Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Vélo à Strasbourg : le contournement du centre-ville en débat, les conflits persistent
Environnement 

Vélo à Strasbourg : le contournement du centre-ville en débat, les conflits persistent

par Martin Lelievre.
Publié le 30 août 2021.
Imprimé le 26 septembre 2021 à 05:44
16 494 visites. 31 commentaires.

Pour diminuer les conflits entre cyclistes et piétons, la Ville de Strasbourg a débuté l’installation d’un contournement cyclable du centre-ville. Le projet n’est pas complètement arrêté mais il révèle les difficultés pour les cyclistes de traverser la Grande-Île, notamment lors des périodes de fortes affluences. Certains carrefours mal agencés restent dangereux ou manquent d’itinéraires alternatifs.

« Je ne suis pas certaine que ça change les habitudes… » À vélo, Anne Guillaume emprunte le quai Schoepflin plusieurs fois par jour pour aller à son travail. Sur le quai, la première piste cyclable d’un futur contournement du centre-ville prend forme. La ligne est tracée, mais le marquage n’est pas encore posé entre l’école et le palais de justice. La jeune cycliste affirme n’avoir « jamais eu de souci sur cette route, même par rapport aux bus, et pourtant je ne fais pas particulièrement attention. Le carrefour des Halles est bien plus dangereux ! »

Pierre Peloux, un schilikois membre du collectif Vélorution confirme le constat d’Anne :

« Quand on vient des Halles, c’est impossible de rejoindre la place de l’Homme-de-fer. Dès que l’on arrive au niveau du Primark, la piste cyclable s’arrête. On est coincé entre le trottoir, la rue et les rails du tram. En tant que que cycliste, on ne sait pas quoi faire. On est amené quelque part et après… suspense ! »

  • Velo_strasbourg_ring_cyclable_contournement_martin_lelievre_rue89_strasbourg
  • Velo_strasbourg_ring_cyclable_contournement_martin_lelievre_rue89_strasbourg
  • Velo_strasbourg_ring_cyclable_contournement_martin_lelievre_rue89_strasbourg

À cet endroit, les conflits d’usage entre cyclistes et piétons sont réguliers, d’autant que le trottoir de la rue du Noyer est très fréquenté. Pour réduire ces conflits dans la Grande-Île, la Ville de Strasbourg prévoit d’aménager un contournement de l’hypercentre.

Capture d'écran Ville Strasbourg plan vélo
Le plan vélo de la Ville de Strasbourg – En rouge, le contournement de l’hyper-centre (doc Remis)

Un premier tronçon du contournement quai Schoepflin

Des premiers travaux ont débuté le long du quai Schoepflin, avec une déviation de la ligne de bus L6 par la rue de la Nuée Bleue. Cette amorce de piste fait partie d’un « anneau cyclable », ou « ring », l’un des objectifs du plan vélo annoncé par la municipalité (voir plus bas). Mais la suite des travaux du contournement ne sont pas encore définis. Dans les Dernières nouvelles d’Alsace, Sophie Dupressoir, conseillère municipale déléguée à la ville cyclable et marchable, a tracé une esquisse de ce contournement du centre-ville, par les quais au nord de la Grande-Île, puis par la Krutenau au sud, en traversant l’hôpital civil.

  • Velo_strasbourg_ring_cyclable_contournement_martin_lelievre_rue89_strasbourg (13)
  • Velo_strasbourg_ring_cyclable_contournement_martin_lelievre_rue89_strasbourg (11)
  • Velo_strasbourg_ring_cyclable_contournement_martin_lelievre_rue89_strasbourg
  • Velo_strasbourg_ring_cyclable_contournement_martin_lelievre_rue89_strasbourg
  • Velo_strasbourg_ring_cyclable_contournement_martin_lelievre_rue89_strasbourg
  • Velo_strasbourg_ring_cyclable_contournement_martin_lelievre_rue89_strasbourg

Pour Pierre Peloux de Vélorution, ce premier tronçon du contournement « n’est pas une zone qui méritait d’être sécurisée en priorité », contrairement aux grands boulevards type boulevard de Lyon, du Président Wilson, ou encore avenue des Vosges selon lui.

Un contournement « pas complètement acté »

Pour autant, Pierre Peloux de Vélorution se réjouit du projet :

"On a hâte que ça soit réalisé. Ce sera un gros avantage pour les travailleurs à vélo ou les familles qui veulent échapper aux piétons du centre, même si ce contournement représente un détour de 5-10 minutes."

"On était très enthousiasmé par le budget de 20 millions d'euros par an proposé par l’Eurométropole pour développer le vélo", continue-t-il :

"La collectivité veut rattraper le retard du mandat précédent où l’on s’est un peu endormi sur nos lauriers de capitale du vélo face à des villes comme Paris ou Grenoble, qui ont progressé. Mais il est un peu frustrant de ne pas avoir d’éléments plus précis sur la planification de ce contournement. Ce “ring” n’est pas encore continu, ni même clarifié en tant qu'infrastructure."

Futures interdictions Grand'rue et rue des Grandes Arcades ?

