Cordes latinos et chants français signés Karpatt à l’Illiade
Culture 

Cordes latinos et chants français signés Karpatt à l’Illiade

En vingt ans de carrière, Karpatt a parcouru le monde pour faire connaître sa musique. Le dernier album du trio de chanson française est un hommage au Chili, à découvrir vendredi 24 janvier sur la scène de l’Illiade à Illkirch-Graffenstaden.

Avec ses ruelles et ses jolies maisons colorées, Valparaiso est réputée pour sa douceur de vivre et son ambiance bohème. Ouverte sur l’océan Pacifique, la deuxième ville du Chili est depuis toujours un port commerçant, où se côtoient marins, musiciens baroudeurs et artistes de tout poil.

Valparaiso, c’est aussi le nom choisi par le trio de chanson française Karpatt pour son septième album studio, sorti le 29 mars 2019. Un clin d’œil au « pays du froid et des poètes », parsemé de sonorités latines et nourri de rencontres et de témoignages, récoltés sur place, lors de la tournée chilienne du groupe un an plus tôt.

Karpatt – Medley final lors d’un concert au Cabaret Sauvage (vidéo Youtube)

De nouvelles inspirations musicales et textuelles

Depuis maintenant plus de deux décennies, les Karpatt traînent leurs instruments aux quatre coins du globe : de la Suisse au Kazakhstan, de la Lituanie à l’Espagne en passant par le Québec, l’Indonésie, la Tunisie et désormais le Chili. « J’aime dire que nous faisons de la chanson française inspirée de tous les autres pays », assure Fred Rollat, chanteur et compositeur du groupe.

Ressortent de ces voyages de nouvelles inspirations musicales et textuelles. Notamment l’apparition de l’accordéon, qui a incité Elodie Morlaes à faire venir le groupe à l’Illiade, dans le cadre de la soirée de lancement du prochain Printemps des Bretelles :

« Je suis les Karpatt depuis longtemps et on peut dire qu’ils savent se renouveler. Avec Valparaiso, ils ont réussi à construire un album de chanson française, mais à l’identité latine très prononcée. C’est un groupe qui en live arrive à apporter une autre densité à sa musique. »

Elodie Morlaes, programmatrice à l’Illiade d’Illkirch-Graffenstaden

« Une vraie claque émotionnelle »

Dans la lignée de leur précédent disque, Angora (2016), et de leur chanson « Salvador », Fred Rollat (guitare et chant), Hervé Jégousso (contrebasse) et Gaétan Lerat (guitare) ont à nouveau emprunté la « Panaméricaine » pour explorer cette fois cette étroite lande de terre montagneuse qu’est le Chili. « On a été extrêmement touchés quand on a découvert ce pays et ces gens, se souvient Fred Rollat. Et la claque émotionnelle que nous avons reçue s’est transformée petit à petit en textes, puis en chansons, puis en album. »

Un guide de voyage composé de 18 chansons aux doux accents cuivrés et ensoleillés d’Amérique latine, comme avec le titre « Mela Cumbia », interprété en featuring avec la lionne brésilienne Flavia Coelho. Valparaiso est donc un album festif, mais pas seulement. Et le chanteur du groupe tient à le rappeler :

« Avec Karpatt, on ne s’est jamais interdit quoi que ce soit. Dès le départ, nous avons écrit des chansons sociales pour dénoncer et d’autres plus légères, pour s’amuser. En écoutant des témoignages sur la dictature de Pinochet, j’ai pu écrire Canto Libre… J’y ai trouvé un parallèle entre la résistance chilienne et les attentats de Paris que nous avons reçu de plein fouet. »

Fred Rollat, chanteur et compositeur de Karpatt

L’embarquement pour le Chili est prévu vendredi 24 janvier à Illkirch-Graffenstaden. Avant et après le concert, les huit musiciens de la fanfare Omega animeront le bar de l’Illiade avec leur « jazz klezmer, super décalé ».

Y aller

Karpatt
Lieu : L'Illiade
Date(s) : Ve.24 à 20h30
Voir l'événement sur jds.fr

L'AUTEUR
Robin Dussenne
Normand exilé en Alsace, j'aime écrire sur les migrants, les religions, les minorités et les musiques métissées.

En BREF

À Niederhausbergen, Jean-Luc Herzog porte les élections jusqu’au Conseil d’État

par Pierre France. 1 267 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Des peines de prison confirmées en appel pour des militants anti-GCO

par Félix Paulet. 1 625 visites. 1 commentaire.

Harcèlement de rue : une marche « Ensemble en jupe » samedi 24 octobre

par Félix Paulet. 1 955 visites. 2 commentaires.