Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Contre un transfert de moyens, grève illimité à l’informatique de l’académie de Strasbourg
L'actu 

Contre un transfert de moyens, grève illimité à l’informatique de l’académie de Strasbourg

par Pierre France.
Publié le 31 août 2022.
Imprimé le 29 novembre 2022 à 15:15
3 793 visites. 6 commentaires.

Une partie des agents chargés de l’informatique du rectorat de l’académie de Strasbourg se sont mis en grève lundi, afin de protester contre un regroupement technique au sein du ministère de l’Éducation nationale. Ils craignent une privatisation.

Une dizaine d’agents de la direction des systèmes d’information (DSI) du rectorat de l’académie de Strasbourg se sont mis en grève illimitée lundi, à l’appel de leur section locale CGT-Éduc. À quelques jours de la rentrée, ces agents entendent protester contre le transfert de leurs serveurs, actuellement installés à Strasbourg, au sein d’un centre de données unique géré par le ministère de l’Éducation nationale. Selon un comptage du rectorat, communiqué mercredi, huit agents étaient en grève mardi sur les 33 que compte le service.

Pour la rentrée, il vaut mieux que tout fonctionne bien sur les ordinateurs des agents du rectorat… (Photo Rue89 Strasbourg / cc)

Ce regroupement des moyens informatiques a été proposé par le ministère et l’académie de Nancy, tutelle de celle de Strasbourg, s’est portée volontaire selon Robert Maire, syndicaliste CGT et représentant des personnels élus au comité technique académique :

« À Strasbourg, on n’a rien demandé d’autant qu’on a récemment réalisé d’importants investissements dans notre salle machines et qu’on n’a aucune garantie sur la sécurité et la sauvegarde des données qui seraient transférées. »

Selon Robert Maire, le système d’archivage des fichiers proposés aux agents et enseignants de l’Éducation nationale en Alsace est plus performant et plus sûr que le service proposé par le ministère. « Si un fichier est supprimé par mégarde, nous disposons de deux sauvegardes quotidiennes qui permettent de le récupérer », précise Robert Maire « alors que l’hébergement du ministère ne permet pas de récupérer un fichier supprimé. »

Un regroupement mal justifié

En outre, indique Robert Maire, « il n’est pas très opportun de mettre toutes les données de toute l’Éducation nationale en France dans un même serveur. Que se passe-t-il si un hackeur parvient à briser les protections de ce serveur unique ? » Au-delà, le syndicaliste craint que ce regroupement est un prélude à une sous-traitance de cet hébergement informatique par un prestataire privé, ce qui aurait pour effet de supprimer plusieurs postes de fonctionnaires au sein de la DSI.

Les agents attendent désormais que le recteur de l’académie de Strasbourg, Olivier Faron, mette fin à ce projet de regroupement des serveurs. Robert Maire indique que la durée de la grève est illimitée et qu’elle durera tant que des assurances n’auront pas été formulées par le recteur. Parmi les agents grévistes, il y a tous ceux qui sont attachés au support informatique des agents, selon le syndicaliste. Une réunion est programmée le 8 septembre avec le directeur des services informatiques du Grand Est.

Article actualisé le 31/08/2022 à 22h04
L'AUTEUR
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.

En BREF

Lancement d’une association pour l’égalité de genre dans la culture samedi

par Pierre France. 497 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Une marche contre les violences sexistes et sexuelles samedi

par Maud de Carpentier. 319 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Manifestation spontanée mercredi contre une conférence anti-avortement au Parlement européen

par Maud de Carpentier. 1 080 visites. 1 commentaire.
×