Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Des places à prendre dans le Kaléidoscoop, futur espace pour « travailler et consommer autrement »
L'actu 

Des places à prendre dans le Kaléidoscoop, futur espace pour « travailler et consommer autrement »

par Maël Baudé.
Publié le 28 octobre 2021.
Imprimé le 01 octobre 2022 à 01:25
1 597 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Le projet Kaléidoscoop doit s’installer en septembre 2022. Cet espace dans le quartier COOP sera dédié aux initiatives permettant de « travailler et consommer autrement ». La Ville de Strasbourg a organisé une visite du bâtiment, encore en travaux, ce mercredi 27 octobre.

Le Kaléidoscoop doit ouvrir ses portes en septembre 2022. Un tiers-lieu sera ainsi installé dans un quartier COOP qui continue de se transformer. A quelques pas, plusieurs ateliers d’artistes et des espaces d’exposition (Garage Coop, Le Cric, Les Ateliers éclairés…) sont déjà actifs depuis plus d’un an. Au 3 rue de la coopérative, ce mercredi 27 octobre, les travaux de gros œuvre du bâtiment se terminent. L’occasion pour les acteurs à l’initiative de ce projet d’en faire la visite. La découverte débute au pied d’une grande cheminée. Manon Marquis, coordinatrice du projet, est revenue sur les principaux objectifs de ce futur espace :

« Kaléidoscoop doit accompagner les créateurs d’entreprise et les porteurs de projets à impact, il doit aussi développer l’emploi et l’entreprenariat à l’échelle transfrontalière et enfin promouvoir l’économie sociale et solidaire ainsi que l’innovation sociale. C’est un lieu de participation citoyenne écoresponsable ouvert sur la ville. »

Situé quartier du Port du Rhin, au 3 rue de la coopérative, le chantier du Kaléidoscoop se termine. (Photo MB / Rue89 Strasbourg / cc)

Bureaux partagés, boutique et ateliers

La Société coopérative d’intérêt collectif (Scic) Kaléidoscoop est pensée en « tiers-lieu ». Dans ce type de structure, l’organisation de l’espace et la présence de différentes structures et professions doit permettre d’aboutir à des projets innovants. Manon Marquis parle aussi d’un espace « où l’on travaille comme au bureau mais où l’on se sent bien comme à la maison ».

À l’étage, l’espace sera consacré aux professionnels avec des bureaux partagés (130 places de travail) et des parties communes. La Chambre Régionale de l’Economie Sociale et Solidaire (CRESS), la Maison de l’emploi de Strasbourg et la SCIC Cooproduction s’y établiront.

Le rez-de-chaussée sera ouvert à tous. Une boutique de l’économie sociale et solidaire (ESS) proposera les produits issus de filières responsables de 11 partenaires. Des ateliers de sensibilisation sur l’écoresponsabilité, l’écologie, les économies alternatives seront organisés chaque semaine. Un café d’une centaine de places doit aussi ouvrir ainsi qu’une salle évènementielle d’une capacité de 323 places. L’espace modulable est pensé pour accueillir des évènements comme des concerts, des formations ou des assemblées générales.

30% des espaces de travail sont à louer

Les copilotes de Kaléidoscoop lancent un appel à « kolocataires » puisqu’il reste plus de trente espaces de travail à louer. Les personnes intéressées par un bureau à 250 euros par mois ou un espace de coworking à 180 euros par mois (voir tarifs ci-dessous)peuvent directement les contacter pour en savoir plus.

Chiffres clés :

  • 3 000 m2 : La surface du projet, sur deux étages.
  • 350 m2 : La taille de la salle évènementielle.
  • 100 : Le nombre de places dans le « Kafé ».
  • 84 : Le nombre de bureaux dans l’espace de travail partagé.
  • 40 : Le nombre de places de coworking.
  • 250€/mois : Le tarif de location d’un bureau à Kaléidoscoop (inclus internet, reprographie, casier, accès aux salles de réunion et toutes charges locatives).
  • 180€/mois : Le tarif du coworking tout inclus.
  • 120 : Le nombre de vitres qui composent la grande verrière centrale.
L'AUTEUR
Maël Baudé
Maël Baudé
Journaliste en formation à l'IUT de Lannion. Stagiaire à Rue89 Strasbourg.

En BREF

Mobilisation et manifestation intersyndicale jeudi 29 septembre pour « l’urgence sociale et écologique »

par Maud de Carpentier. 3 133 visites. 5 commentaires.

Les cars du Kochersberg plus rapides grâce à une voie dédiée presque jusqu’à Strasbourg

par Rue89 Strasbourg. 2 006 visites. 3 commentaires.

Oui, l’État a l’obligation légale de proposer aux étrangers un hébergement d’urgence, même sans titre de séjour

par Camille Balzinger. 34 326 visites. 3 commentaires.
×