Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Pour les bidouilleurs, les créatifs ou les curieux, direction le Edgefest
Culture 

Pour les bidouilleurs, les créatifs ou les curieux, direction le Edgefest

par Benjamin Bruel.
Publié le 5 juillet 2016.
Imprimé le 22 octobre 2021 à 15:56
2 014 visites. 1 commentaire.

Terrain de jeux des bidouilleurs, programmeurs informatiques en herbe et créatifs, le festival Edgefest investira la presqu’île Malraux à Strasbourg ce week-end. Curieux ou amoureux des technologies sont invités à venir y explorer les nouveaux territoires du numérique. Et vendredi soir, beach party devant la médiathèque.

En anglais, le terme « edge » peut avoir plusieurs significations : c’est la frontière, le tranchant ou l’avant-garde. C’est aussi une norme de téléphonie mobile, permettant d’apporter un Internet famélique en zone rurale. C’est aussi le dernier né des navigateurs web de Microsoft.

Toutes ces définitions peuvent avoir un peu de sens, si l’on veut expliquer ce qu’est le Edgefest, festival des communautés numériques et créatives de Strasbourg. Organisé par Alsace Digitale du 30 juin au 9 juillet, avec un temps fort ce week-end sur la presqu’île Malraux, le festival cherche à faire découvrir les nouveaux horizons du numérique et leur devenir.

Démos, apéros, tutoriels…

Avant tout, le Edgefest veut faire de la presqu’île Malraux le territoire privilégié de tout ceux qui aiment tester, bidouiller, créer et entreprendre. Le but : permettre de créer des liens entre les professions et de lancer de nouvelles collaborations.

L'année dernière, près de 3 500 personnes s'étaient rendu au festival. (Photo: Edgefest)

L’année dernière, près de 3 500 personnes s’étaient rendu au festival. (Photo: Edgefest)

Mercredi soir, les histoires de startups seront contées à l’UGC : les fondateurs viennent décrire comment ils sont passés de l’idée un peu folle à la réalisation, des chemin toujours sinueux, des récits toujours épiques. Jeudi soir, l’apéro entrepreneurs réunira plus de 350 professionnels de la région, dans un grand brassage économico-relationnel tandis qu’au même moment, une conférence sur l’innovation en matière de cartographie tentera d’expliquer comment l’exploration à beaux jours devant elle.

Scanne ta face en 3D et apprends à coder

Comme chaque année, le Edgefest veut également mobiliser les plus jeunes et les moins férus d’informatique et de nouvelles technologies. Pour rendre les échanges intéractifs et ouverts à tous, une ribambelle d’activités de découverte est proposée. Emmanuelle Ebel-Jost, en charge de l’organisation du festival, explique :

« Notre idée, ce n’est pas forcément d’avoir plus de monde que les années précédentes. Mais d’ancrer l’évènement, de faire de nouvelles propositions, de créer une ébullition autour du digital à Strasbourg »

Le Fablab du Shadok propose ainsi aux enfants de découvrir les scanners et l’impression 3D durant une après-midi, avec l’impression de son portrait en 3D.  Des sessions « Code4Teens » et « Code4Kids » proposent aux jeunes (avec une session adulte, également), d’apprendre les bases des langages informatiques. Emmanuelle Ebel-Jost continue :

« L’ensemble des évènements est là pour sensibiliser aussi. Nos deux codings camps, le Digital Society Forum, qui s’adresse aux familles voulant débattre du numérique ou Startup Stories, qui propose d’échanger avec des startepeurs, ouvre les pratiques du numérique au plus grand nombre »

Des workshops originaux sont aussi mis en place : la création de robots dessinateurs, de mini bolides roulants et divers autres curiosités fantaisistes et connectées.

« La journée Edgeday, avec la Maker Day et la Demo Day, est une nouveauté que nous avons vraiment voulu. Le Maker Day, c’est pour que les gens mettent les mains dans le cambouis et voient que c’est simple de créer. Tandis que la Demo Day permet de sensibiliser, de s’approprier les futurs produits et se mettre dans le rôle de bêta-testeur. »

Le programme du Edgefest

Grosse grosse fête vendredi soir

Comme chaque année, le point d’orgue de ce festival aura lieu lors de la EdgeNight, vendredi soir sur la plage ensablée devant la médiathèque. Les effets conjugués d’un vidéomapping de la façade par AV Exciter pour les yeux et les performances de Dope Tone (Fred et Steven J), Lord Cumbia + Banana Split et Mudd Club Soundsystem pour les oreilles permettront de donner à la presqu’île Malraux des airs de fête. Attention, ça reste Strasbourg : donc pas de bière et à minuit, on remballe tout.

Article actualisé le 15/10/2016 à 00h55
L'AUTEUR
Benjamin Bruel
Journaliste en fin de formation à Grenoble. Passé par Le Monde, AFP, Arrêt sur Images avant de gribouiller sur Rue89 Strasbourg.

En BREF

Reprise de l’usine Aptis : l’offre de Punch rejetée par Alstom

par Maud de Carpentier. 486 visites. 2 commentaires.

Stocamine : la justice annule le stockage illimité des déchets toxiques

par Jean-François Gérard. 1 069 visites. 3 commentaires.

Manifestation des salariés d’Alstom-Aptis : « Il vaut mieux un bon plan social qu’une mauvaise reprise »

par Maël Baudé. 571 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×