Un deuxième sondage confirme l’avance de Roland Ries
L'actu 

Un deuxième sondage confirme l’avance de Roland Ries

Pour Roland Ries, "une primaire entre le maire sortant et son premier adjoint serait catastrophique". Autour de lui, Syamak Agha Babaei, Mathieu Cahn et Philippe Bies (Photo MM / Rue89 Strasbourg)

Roland Ries en juin 2013 alors qu’il lançait la campagne pour sa désignation comme tête de liste socialiste. (Photo MM / Rue89 Strasbourg)

Dans un nouveau sondage, le maire (PS) de Strasbourg Roland Ries serait réélu avec 52% des voix au second tour. Au premier tour, l’écart se creuse entre Roland Ries, 32%, et Fabienne Keller (UMP), 30% d’intentions de vote. Les écologistes resteraient à 10% tandis que François Loos (UDI) progresse légèrement et serait à 9%.

Un nouveau sondage vient d’être publié sur les élections municipales à Strasbourg, cette fois par l’Ifop pour le compte de l’hebdomadaire Paris-Match. Preuve que la capitale alsacienne est sous l’oeil des médias parisiens…

L’Ifop crédite Roland Ries (PS) au premier tour de 32% des intentions de vote, deux points de moins que celui prédit par TNS-Sofres il y a trois semaines. En deuxième position, Fabienne Keller (UMP) obtiendrait 30% des voix, soit un recul de trois points par rapport au sondage précédent. Suivraient selon l’Ifop Alain Jund (EELV), stable à 10%, et François Loos (UDI), qui gagnerait un point avec 9% des voix.

Le Rassemblement Bleu Marine, liste soutenue par le Front Nationale et menée par Jean-Luc Schaffhaeuser, obtiendrait 8,5 % des voix. Jean-Claude Val (Parti de gauche) est crédité de 5% tandis que Élisabeth del Grande (parti ouvrier indépendant) et une éventuelle liste Lutte Ouvrière obtiendraient 1% des voix. Tuncer Saglamer est aussi crédité de 1% des voix et André Kornmann (ex-FN) de 1,5%. Dominique Bézu (ex-Modem) n’est pas cité.

(Doc Paris Match / Public Sénat / Ifop)

(Doc Paris Match / Public Sénat / Ifop)

Second tour, 52% pour Roland Ries

Au second tour, l’Ifop parie sur un bon report des voix à gauche et crédite le maire sortant Roland Ries de 52% des voix, contre 48% pour Fabienne Keller. Le sondage de TNS-Sofres donnait un écart plus confortable pour Roland Ries, avec 54% des voix contre 46% pour Fabienne Keller.

Au final, ce sondage ne modifie pas les forces en présence et semble même figer les positions. Selon Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l’Ifop, Strasbourg est à rebours du contexte politique national, qui sera rude pour la gauche :

« La situation politique à Strasbourg relève un avantage en faveur de la gauche et du maire sortant. Cet avantage se confirmerait au second tour. Pour autant, à moins de deux mois du scrutin, se font jour de nombreuses incertitudes constituant autant de signes préoccupants pour l’équipe municipale sortante. D’abord, l’avance dont bénéficie Roland Ries au premier tour s’avère faible et située dans la marge d’erreur. D’autre part, le total des voix de gauche au premier tour est en recul par rapport au dernier scrutin municipal de 2008 (près de 4 points). »

L'AUTEUR
Pierre France
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.

En BREF

La loi sur l’Alsace devant l’Assemblée nationale fin juin

par Cassandre Leray. 623 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Strasbourg se mobilise pour Notre-Dame de Paris

par Rue89 Strasbourg. 1 452 visites. 3 commentaires.

La cathédrale Notre-Dame de Paris en partie détruite par un incendie

par Rue89 Strasbourg. Aucun commentaire pour l'instant.