Emmanuel Macron en visite à Strasbourg mardi
L'actu 

Emmanuel Macron en visite à Strasbourg mardi

Le président de la République est à Strasbourg mardi 1er octobre. Des secteurs entiers de la ville sont bloqués pour permettre à Emmanuel Macron d’assister aux 70 ans du Conseil de l’Europe et de donner un peu de brillant à la campagne municipale d’Alain Fontanel.

Attention, a president is in town et apparemment, il est indispensable de bloquer toute la journée tous les endroits où il est susceptible de passer. Ainsi, mardi 1er octobre de 1h à 22h, plus aucune voiture n’est autorisée à stationner autour de la place Broglie, avenue de l’Europe et Wacken (voir la liste complète des rues interdites sur le site Strasbourg.eu). Rions un peu : cette interdiction grand format ne concerne pas que les voitures, les vélos doivent aussi dégager.

C’est qu’Emmanuel Macron ne saurait être importuné par de vieilles guimbardes et des biclous hors d’âge sur son trajet, extrêmement minuté :

  • 11h : 70e anniversaire du Conseil de l’Europe
  • 15h : concert à l’Opéra du Rhin
  • 16h : inauguration du nouveau théâtre du Maillon
  • 18h : remise de la Légion d’honneur à deux héros de l’attentat de Strasbourg

Le Conseil de l’Europe a 70 ans

Au Conseil de l’Europe, Emmanuel Macron sera accueilli par la secrétaire générale croate Marija Pejcinovic Buric. Il doit prononcer un discours à l’occasion des 70 ans de cette institution strasbourgeoise qui rassemble 47 États européens, dont la Russie et la Turquie (voir tous nos articles).

Puis il se rendra à l’Opéra du Rhin pour un concert donné par l’orchestre philharmonique de Strasbourg, avec notamment l’hymne européen et le troisième mouvement de la symphonie numéro 1 de Mahler.

En 2018, Emmanuel Macron avait rendu visite au Parlement européen à Strasbourg. En 2019, il vient au Conseil de l’Europe. Des idées pour 2020 ? (Photo Parlement européen / cc)

Une inauguration du théâtre du Maillon qui tombe bien

Étonnamment, le chef de l’Etat se rendra ensuite sur le chantier du nouveau théâtre du Maillon pour l’inaugurer, deux mois avant son ouverture effective (prévue les 23 et 24 novembre).

Pourquoi cette hâte ? Parce que cela permettra à l’adjoint au maire de Strasbourg en charge de la culture, Alain Fontanel (LREM), de se montrer aux côtés du président de la République. Une proximité qui permettra de faire de très belles photos pour une éventuelle campagne électorale aux élections municipales de mars.

Puis Emmanuel Macron changera d’ambiance. Il rejoindra l’hôtel de la préfecture à Strasbourg pour décorer de la Légion d’honneur un policier et Damian Myna, musicien qui avait tenté d’arrêter le terroriste du 11 décembre et avait reçu 11 coups de couteau.

L'AUTEUR
Pierre France
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.

En BREF

Enseignants et parents du collège Twinger déçus par la réponse de l’académie

par Pierre France. 1 894 visites. 3 commentaires.

Menacé d’une expulsion, le squat Bugatti mobilise ses soutiens mardi

par Pierre France. 1 225 visites. 6 commentaires.

La place des Halles évacuée pendant cinq heures mercredi

par Rue89 Strasbourg. 10 871 visites. 7 commentaires.