • technologies et services satellitaires appliqués aux ITS
  • ITS et Environnement

Une place d’importance sera faite aux Start-Up strasbourgeoises réunies dans le Boulevard des Start-Up (doc remis, 2014)

Un congrès pro ouvert aux citoyens

Cependant, Jean Baptiste Gernet espère que les Strasbourgeois vont en profiter pour se familiariser avec ces nouveaux modes de transport :

« Pour qu’un projet fonctionne il faut qu’il y ait une réelle démarche publique derrière, créer l’outil ne suffit pas, il faut aussi impliquer les gens. La richesse de ce congrès c’est que ce n’est pas qu’un congrès technique mais c’est aussi un moment d’échange ouvert avec une réelle implication locale et citoyenne. »

Pour le grand public l’accueil sera néanmoins limité à des plages horaires au milieu de la journée et de la semaine : le mercredi 21 de 14h à 18h et le jeudi 22 de 9h à 12h30. L’accès est gratuit mais il faut s’inscrire. Cet accès ne vaut que pour les expositions et les démonstrations et ne permet pas d’assister aux conférences (toutes en anglais), réservées aux professionnels.

Quelles répercussions sur la mobilité strasbourgeoise ?

Pour Benoit Augarde, directeur exposition et sponsoring de ERTICO, le choix de Strasbourg, fait il y a trois ans, reflète « le dynamisme de la ville » en ce qui concerne les nouveaux modes de transports. ERTICO-ITS Europe a notamment choisi la capitale du Grand Est parce qu’au delà de « sa permanence dans la volonté d’innover », elle permet d’imaginer comment les transports de demain pourront relier plusieurs pays. Un service transfontalier de voitures autonomes est déjà dans tous les esprits.

L’A35, le GCO, l’avenir de la CTS, les questionnements autour des nouveaux carburants, la mobilité transfrontalière ou la création de nouvelles voiries sont tout autant d’enjeux locaux qui, selon Robert Hermann, président de l’Eurométropole (PS), pourront être discutés lors de ce congrès :

« On profitera aussi du fait d’avoir tous ces acteurs des mobilités de demain pour faire un stop image sur tous les débats qui traversent l’Eurométropole et pouvoir tout mettre à plat en ce qui concerne les transports. Ce congrès n’est pas un one shot et il y aura un suivi sur tous ces dossiers selon les idées qui émergeront pendant ce temps de débat avec des professionnels du milieu. »

Aller plus loin

Sur le site du congrès: le programme complet

L'AUTEUR
Zerouali Khedidja
Zerouali Khedidja
Etudiante en journalisme

En BREF

Un séisme secoue Strasbourg, Fonroche dément en être à l’origine

par Pierre France. 9 358 visites. 32 commentaires.

Harcèlement : Le procès de l’ex-directeur de la Maison des associations reporté en mars

par Pierre France. 1 269 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Avec la Vélorution dimanche, le collectif compte peser sur les municipales

par Jean-François Gérard. 1 560 visites. 8 commentaires.