Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Conseil CUS vendredi, ZAC Deux-Rives, déchets, Port aux pétroles, etc.
L'actu 

Conseil CUS vendredi, ZAC Deux-Rives, déchets, Port aux pétroles, etc.

par Marie Marty.
Publié le 21 octobre 2013.
Imprimé le 01 décembre 2021 à 00:48
733 visites. 5 commentaires.
Dossiers CUS (Photo MM/Rue89 Strasbourg)

Dossiers CUS (Photo MM/Rue89 Strasbourg)

Comme au conseil municipal de ce lundi, la création d’une société publique locale (SPL) pour coordonner l’aménagement du futur quartier Deux-Rives sur les anciennes friches portuaires, fera sans doute l’objet d’une discussion en conseil de communauté urbaine de Strasbourg (CUS). Son capital d’un million d’euros sera abondé à hauteur de 800 000€ par la CUS et 200 000€ par la Ville de Strasbourg. Corolaire de ce dossier, celui du tram D vers Kehl, dont la déclaration d’utilité publique pourrait être retardée par une réserve émise par le commissaire enquêteur à l’issue de l’enquête publique.

Future « carte orange » alsacienne, un jour peut-être…

La création d’une future « carte orange » alsacienne sera également évoquée, projet qui, selon Jacques Bigot, président de la CUS, « avance très très lentement » du fait de la multiplicité des autorités organisatrices de transport dans la région, parmi lesquelles la CTS (Compagnie des transports strasbourgeois), les TER (Région Alsace et Sncf), les bus interurbains départementaux, les compagnies locales à Colmar, Haguenau, Sélestat, etc. Aujourd’hui, « l’élaboration d’une charte pour un référentiel commun » est à l’étude.

Point important, selon l’exécutif, un troisième avenant au contrat qui lie la CUS au délégataire en charge de l’usine d’incinération de Strasbourg située au Rohrschollen. La mise en œuvre d’une nouvelle réglementation sur les mâchefers (résidus de l’incinération des déchets, récupérés en sortie de fours de combustion, qui servent à faire du remblai routier par exemple) aurait occasionné un surcoût de 1,9M€ HT/an « non négligeable » pour l’opérateur, les déchets ultimes (non valorisables) passant de 2% à 20% en 6 mois. Suite à cela, la collectivité a demandé au délégataire de réfléchir à une modernisation de ses équipements « pour ramener la nature du mâchefer dans les normes du nouveaux décrets ». Mission en passe d’être accomplie selon Caroline Barrière, vice-présidente de la CUS en charge des déchets.

Autres dossiers qui pourraient occasionner des discussions : le schéma directeur de cohérence écologique (PDF explicatif, commun à la Région Alsace à la Dreal Alsace), les aménagements pour personnes handicapées, ou les aides aux particuliers pour mettre leur logement en conformité avec le plan de protection des risques technologiques (PPRT) à proximité du Port aux pétroles dans le quartier de la Robertsau.

L’ordre du jour du conseil de CUS du 25 octobre 2013

Article actualisé le 22/10/2013 à 11h17
L'AUTEUR
Marie Marty
Marie Marty
Journaliste indépendante, co-fondatrice de Rue89 Strasbourg. Membre de l'association des Journalistes - écrivains pour la nature et l'écologie.

En BREF

Un collectif de profs s’organise pour sortir leurs élèves et leurs familles de la rue

par Camille Balzinger. 3 137 visites. 12 commentaires.

À Reichshoffen, l’usine Alstom reprise par l’Espagnol CAF, préféré par les salariés

par Jean-François Gérard. 747 visites. 2 commentaires.

Jeudi, une marche contre les violences sexistes et sexuelles

par Maud de Carpentier. 1 060 visites. 2 commentaires.
×