En plus du contournement cyclable, une interdiction aux vélos dans deux axes majeurs du centre-ville (rue des Grandes Arcades et Grand'rue) a également été évoquée dans les DNA. "Cette situation n’avait pas été prévue dans les réunions", s'étonne Pierre Peloux. Et de fait, Sophie Dupressoir a dû préciser en commentaire sur Facebook qu'il ne s'agissait que d'une possibilité épisodique, qui n'arriverait qu'après la réalisation du contournement.

screen sophie dupressoir capture écran faceboo
Sophie Dupressoir donne des détails sur l'interdiction du vélo dans la Grand Rue ou la rue des Grandes Arcades. (Photo : Capture d'écran Facebook)

"On ne peut pas pousser les murs de la Grande-Île"

Également surpris par l’annonce d’interdiction, Fabien Masson, directeur de l’association CADR67, réagit de la même manière que le collectif Vélorution :

"Je ne suis pas persuadé qu'une interdiction soit une bonne chose, ni que ça soit compris par les gens. Il faut des alternatives d’itinéraires avant d’interdire. Et surtout rappeler que le Code de la route existe et s’applique, quitte à mettre des contrôles et des amendes minorées. Il y a de plus en plus de piétons et de vélos à Strasbourg. Le problème, c’est qu’on ne peut pas pousser les murs de la Grande-Île. Plus il y a de monde au même endroit, plus il y a de risques de conflits. Ce “ring” est une bonne chose et il va forcément dévier des flux qui ne passeront plus par l’hypercentre."

La problématique de la circulation Grand'rue et rue des Grandes Arcades semble déjà intégrée chez les usagers strasbourgeois. Monique, enseignante de soixante ans "ne veut pas déranger les piétons" et laisse son vélo hors du centre-ville. "On va tout aussi vite," estime-t-elle. De son côté, Chloé trouve que traverser le centre-ville est "compliqué" à vélo, surtout rue des Grandes Arcades, place de l'Homme-de-Fer et place Kléber. Quand elle veut aller vite, cette cycliste prend la rue du 22-Novembre, plutôt que Grand'rue qu’elle préfère emprunter "pour flâner". Prête à laisser le centre-ville aux piétons, la quarantenaire trouve qu'une interdiction serait "un peu extrême" et "compliquée à respecter".

Velo_strasbourg_ring_cyclable_contournement_martin_lelievre_rue89_strasbourg
La Grand'rue fait partie des axes dont l’interdiction aux cyclistes est à l’étude. Les piétons et cyclistes cohabitent non sans mal, d’autant plus avec l’extension des terrasses. (Photo : ML / Rue89 Strasbourg / cc)

Alix, étudiante de 24 ans, trouve aussi que la circulation Grand'rue est compliquée parce qu'il "faut slalomer entre les gens" et réfléchit régulièrement à la contourner pour faciliter ses trajets. Cécile, diplômée de sociologie de 32 ans, verrait bien une piste cyclable marquée au sol. Lors de ses allers-retours domicile-travail, elle choisissait une plage horaire souvent tôt le matin : "Il faut trouver le créneau entre les livraisons et l’afflux de touristes." Pour cette strasbourgeoise, le gros point noir du centre-ville est le carrefour des Halles, "impossible à traverser à vélo".

Lisa, 30 ans, fait du démarchage de rue pour l'association Action Contre la Faim dans la rue des Grandes Arcades. Pour elle, les cyclistes strasbourgeois sont dangereux dans cette zone : "Je suis présente depuis deux jours à Strasbourg et j’ai déjà failli me prendre plusieurs vélos…" Son inquiétude se concrétise lorsque l'une de ses collègues esquive un cycliste de justesse avant d’aller à la rencontre d’un couple de passants.

Velo_strasbourg_ring_cyclable_contournement_martin_lelievre_rue89_strasbourg
La rue des Grandes Arcades est très fréquentées lors des heures de pointe. Les vélos cohabitent difficilement avec les piétons, sans marquage au sol. (Photo ML / Rue89 Strasbourg / cc)

L’association CADR67 rencontre tous les deux mois les services de la Ville pour échanger sur les aménagements cyclistes, à partir des informations remontées par les usagers sur leur site web. Son directeur Fabien Masson souligne l’importance des axes de traverse nord-sud dans la Grande-Île :

"On a réfléchi à deux itinéraires pour traverser le centre. L'axe rue de la Première-Armée pourrait se prolonger rue Sainte-Hélène et rue du 22-Novembre. On pourrait encore aller Grand Rue, mais la rue du 22-Novembre serait un des itinéraires déviés pour le déplacement cycliste. Le deuxième itinéraire passerait rue de la Fonderie, place Broglie et rue des Sœurs."

Le retour des "fils d'Ariane"

Lors d'une précédente édition du Marché de Noël, un trait vert au sol guidait les cyclistes à certains endroits de l'hypercentre. Ces "fils d’Ariane" comme option de traverse du centre-ville est toujours retenue par la Ville comme pour les associations de cyclistes. Ils pourraient s'appliquer à ces itinéraires nord-sud alternatifs à la Grand'rue et à la rue des Grandes Arcades.

Un des autres problèmes soulevés est celui de la signalisation des pistes cyclables. Les chevrons des vélos-rues ne sont pas suffisamment clairs et certaines peintures sont glissantes et dégradables. L'option des enrobés de couleurs différentes est à l'étude, mais ils sont très coûteux et moins facilement aménageables. La question ne se pose pas qu'en centre-ville, puisque la collectivité ambitionne de réaliser 120 km de pistes cyclables sur le territoire de l'Eurométropole au terme des cinq années de mandature, avec l'espoir de faire passer la part des trajets cyclistes de 11% (2019) à 20% en 2030.

Aller plus loin

Article actualisé le 30/08/2021 à 10h28
L'AUTEUR
Martin Lelievre
Journaliste bientôt diplômé du MJMN (Master Journalisme et Médias Numériques) de l'Université de Lorraine (Metz), photographie et multimédia

En BREF

Faible opposition contre MackNext à Plobsheim, commune rurale rattrapée par l’urbanisation

par Martin Lelievre. 1 467 visites. 17 commentaires.

Visites de quartier, ateliers et spectacles : Hautepierre fête ses 50 ans

par Martin Lelievre. 646 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Après l’évacuation du camp de la Montagne Verte, des personnes logées et des tentes subtilisées aux associations

par Thibaut Vetter. 4 360 visites. 8 commentaires.
×