Au conseil municipal de Strasbourg : tourisme et soutien aux compagnies de spectacles
Politique 

Au conseil municipal de Strasbourg : tourisme et soutien aux compagnies de spectacles

Flux vidéo fourni par la ville de Strasbourg

Le conseil municipal de Strasbourg du 23 janvier traitera des nouvelles règles de soutien aux compagnies de spectacle vivant, mais aussi de tourisme et de droit des femmes. À suivre en direct à partir de 15h.

Un ordre du jour assez léger attend le premier conseil municipal de Strasbourg de l’année, avec 25 points et 4 interpellations. Il sera notamment question de tourisme, avec le renouvellement de la subvention à l’Office du tourisme, qui reste stable (510 000 euros sur un budget total de 3,4 millions). Parmi les projets de cette année de l’institution, rénover son bureau d’accueil place de la Cathédrale et réfléchir à une stratégie numérique.

Airbnb, la taxe de séjour commence à rapporter

Depuis le 1 août 2016, le site de location d’appartements entre particuliers Airbnb est tenu de collecter la taxe de séjour et de la reverser à l’Eurométropole (55 centimes par nuit et par personne). Après un peu plus de 5 mois, les premiers retours indiquent que cette taxe pourrait rapporter environ 250 000 euros par an à la collectivité selon le premier adjoint au maire Alain Fontanel (PS). Une partie de ces fonds doit soutenir les opérations pour le tourisme. D’autres plateformes en ligne moins connues proposent aussi la location temporaire d’appartements, mais ne collectent pas.

Comme l’année dernière, la Ville est toujours en conflit avec le Département du Bas-Rhin qui perçoit une taxe additionnelle sur la taxe de séjour (10% de la taxe totale, soit 300 000 euros par an l’année dernière) sur le territoire de l’Eurométropole, alors qu’il a arrêté de subventionner l’Office du tourisme.

Nouvelles règles pour les compagnies de spectacles

Autre gros sujet, avec plus de changements, celle de la politique de soutien aux compagnies de spectacles vivants. De nouvelles règles vont être votées et concernent trois cas : la création artistique, la structuration des associations et les projets collectifs.

La salle des conseils du centre administratif, place de l’Étoile. (photo Pascal Bastien)

Ces mesures prévoient un plafonnement des aides pour la création (12 000€ par an et 15% du budget total, sans qu’il soit possible de les toucher deux années de suite), pour la structuration (15 000 euros par an, le plus souvent sur 3 ans), ainsi que pour des opérations qui mélangent plusieurs structures (projets fédérateurs, déplacement à Avignon, à l’étranger…).

Ces règles concernent une quarantaine de compagnies de taille intermédiaire sur les 215 soutenues. Elles doivent servir à éviter les soupçons « favoritisme » et de « culture officielle » selon le premier adjoint Alain Fontanel (PS).

Un peu de droit des femmes

Il sera aussi question du droit des femmes, une délégation occupée depuis septembre 2016 par l’adjointe Françoise Bey (PS) en remplacement de Mine Gunbay (non-encartée), démissionnaire en avril.

Présenter « un plan municipal d’action pour les droits des femmes et l’égalité de genre »est une obligation. Pour son deuxième plan (sur 2017-2020), la Ville s’inspire en grande partie de ce qui a été fait en 2012-2016, puisque les 35 actions engagées sont maintenues. Un rapport en annexe doit présenter l’état de la situation à Strasbourg et au sein de l’administration.

Le budget de la mission est de 113 000 euros annuels prévoit un soutien de 85 000 euros aux associations pour les droits des femmes. Les reste sert à structurer quelques événements, au-delà des travaux effectués par l’administration, dont le principal est un colloque annuel.

Des mesures contre les « porcs »

Parmi les interpellations finales de l’opposition, une concerne la propreté dans les rues. Le « buzz » d’une vidéo du réalisateur Guillaume Canet qui fustige des « porcs » strasbourgeois qui laissent leurs déchets d’une célèbre marque de hamburgers en pleine rue a poussé la municipalité à un peu bouger sur la question.

Un groupe de travail va être mis en place pour inciter les enseignes à « un protocole de ramassage volontaire » des enseignes de nourriture à emporter comme à Toulouse, installer des poubelles cendrier et instaurer des « brigades vertes ».

Les commentaires sur Twitter


Aller plus loin

Sur Strasbourg.eu : l’ordre du jour du conseil municipal du lundi 23 janvier (PDF)

L'AUTEUR
Jean-François Gérard
Jean-François Gérard
A rejoint la rédaction de Rue89 Strasbourg à l'été 2014. En charge notamment de la politique locale.

En BREF

Vendredi 26 avril, une marche contre les violences conjugales et les féminicides

par Cassandre Leray. Aucun commentaire pour l'instant.

[Annulé] – Invité de l’apéro : Musah Recepovic de la Scène de Strasbourg

par Rue89 Strasbourg. Aucun commentaire pour l'instant.

Le journaliste strasbourgeois Gaspard Glanz arrêté à Paris, en marge de la manifestation des Gilets jaunes

par Pierre France. 2 589 visites. 5 commentaires.