Vous avez les crayons, apprenez leur à s’en servir maintenant
Papier, crayon, ciseaux
À l'école, on gagne un coup sur trois, on apprend le reste du temps.
blogs  Papier, crayon, ciseaux 

Vous avez les crayons, apprenez leur à s’en servir maintenant

actualisé le 03/09/2016 à 22h14

Ça y est, c’est fait ! Vous avez survécu aux rayons de rentrée, le matériel scolaire de vos enfants est acheté ! Vous pensiez votre tâche de parent consciencieux et bienveillant terminée. Fol que vous êtes, c’est maintenant que commence la tâche parentale la plus importante.

Bienvenue à Maîtresse Charlotte

Nouveau blog pour la rentrée, Papier, Crayon Ciseaux, est tenu par une professeure des écoles strasbourgeoise. Bienvenue à cette nouvelle plume de Rue89 Strasbourg, qu’on appellera Maîtresse Charlotte. Pas toujours simple de s’adresser directement aux parents à l’école, de leur raconter l’envers du décors, les coulisses. Alors elle le fera ici.

PF

Comment aider votre enfant à reconnaître ses affaires, à les distinguer de celles de son voisin ? Cela peut paraître évident, mais j’en ai croisé des mamans affolées dès les lendemains de rentrée au CP, qui m’ont raconté que la trousse de leur enfant était vide le premier soir ! Au cours de la journée, il avait donné, partagé, distribué autour de lui… Car il était habitué au matériel collectif de la classe de maternelle, géré par la maîtresse. Devenir propriétaire de son matériel et en prendre soin est un vrai travail pour les enfants, et donc pour vous.

C’est à qui ? Rien ne ressemble plus à une règle d’écolier qu’une autre règle d’écolier. Aider votre jeune enfant en trouvant un moyen de rendre reconnaissable tout ce qui lui appartient est une bonnée idée. Quelques instants passés à coller une petite gommette rouge sur chaque objet, une étoile dorée ou une mini-gommette sur laquelle figurent les trois premières lettres de son prénom suffiront. VAL pour Valérie permettra à votre petite d’être sûre d’elle et d’aborder les premières tâches scolaires en étant rassurée.

Chez les tous petits, l'achat des fournitures scolaires n'est pas le plus difficile (Photo Maîtresse Charlotte / Rue89 Strasbourg / cc)

Chez les tout petits, l’achat des fournitures scolaires n’est pas le plus difficile (Photo Maîtresse Charlotte / Rue89 Strasbourg / cc)

Pas si évident d’ouvrir un cartable

Au fait, comment ça se manipule un cartable ? Lors de ma première rentrée au CP, j’ai vu pleurer un petit bonhomme nommé Julien parce qu’il ne parvenait pas à… ouvrir son beau cartable tout neuf. Que cela se déclipse ou que cela se « dézipe », c’est bien pour les petites mains à condition de l’avoir d’abord essayé tranquillement chez soi.

À quoi ça sert ? Comment ça fonctionne ? Prenez le temps de montrer le fonctionnement d’un taille-crayon à votre fils, ce sera pour lui un moyen de passer pour un expert aux yeux de ses nouveaux camarades. Bien des amitiés d’écoliers ont débuté par un coup de main. Lui permettre d’essayer sa nouvelle paire de ciseaux sur quelque vieille page de magazine permet de réactualiser les gestes appris à l’école maternelle. L’erreur la plus fréquente consiste à tourner les ciseaux au lieu de la feuille ce qui amène à déchiqueter le papier. Les maîtresses de cours préparatoire évoquent fréquemment en réunion les difficultés croissantes des enfants à manier les ciseaux.

Le bâton de colle, c’est très amusant, se visse et se dévisse. Prudence ! Bien des écoliers curieux ont été surpris de constater que entièrement sorti, les problèmes commencent… et en plus on en a plein les mains !

Soyez prêt à abandonner le matériel

Dans ma classe de CM1, il y eu Julie qui était bien ennuyée le premier matin d’avoir la majorité de son matériel, du paquet d’intercalaires au stylo à encre, encore sous blister « parce que c’est neuf. »

Un stylo à encre, cela s’essaie, pour ne pas dire cela s’apprivoise. De petits grattages en grandes arabesques, qui mèneront à l’écriture des majuscules, l’enfant en teste la résistance. Ce sont quelques instants qui se révéleront bien profitables par la suite. Quant aux premiers changements de cartouche, ils génèrent souvent un appel à l’aide…

Au gymnase, les classes se succèdent, le temps des vestiaires est court et les enfants ont souvent à âge égal, la même pointure. Pensez à inscrire au stylo à bille le prénom de votre enfant dans ses chaussures. Toutes ces petites choses contribueront à rassurer votre jeune écolier.

Un moment de complicité et d’accompagnement

Un dernier conseil pour finir. Expliquez à votre jeune apprenant qu’il est bon de fermer sa trousse, à chaque fois que l’on est amené à quitter sa classe : avant la récréation, avant la séance de sport, avant la pause méridienne… C’est une bonne habitude pour les années à venir. Certains enfants ne perdent jamais rien… ou presque.

Profitez de ces moments partagés pour lui montrer que vous avez confiance dans ses capacités à apprendre, à progresser, rappelez lui ses victoires passées. L’école n’est pas un lieu comme les autres, il est nécessaire de l’aborder avec un « projet d’apprendre », une forme de curiosité, c’est ce que les spécialistes constatent en observant les enfants dès l’école maternelle.

À l’école, les parents demandent souvent où se trouve « la caisse des objets perdus ». Les enfants, eux, préfèrent nettement ce qu’ils appellent la caisse des « objets retrouvés. »

Voir tous les articles de ce blog
L'AUTEUR
Maîtresse Charlotte
Maîtresse Charlotte
Professeur des écoles, j'adore les enfants en fait. Mais si, vraiment.

En BREF

Chutes à République !

par piet. 3 966 visites. 3 commentaires.

Lahti supplante Strasbourg pour la « capitale verte européenne 2021 »

par Rue89 Strasbourg. 1 201 visites. 11 commentaires.

Ce week-end, la rue du Jeu-des-Enfants devient la rue Alain Bashung

par Hélène Janovec. 1 744 visites. 4 commentaires.