Contre les rats « répondons de manière urgente à la détresse de nombreux Strasbourgeois »
Tribune 

Contre les rats « répondons de manière urgente à la détresse de nombreux Strasbourgeois »

Suite à la création d’une mission d’information sur les rats en ville par la municipalité, Yazid Knibiehly, habitant du Neuhof, plaide pour des éradications d’urgence, avant les plans de long terme.

Lors du conseil municipal du 21 septembre, il a été annoncé la création d’une mission d’information sur « la gestion du rat en ville et des animaux liminaires dans l’habitat ». 

Plus que de s’interroger sur cette situation, dénonçons-là fortement ! Pour régler un problème, il faut savoir le nommer. Alors, appelons un chat un chat, une souris une souris et un rat… un nuisible.

La majorité municipale souhaite que cette mission d’information puisse travailler à trouver des solutions pour « cohabiter » sereinement avec les nuisibles et, plus particulièrement, les rats. Oui, le terme de cohabitation a bien été utilisé par une élue de la majorité au cours des débats. Terme mal à propos quand on a connaissance de la situation de certains de nos concitoyens.

Transmetteurs de maladie

Quand la santé publique est en jeu, prenons des mesures à la hauteur de la réalité et pas d’une idéologie antispéciste ou autre. En effet, je doute très sincèrement que pour les habitants de nos quartiers, envahis par les nuisibles, et qui doivent parfois se séparer de leurs biens dégradés, le terme de cohabitation soit acceptable.

Habitant un de ces quartiers, je n’accepte pas cette cohabitation. Je doute, que Madame la Maire ait pris la mesure de la crise sanitaire et environnementale que nous vivons quant à l’insalubrité de certains lieux de notre ville.

N’oublions pas que ces animaux nuisibles sont vecteurs et transmetteurs de maladies et infections comme la salmonellose, la leptospirose, la fièvre d’Haverhill ou encore la teigne. Alors quelles réponses, quelles mesures concrètes pouvons-nous espérer ? Aucune, si l’on s’en réfère au conseil municipal de lundi soir.

Un plan de propreté et hygiène

Pourtant des réponses, il en existe. Elles sont parfois simples. Il serait plus que souhaitable, qu’en parallèle de la mission d’information qu’imagine madame la Maire, nous mettions en place, le déploiement d’un plan « Action propreté et hygiène » pour répondre de manière urgente à la détresse de nombreux Strasbourgeois.

Par exemple, il est temps de mettre en place des locaux poubelles adaptés pour lutter contre la prolifération des rats dans la ville. Adaptés veut dire suffisamment grands et fermés pour contenir tous les déchets déposés entre chaque ramassage, s’assurer de leur propreté et entretien. Un lien permanent serait aussi possible entre les concierges des offices HLM et les services de la Ville pour qu’en cas de débordement des poubelles, des ramassages plus fréquents, voire immédiats, soient organisés. On remarquera alors qu’un rat qui n’est pas nourri n’a plus de raisons de cohabiter avec la population.

En complément, des campagnes d’éradication des nuisibles doivent aussi être mises en place partout où cela est nécessaire. Si l’éradication choque les écologistes, je leur suggère que nous organisions à la place des campagnes de capture et qu’ils adoptent chacun les rats ainsi sauvés de l’éradication ! Nous verrons bien s’ils sont heureux  (ou pas) de leurs nouveaux colocataires.

Au niveau légal, lors de la signature de contrats d’entretien des HLM par des entreprises privées, pourquoi ne pas exiger des clauses d’interventions d’urgence ? Nous éviterions ainsi que les locataires ne se retrouvent trop longtemps envahis par les rats, les punaises de lits ou autres nuisibles que nous ne pouvons bien évidemment pas considérer comme des animaux de compagnie.

Objectif sous 2 ans

Pour que ce plan d’urgence puisse fonctionner, il devrait être ambitieux et se dérouler sur 2 ans, en plusieurs phases, quartier par quartier. Car en agissant uniquement au cas par cas, sans une organisation globale, il sera impossible d’éradiquer totalement et efficacement les nuisibles.

Cette « Action propreté et hygiène » devrait être la tâche de la mission d’information proposée par Jeanne Barseghian. J’espère, comme beaucoup de Strasbourgeois, que ce véritable danger sanitaire soit pris au sérieux par l’exécutif de la ville et que les écologistes arrêtent de nous proposer une colocation malsaine pour seule réponse !

Des solutions existent, appliquons-les. Simplement et sans propos liminaires, c’est comme ça que l’on doit traiter les animaux nuisibles. Si la mission d’information se contente de leur demander leur avis, il est certain que les rats constitueront une nuisance durable.

Yazid Knibiehly, habitant du Neuhof
Ancien colistier de Jean-Philippe Vetter (LR) aux élections municipales

L'AUTEUR
Yazid Knibiehly
Yazid Knibiehly est habitant du Neuhof, engagé dans diverses associations de jeunesse et en politique. Il figurait sur la liste de Jean-Philippe Vetter (LR) aux élections municipales

En BREF

L’évacuation du squat Bugatti a débuté

par Pierre France. 2 881 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Régionales : Les écologistes trouvent leur tête de liste, Éliane Romani

par Jean-François Gérard. 1 332 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Géopolitique du PQ

par piet. 1 397 visites. Aucun commentaire pour l'instant.