Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Le tram et les finances de la CUS ont dominé le conseil
Politique 

Le tram et les finances de la CUS ont dominé le conseil

par Marie Marty.
Publié le 24 février 2012.
Imprimé le 18 septembre 2021 à 01:08
1 122 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Vous avez pu suivre en direct sur Rue89 Strasbourg le conseil de la communauté urbaine. Le tram vers Kehl et son viaduc ont donné lieu à de longs échanges dans l’hémicycle. Le rapport de la chambre régionale des comptes a été accueilli fraîchement autant par la majorité que par l’opposition, et seules quelques voix se sont élevées pour souligner les manquements de la municipalité.

Séance fleuve, ce matin dans l’hémicycle du centre administratif, où se tenait le conseil de communauté urbaine de Strasbourg. Dossiers les plus débattus : le contrat triennal «Strasbourg, capitale européenne », l’extension du tram D vers Kehl, le projet d’urbanisation du quartier Deux-Rives et, annoncé depuis une dizaine de jours comme le sujet chaud-bouillant du conseil, la présentation du rapport de la Chambre régionale des comptes sur la gestion de la CUS de 2005 à 2011 (dont la synthèse est disponible ci-dessous).

 Le maire de Kehl dans le collimateur de Grossmann

Après le projet Deux-Rives, sur lequel se sont abondamment succédés les commentaires et invectives, c’est le vote des financements de l’extension du tram D vers Kehl (de la station Aristide-Briand à la gare de Kehl), qui a déchainé les foudres de l’opposition. Et ce, d’abord à cause du choix du tracé, qui oblige à créer deux nouveaux ponts : un viaduc de 250 mètres au-dessus de la darse Starlette, l’autre sur le Rhin, en parallèle des trois ponts et passerelles déjà construits. La participation financière de la petite commune allemande voisine  a aussi donné matière à débat.

L’ex-président de la CUS, Robert Grossmann a fustigé le manque d’empressement du maire de Kehl, du « même bord politique » que Roland Ries, à mettre la main au porte-monnaie dans ce dossier comme dans d’autres selon lui (il a cité la passerelle Mimram notamment). L’opposition a regretté le choix de privilégier la réalisation de ce « tram politique et idéologique » plutôt que d’autres projets d’extensions du réseau, vers Koenigshoffen ou La Robertsau notamment, qui auraient été, dit-il, plus utiles aux contribuables de la CUS.

 Pas de commentaire sur Bamako

Les deux dernières heures du conseil de CUS ont été consacrées au rapport de la chambre régionale des comptes, dénonçant le manque de « sincérité des comptes publics » de la collectivité. Si l’on attendait à cette occasion une sortie des élus de droite sur l’affaire judiciaire qui secoue la municipalité depuis quelques jours, il n’en a rien été. L’ex-adjointe aux marchés publics Chantal Augé, ainsi qu’Eric Amiet, maire de Wolfisheim ou Yves Bur, député-maire de Lingolsheim, ont bien pointé du doigt l’incapacité du président de la CUS à chapoter et réformer son administration. Mais guère plus. Et pour cause, après près de six heures de conseil, l’hémicycle était largement dégarni quand Jacques Bigot a levé la séance, à 14 heures.

Retrouvez la retranscription des débats  ci-dessous

Consulter la synthèse du rapport de la chambre régionale des comptes

Tags
Article actualisé le 25/02/2012 à 11h05
L'AUTEUR
Marie Marty
Marie Marty
Journaliste indépendante, co-fondatrice de Rue89 Strasbourg. Membre de l'association des Journalistes - écrivains pour la nature et l'écologie.

En BREF

Après l’évacuation du camp de la Montagne Verte, des personnes logées et des tentes subtilisées aux associations

par Thibaut Vetter. 4 016 visites. 8 commentaires.

Cinq personnes logées après une tentative ratée d’ouverture de squat à la Meinau

par Martin Lelièvre. 7 947 visites. 4 commentaires.

Les riverains du camp de Montagne Verte choqués par l’abandon des réfugiés

par Thibault Vetter. 5 036 visites. 8 commentaires.
×